Le chômage- Seconde- SES - Maxicours

Le chômage

Objectif
  • Comprendre le fonctionnement du chômage.
Points clés
  • Le chômage représente dans sa définition la plus large les personnes sans emploi, à la recherche active d’un emploi et disponibles rapidement.
  • Cette définition s’appuie en France sur les listes de demandeurs d’emploi du pôle emploi mais n’intègre pas toutes les personnes sans emploi. Avec la crise de 2009, le chômage recommence à augmenter fortement, touchant les personnes les plus fragiles et augmentant les risques d’exclusion.
  • Le chômage est un problème préoccupant, mais il ne faut pas oublier aussi les personnes n’ayant que des emplois précaires, instables.

Le chômage est un problème essentiel sur le marché du travail depuis la fin des années 1960, son augmentation récente couplée à une précarité croissante des emplois fait craindre une augmentation de l’exclusion.

1. Qui sont les chômeurs ?
a. Une définition du chômage plurielle

En France, il y a officiellement plus de 2,8 millions de chômeurs en 2014. Ce chiffre est obtenu par l’INSEE (Institut national de la statistique et des études économiques) dont la définition du chômage s’appuie sur celle du Bureau International du Travail (BIT). Pour être considéré comme chômeur il faut :

  • ne pas avoir occupé d’emploi durant la période de l’enquête ;
  • rechercher activement un emploi ;
  • être disponible sous 2 semaines.

Pour calculer le nombre de chômeurs, l’INSEE s’appuie sur l’enquête emploi réalisée directement auprès de la population mais aussi des Demandeurs d’Emploi en Fin de Mois (DEFM) dont la liste est publiée par le pôle emploi (qui aide les chômeurs à retrouver un emploi et leur verse, dans certains cas, une allocation). Cette liste est celle des chômeurs de catégorie A (c'est-à-dire recherchant un emploi et n'ayant pas exercé d’emploi durant la période de référence).

Les deux chiffres peuvent donc être sensiblement différents car par exemple pour l’INSEE, être inscrit sur les listes du pôle emploi ne justifie plus forcement de rechercher activement un emploi (il faut avoir fait des démarches comme rencontrer un conseiller, envoyer des demandes d’emploi…).

À partir des chiffres du chômage on calcule le taux de chômage :


     (nombre de chômeurs / population active) x 100

 

b. Une mesure difficile

Les chiffres peuvent paraître assez trompeurs. En effet, seule la catégorie A des chômeurs est publiée et utilisée. Il y en a pourtant beaucoup plus inscrits sur 5 listes différentes (on retrouve par exemple des personnes qui ont travaillé quelques heures pendant la période d’enquête ou des personnes non disponibles immédiatement car elles font un stage, par exemple). Il y a près de 4,5 millions de chômeurs inscrits sur la totalité des listes du pôle emploi.

De plus ces chiffres ne prennent pas en compte les chômeurs découragés, non inscrits au pôle emploi ou encore les DOM (département d'outre mer), par exemple. Les personnes au RSA (revenu de solidarité active qui a remplacé le RMI) ne sont pas souvent inscrites au pôle emploi car elles ne trouvent pas facilement d’emploi mais elles seraient disponibles, pour la plupart, pour en occuper un. Ce qui donne un chiffre du chômage largement sous-évalué.
 

c. Qui sont les catégories les plus touchées par le chômage ?

Les catégories les plus fragiles face au chômage sont essentiellement :

  • les femmes (les entreprises hésitent à les embaucher à cause du « risque » de grossesse notamment) ;
  • les populations d’origine ethnique différente (du fait des discriminations) ;
  • les jeunes par leur manque d’expérience ;
  • les personnes sans ou avec peu de diplômes.

Quand le chômage remonte, ce sont ces populations qui en souffrent le plus. Par exemple, en France, 1 jeune actif de moins de 25 ans sur 4 est au chômage

2. L'évolution du chômage
a. Un retour du chômage de masse ?


Le chômage, au plus haut dans les années 1990 avec plus de 3 millions de chômeurs, avait connu une forte décrue dans les années 2000. Mais avec la crise financière de 2009, son niveau remonte fortement se rapprochant des 10 % de la population active. Cette augmentation, constatée dans de nombreux pays européens, risque de se poursuivre au moins en 2010-2011 selon les prévisions.

b. La précarité s'est installée depuis les années 1980

Le chômage n’est pas le seul problème de l’emploi en France. Le développement de la précarité touche aussi de nombreuses personnes. Un emploi précaire est un emploi instable, on y trouve notamment :

  • les contrats à durée déterminée (CDD) : la durée est fixée à l’avance (jusqu’à 18 mois),
  • le travail intérimaire (intérim) : missions de courte durée,
  • les stages, contrats aidés … qui débouchent de moins en moins sur des emplois fixes.

Tous ces emplois diffèrent de la norme du contrat à durée indéterminée (CDI) qui est le contrat d’emploi stable. De plus en plus, les emplois crées sont précaires et touchent les personnes les plus fragiles ou les moins expérimentées comme les jeunes.

c. Des risques d'exclusion

Toutes ces évolutions de l’emploi entrainent des risques d’exclusion. Il est difficile de bien s’insérer socialement lorsque les revenus sont faibles et fluctuants. De plus le chômage ou la précarité sont aussi mal vécus socialement par les personnes touchées, elles-mêmes se sentant exclues de la norme du mode de vie global.

En période de crise, la durée passée au chômage augmente (chômage de longue durée). En France, les chômeurs de longue durée (plus d’un an passé au chômage) représentent 40 % du total des chômeurs. La durée du chômage augmente avec l’âge et la probabilité d’en sortir s’amoindrit d’autant. 

Synthèse visuelle

Vous avez déjà mis une note à ce cours.

Découvrez les autres cours offerts par Maxicours !

Découvrez Maxicours

Comment as-tu trouvé ce cours ?

Évalue ce cours !

 

Des profs en ligne

quote blanc icon

Découvrez Maxicours

Exerce toi en t’abonnant

Des profs en ligne

  • 6j/7 de 17 h à 20 h
  • Par chat, audio, vidéo
  • Sur les matières principales

Des ressources riches

  • Fiches, vidéos de cours
  • Exercices & corrigés
  • Modules de révisions Bac et Brevet

Des outils ludiques

  • Coach virtuel
  • Quiz interactifs
  • Planning de révision

Des tableaux de bord

  • Suivi de la progression
  • Score d’assiduité
  • Un compte Parent

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de Cookies ou autres traceurs pour améliorer et personnaliser votre navigation sur le site, réaliser des statistiques et mesures d'audiences, vous proposer des produits et services ciblés et adaptés à vos centres d'intérêt et vous offrir des fonctionnalités relatives aux réseaux et médias sociaux.