Les interactions individu-organisation - Maxicours

Les interactions individu-organisation

Objectif
L’individu communique et interagit avec les organisations en permanence, en cherchant à la fois à affirmer son individualité tout en s’inscrivant dans l’action collective. Dans ces relations il convient de repérer ce qui relève de la culture et des valeurs de l’organisation.
Les membres de l’organisation sont des acteurs qui agissent ensemble, malgré leurs différences, pour développer la pérennité de leur organisation.
1. La culture de l'organisation
a. Définition
Au sein des organisations, il existe une dimension culturelle. La culture d’une organisation s’insère dans une culture plus large celle de la société souvent spécifique à un pays.
La culture est un ensemble de valeurs et normes partagées issues de l’histoire de l’organisation.

Cette culture influence la façon dont les individus accomplissent leur travail. L’objectif de la direction est de faire adhérer l’ensemble du personnel à ces valeurs et normes c'est-à-dire à la culture de l’organisation. La culture crée le lien social à partir duquel l’organisation bâtit son identité.
Cette culture d’organisation se projette à l’extérieur en tant qu’image de marque.
b. Eléments constitutifs de la culture
- Les normes sont un ensemble de règles sociales, explicites ou implicites, plus ou moins contraignantes, qui sert de modèle de conduite et définit les façons socialement acceptées d’agir. Les normes sont apprises et intériorisées durant le processus de socialisation (exemple : ne pas tricher lors d’un examen). La norme permet donc d’uniformiser les comportements.

- Les valeurs regroupent des préférences, des principes moraux, des idéaux auxquels les individus doivent se conformer (exemple : l’honnêteté). Le système de valeurs influence donc la façon dont un événement est perçu et évalué par rapport à d’autres événements. Il explique en partie les décisions que l’individu prend face à certaines situations.

- La culture d’une organisation est marquée par son origine nationale.

- Chaque culture, groupe social a des rituels qui régulent et facilitent les échanges. Un rituel est une convention, une forme de politesse. On distingue les rituels :

• de salutation (exprimer l’accueil, dire bonjour),
• de présentation (se présenter à quelqu’un, s’identifier),
• de remerciement (avoir un témoignage de reconnaissance, dire merci),
• de séparation (rupture avec son interlocuteur, dire au revoir).

- Les rituels respectent des codes, des usages valables dans un contexte donné et à une certaine époque. La méconnaissance de ces rites peut faire échouer une communication. Ces codes sont un ensemble de règles émanant d’une culture propre. Ils peuvent évoluer dans le temps, être différents d’un groupe social à un autre, d’un contexte à un autre, d’une culture à une autre.
2. Culture de l'organisation et culture de ses membres
a. L'attribution
L’attribution est le processus par lequel les individus attribuent des causes aux différents événements. L’événement s’explique :
- soit par une causalité interne, c’est-à dire ce qui relève de notre personne,
- soit par une causalité externe, c'est-à-dire ce qui relève du contexte ou du hasard.

Lorsqu’un individu cherche à comprendre un événement, il va produire des attributions qui peuvent être fausses.
Le biais d’auto complaisance traduit la tendance à attribuer ses succès à des causes internes et ses échecs à des causes externes.
Le biais acteur-observateur traduit le fait que celui qui émet le comportement utilise plus souvent des causes externes que celui qui observe le comportement.

b. Les représentations, les préjugés et les stéréotypes
• Les représentations sont des connaissances non prouvées, élaborées et partagées par un groupe social qui permettent aux individus de donner du sens à une réalité.

• Les préjugés sont des opinions préconçues qui vont favoriser un jugement (défavorable ou favorable) et donc une attitude prédéterminée non justifiée envers un individu ou un groupe.

• Les stéréotypes sont des images réductrices ou caricaturales de la réalité. (exemple : l’Allemand est travailleur contrairement aux habitant d’Afrique). Un stéréotype est donc un ensemble d’idées a priori, relatives à une catégorie de personnes.

L'essentiel
Au sein des organisations, il existe une dimension culturelle. La culture d’une organisation s’insère dans une culture plus large celle de la société souvent spécifique à un pays.
La culture est un ensemble de valeurs et normes partagées issues de l’histoire de l’organisation.

La culture est constituée de :
- normes,
- valeurs,
- rituels,
- codes.

La culture de l'organisation est parfois perturbée par des biais des membres de l'organisation. Les biais en question sont l’attribution, la représentation, le préjugé et le stéréotype.

Vous avez déjà mis une note à ce cours.

Découvrez les autres cours offerts par Maxicours !

Découvrez Maxicours

Comment as-tu trouvé ce cours ?

Évalue ce cours !

 

Découvrez
Maxicours

Des profs en ligne

Géographie

Des profs en ligne

  • 6j/7 de 17h à 20h
  • Par chat, audio, vidéo
  • Sur les 10 matières principales

Des ressources riches

  • Fiches, vidéos de cours
  • Exercices & corrigés
  • Modules de révisions Bac et Brevet

Des outils ludiques

  • Coach virtuel
  • Quiz interactifs
  • Planning de révision

Des tableaux de bord

  • Suivi de la progression
  • Score d’assiduité
  • Une interface Parents

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de Cookies ou autres traceurs pour améliorer et personnaliser votre navigation sur le site, réaliser des statistiques et mesures d'audiences, vous proposer des produits et services ciblés et adaptés à vos centres d'intérêt et vous offrir des fonctionnalités relatives aux réseaux et médias sociaux.