Lycée   >   Terminale techno   >   Economie   >   La mondialisation : un phénomène multiforme

La mondialisation : un phénomène multiforme

  • Fiche de cours
  • Quiz
  • Profs en ligne
Objectif

 Apprendre les différentes formes que prend la mondialisation.

Points clés
  • La mondialisation désigne à la fois la mondialisation de la production et des échanges de biens (et de services) et la création, à l'échelle mondiale, d'un marché unique des capitaux (on parle de globalisation financière).
  • Cette mondialisation se caractérise aujourd'hui par : la redistribution de la production manufacturière au niveau mondial ; la progression du degré d'ouverture de la plupart des pays ; la forte augmentation des Investissements directs à l'étranger (IDE) sous l'influence des firmes multinationales (FMN) à travers notamment les opérations de fusion et d'acquisition ou encore l'implantation de filiales.
  • À partir des années 1980, les marchés nationaux des capitaux sont libéralisés : l'objectif est d'aboutir à la création d'un marché unique des capitaux au niveau mondial.
1. La mondialisation de la sphère productive

La mondialisation n'est pas un phénomène récent mais un processus qui s'inscrit dans un mouvement historique long. Ce processus tend cependant à s'accélérer depuis les années 1980 sous la conjonction de plusieurs événements, notamment l'effondrement des économies socialistes, la libéralisation des échanges internationaux, la montée en puissance des nouveaux pays industrialisés (NPI) du Sud-Est asiatique (les « Quatre Dragons » et la Chine) ou encore l'essor des Nouvelles Technologies de l'Information et de la Communication (NTIC).

Cette mondialisation se caractérise aujourd'hui par :

  • la redistribution de la production manufacturière au niveau mondial. Même si les grands pays industrialisés (États-Unis, Europe, Japon – la Triade) dominent toujours, certains pays d'Asie du Sud-Est occupent une place grandissante ;
  • la progression du degré d'ouverture de la plupart des pays ;
  • la forte augmentation des Investissements directs à l'étranger (IDE) sous l'influence des firmes multinationales (FMN) à travers notamment les opérations de fusion et d'acquisition ou encore l'implantation de filiales.

Ainsi, depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale, les échanges internationaux de marchandises ont été multipliés par 17 tandis que la production n'a été multipliée « que » par 6.

2. La mondialisation des marchés des capitaux

À partir des années 1980, la mondialisation va aussi (et surtout) concerner les échanges de capitaux.

Sous l'impulsion des grands pays industrialisés (États-Unis et Angleterre puis Europe et Japon), les marchés nationaux des capitaux sont libéralisés.

L'objectif est d'aboutir à la création d'un marché unique des capitaux au niveau mondial. Pour cela, les marchés des capitaux sont déréglementés, décloisonnés et désintermédiés (on parle de la « règle des 3 D »).

Les motivations de ce choix sont multiples :

  • remédier aux problèmes d'instabilité du système monétaire international à la fin des années 1970 ;
  • résoudre le problème de l'augmentation du chômage dans la plupart des grands pays industrialisés ;
  • remédier au problème de la crise de la dette des PED (Pays en développement) ;
  • répondre au retour sur le devant de la scène de la pensée néoclassique (avec notamment Milton Friedman).

Ce processus de globalisation financière s'est accompagné d'innovations financières comme les SICAV, les assurances-vie qui ont stimulé l'épargne.

Les conséquences sont diverses :

  • la libéralisation des mouvements de capitaux a favorisé leur mobilité au niveau mondial et a augmenté le niveau de l'épargne disponible ;
  • mais elle a aussi favorisé la spéculation (c'est-à-dire les mouvements de capitaux à (très) court terme ; la valeur des échanges de capitaux n'a plus guère de rapport avec la valeur des marchandises produites et échangées à travers le monde) ;
  • elle a creusé les inégalités au détriment des PED (seuls quelques pays, notamment du Sud-Est asiatique, bénéficient des mouvements de capitaux, la majorité des PED ne trouvant pas l'épargne nécessaire à leur financement) ;
  • elle n'a pas réduit l'instabilité financière au niveau mondial (avec par exemple la crise financière asiatique à la fin des années 1990) ;
  • elle a permis d'accroître le pouvoir des actionnaires dans la gestion des entreprises (on parle de capitalisme actionnarial avec la montée en puissance des investisseurs institutionnels, les « zinzins », comme les compagnies d'assurance ou les fonds de pension par exemple).

Comment as-tu trouvé ce cours ?

Évalue ce cours !

 

Question 1/5

La médiane de 6 notes est 13. Cela signifie que :

Question 2/5

On a obtenu la série statistique suivante :

Combien vaut la médiane ?

Question 3/5

On a obtenu la série ci-dessous :

Quelle est la médiane de cette série ?

Question 4/5

On a relevé les tailles en cm des élèves d’une classe :

 

Parmi les propositions suivantes, laquelle est vraie ?

Question 5/5

Les notes en français de deux classes littéraires sont données dans le tableau suivant :

Quelle est la note médiane ?

Vous avez obtenu75%de bonnes réponses !

Reçois l’intégralité des bonnes réponses ainsi que les rappels de cours associés

Une erreur s'est produite, veuillez ré-essayer

Consultez votre boite email, vous y trouverez vos résultats de quiz!

Découvrez le soutien scolaire en ligne avec myMaxicours

Le service propose une plateforme de contenus interactifs, ludiques et variés pour les élèves du CP à la Terminale. Nous proposons des univers adaptés aux tranches d'âge afin de favoriser la concentration, encourager et motiver quel que soit le niveau. Nous souhaitons que chacun se sente bien pour apprendre et progresser en toute sérénité ! 

Fiches de cours les plus recherchées

Economie

Le processus d'ouverture internationale

Economie

La nature et la mesure des échanges

Economie

Les stratégies des firmes transnationales (FTN)

Economie

Libre-échange, protectionnisme et croissance

Economie

Les formes de protectionnisme

Economie

Mesurer la croissance et le développement

Economie

Les relations entre croissance et ressources non renouvelables

Economie

Comment concilier croissance et bien-être ? - Economie

Economie

Le marché peut-il résoudre les problèmes environnementaux ?

Economie

Le marché du travail (offre, demande)

Economie

La relation salaire-emploi

Economie

Le salaire : un coût et un débouché

Economie

La fixation des salaires ne dépend pas que du marché

Economie

Les conséquences de la flexibilité

Economie

Chômage keynésien et équilibre de sous-emploi - Economie

Economie

La justice sociale : égalité ou équité ?

Economie

L'État providence

Economie

L'intervention de l'État et la politique économique

Economie

L'inflation et la politique de stabilité du niveau général des prix