Les stratégies des firmes transnationales (FTN) - Maxicours

#entraideCovid19

#entraideCovid19

#entraideCovid19

#entraideCovid19

Les stratégies des firmes transnationales (FTN)

La mondialisation s’accompagne d’une concurrence accrue pour les entreprises qui doivent s’adapter à cet environnement grâce à de nouvelles stratégies.
1. Le processus d'internationalisation
a. Les firmes transnationales
On appelle firme transnationale (FTN) une entreprise qui possède des filiales à l’étranger. La maison-mère (ou le siège social) est située dans le pays d’origine et reste le lieu des prises de décision pour l’ensemble du groupe.
Ces FTN sont à l’origine de l’internationalisation des échanges et font notamment des investissements directs à l’étranger (IDE).

On parle d’IDE lorsque :
- l’entreprise crée une filiale de toutes pièces ;
- l’entreprise rachète une entreprise existante à l’étranger. Il faut qu’elle achète au moins 10% du capital pour distinguer l’IDE d’un investissement de portefeuille (dans un but spéculatif ou de placement international) ;
- le siège social et les filiales échangent des capitaux (rapatriement de bénéfices, octroi d’un prêt, etc.).

On peut aussi distinguer les IDE selon leur nature :
- IDE horizontal : les filiales et la maison mère ont la même activité. Dans ce cas, l’IDE sert notamment à pénétrer de nouveaux marchés (par exemple Coca Cola) ;
- IDE vertical : l’entreprise achète des fournisseurs ou des distributeurs pour ses produits. Elle peut aussi faire fabriquer ses produits à l’étranger (Nike en Asie du Sud-Est).
b. La recherche d'une meilleure compétitivité
Depuis les années 1970 et la mondialisation des échanges, les entreprises doivent faire face à une concurrence plus soutenue. La mobilité des capitaux leur permet d’aller produire à l’étranger, notamment pour rester compétitives. La compétitivité représente la faculté d’une entreprise à être plus performante que les autres, cela passe par exemple par des coûts de production plus bas qui améliorent la compétitivité-prix.

De nombreuses entreprises ont délocalisé leurs activités pour bénéficier de coûts de main-d’œuvre moins importants (en Asie notamment). La pression de la concurrence et celle des actionnaires qui veulent conserver leurs dividendes poussent les entreprises à investir à l’étranger. Cette politique a été permise par l’ouverture des frontières, ou encore le développement des communications (transports, télécommunications…).
2. Les stratégies des FTN
a. Des stratégies pour profiter des avantages de la mondialisation
Les stratégies des FTN ont évolué entre les débuts de l’ouverture des marchés et aujourd’hui.

On peut distinguer plusieurs étapes principales :
- stratégie d’approvisionnement : des filiales sont créées à l’étranger pour exploiter et acheminer les matières premières nécessaires à la production (comme les entreprises pétrolières qui s’installent dans les pays producteurs, ou Michelin qui avait acheté des plantations d’hévéas pour le caoutchouc en Amérique du Sud) ;

- stratégie de marché : la production est réalisée dans le pays d’accueil pour toucher plus facilement les consommateurs locaux et gagner des parts de marché (exemple : la production de Coca Cola dans le monde entier). Cette stratégie permet aussi d’éliminer les coûts de transport et de logistique, et simplifie les infrastructures de production en les décentralisant. Les constructeurs automobiles français sont implantés en Amérique du Sud par exemple (Renault est installé au Brésil pour fabriquer des modèles spécifiques à ce marché) ;

- stratégie de rationalisation : dans ce cas là, l’entreprise délocalise une partie ou la totalité de son activité de production pour bénéficier de coûts plus faibles ou de législations (sur le travail, l’imposition, l’environnement, etc.) moins contraignantes. Une grande partie des délocalisations en Asie répond à cette stratégie.
b. Stratégie globale et commerce intrafirme
De nombreuses FTN mènent désormais une stratégie globale qui cumule les avantages des précédentes. Une entreprise comme Dell fait assembler ses ordinateurs en Irlande (pays où le coût de la main-d’œuvre est moindre mais situé en Europe près des principaux clients), les composants viennent de Chine ou du Mexique mais la logistique est située en France (pays central dans la géographie européenne et qui dispose de bonnes infrastructures de transport).

De plus, certaines entreprises ne fabriquent plus leurs produits. Dans une stratégie d’externalisation de leurs activités, elles confient leur production à des sous-traitants plus flexibles et substituables. Elles peuvent ainsi rapidement changer de lieu de production si les conditions changent (exemple de Nike en Asie). Elles ne possèdent donc plus elles-mêmes leurs filiales mais ne travaillent qu’avec des entreprises indépendantes.

De ce fait, le développement des filiales étrangères a profondément modifié le commerce mondial. En effet, une grande partie du commerce mondial se fait désormais entre les filiales et la maison-mère ; on parle de commerce intrafirme (cela représenterait près d'1/3 des échanges). La spécialisation ne se fait plus au niveau d’un pays ou d’une branche d’activités, mais entre filiales qui divisent elles-mêmes la production d’un bien en une multitude de processus à travers le monde (exemple : Apple conçoit ses produits aux États-Unis, il y fait aussi le marketing et le système d’exploitation mais les processeurs et la mémoire viennent de la Corée du Sud, tandis que l’assemblage se fait en Chine).
L'essentiel
Les firmes transnationales (FTN) ont su profiter des avantages de l’ouverture des économies nationales depuis les années 1970 pour améliorer leur compétitivité et conquérir de nouveaux marchés. Leurs stratégies se sont affinées au point de modifier la structure du commerce mondial en développant un commerce intrafirme.
Synthèse visuelle
 

Vous avez déjà mis une note à ce cours.

Découvrez les autres cours offerts par Maxicours !

Découvrez Maxicours

Comment as-tu trouvé ce cours ?

Évalue ce cours !

 

Découvrez
Maxicours

Des profs en ligne

Géographie

Des profs en ligne

  • 6j/7 de 17h à 20h
  • Par chat, audio, vidéo
  • Sur les 10 matières principales

Des ressources riches

  • Fiches, vidéos de cours
  • Exercices & corrigés
  • Modules de révisions Bac et Brevet

Des outils ludiques

  • Coach virtuel
  • Quiz interactifs
  • Planning de révision

Des tableaux de bord

  • Suivi de la progression
  • Score d’assiduité
  • Une interface Parents

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de Cookies ou autres traceurs pour améliorer et personnaliser votre navigation sur le site, réaliser des statistiques et mesures d'audiences, vous proposer des produits et services ciblés et adaptés à vos centres d'intérêt et vous offrir des fonctionnalités relatives aux réseaux et médias sociaux.