Les financements internes - Cours de Gestion et finance Terminale pro avec Maxicours

01 49 08 38 00 - appel gratuit de 9h à 18h (hors week-end)

Les financements internes

Objectif
L’analyse de la situation financière de l’entreprise met en évidence les besoins de financement des cycles d’investissement et d’exploitation. Le choix des modes de financement relève de décisions d’arbitrages visant à assurer l’équilibre de la structure financière sur le long terme. L’entreprise doit-elle se financer en interne ou de façon externe ? En quoi consistent les financements internes ?
1. L'autofinancement
L’activité de l’entreprise génère un résultat. Ce résultat doit être retraité pour donner les flux potentiels de trésorerie donc de financement. Ce retraitement donne la capacité d’autofinancement (CAF). L’autofinancement est constituée de la CAF diminuée des dividendes distribués aux actionnaires.

Autofinancement = CAF – dividendes
2. Les apports initiaux en capital
Les apports des propriétaires représentent les biens et fonds apportés par les associés de l’entreprise. En contrepartie de ces apports, les propriétaires de l’entreprise reçoivent des titres : actions ou parts sociales en fonction de la forme juridique de l’entreprise.
Il existe trois types d’apport :
- les apports en nature. Ces apports correspondent aux immobilisations apportées par un associé (exemple : local),
- les apports en numéraire. Ces apports correspondent à une somme d’argent déposée sur le compte bancaire de l’entreprise par les associés,
- les apports en industrie. Ces apports plutôt rares correspondent à la mise à disposition d’un associé de ses connaissances professionnelles, de son travail ou de ses services.

Exemple de comptabilisation d’apports :
Soit un associé apportant un local d’une valeur de 50 000 € et 10 000 € par chèque bancaire.


3. Les apports personnels des associés en compte courant
Les apports des associés en compte courant sont à distinguer des apports initiaux en capital. En effet, les apports en compte courant correspondent à un prêt des associés à l’entreprise pour faire face à un besoin temporaire de trésorerie donc de financement. Ces apports se rapprochent des caractéristiques des financements externes car ils doivent être remboursés et génèrent des intérêts.
Les apports en compte courant n’augmentent pas le capital.
4. L'intérêt d'un financement interne
- L’autofinancement assure l’indépendance financière de l’entreprise. Une entreprise se finançant par des ressources internes assure son indépendance financière. En effet, en recourant à l’autofinancement, l’entreprise fait pas ou peu appel au financement externe tel l’emprunt bancaire. Donc l’entreprise garde son indépendance financière et n’est pas soumise aux décisions des banques.
- L’autofinancement accroit la capacité d’endettement de l’entreprise. L’autofinancement permet d’augmenter les capitaux propres de l’entreprise. Cette augmentation des capitaux propres améliore la garantie de l’entreprise en cas d’endettement auprès des établissements de crédit. Donc plus les capitaux propres augmentent plus l’entreprise a la possibilité d’augmenter son endettement.
L'essentiel
Les trois modes de financement interne sont :
L'autofinancement.
Autofinancement = CAF – dividendes
► Les apports initiaux en capital. Ces apports sont soit en nature, soit en industrie, soit en numéraire.
Les apports personnels des associés en compte courant.

L'autofinancement assure l'indépendance financière de l'entreprise et accroit sa capacité d'endettement.

Comment as-tu trouvé ce cours ?

Évalue ce cours !

 

Découvrez
Maxicours

Des profs en ligne

Géographie

Des profs en ligne

  • 6j/7 de 17h à 20h
  • Par chat, audio, vidéo
  • Sur les 10 matières principales

Des ressources riches

  • Fiches, vidéos de cours
  • Exercices & corrigés
  • Modules de révisions Bac et Brevet

Des outils ludiques

  • Coach virtuel
  • Quiz interactifs
  • Planning de révision

Des tableaux de bord

  • Suivi de la progression
  • Score d’assiduité
  • Une interface Parents