Fiche de cours

Le principe de la partie double : des flux aux comptes- Terminale- Gestion et finance

Lycée   >   Terminale techno   >   Gestion et finance   >   Le principe de la partie double : des flux aux comptes- Terminale- Gestion et finance

  • Fiche de cours
  • Quiz et exercices
  • Vidéos et podcasts
Objectifs
  • Connaître le principe de la partie double.
  • Définir les flux.
  • Définir le compte et connaître son fonctionnement.
  • Définir le journal.
  • Connaître le fonctionnement du bilan.
  • Connaître le fonctionnement des comptes d'actif et de passif.
Points clés
  • Avec la comptabilité d’engagement, les opérations sont enregistrées dès leur engagement et non lors de leur paiement. Avec le principe de la partie double, dans une opération et une écriture comptable, au moins un compte est débité et au moins un compte est crédité. Pour chaque opération, le total des débits doit être égal au total des crédits.
  • Un flux est une quantité de biens, de services ou de valeurs monétaires en mouvement entre l'entreprise et ses partenaires.
  • Le compte est l’outil de base de la comptabilité. Un compte est un tableau en 2 parties : le débit à gauche et le crédit à droite. La différence entre le total des débits et le total des crédits se nomme le solde du compte.
  • Le journal est un document retraçant tous les enregistrements comptables de l'entreprise de façon chronologique.
  • Pour augmenter un compte d’actif, il faut le débiter. Pour le diminuer, il faut le créditer.
  • Pour augmenter un compte de passif, il faut le créditer. Pour le diminuer, il faut le débiter.
1. La comptabilité d'engagement

Avec la comptabilité d’engagement, les opérations sont enregistrées dès leur engagement et non lors de leur paiement.
Avec le principe de la partie double, dans une opération et une écriture comptable, au moins un compte est débité et au moins un compte est crédité.
Pour chaque opération, le total des débits doit être égal au total des crédits.
L’existence de créance et de dette est la raison principale de l’utilisation du principe de la partie double.

Une créance est le décalage dans le temps entre la réalisation d’un flux physique et son encaissement.
Une dette est le décalage dans le temps entre la réalisation d’un flux physique et son décaissement.
2. Des flux aux comptes
a. Les flux

Toute opération réalisée par l’entreprise avec un partenaire donne lieu à la naissance d’au moins 2 flux.

Un flux est une quantité de biens, de services ou de valeurs monétaires en mouvement entre l'entreprise et ses partenaires.
Un flux réel correspond à un mouvement de bien ou de service.
Un flux financier (ou monétaire) correspond à un mouvement de monnaie ou d'engagement de paiement.

Tout flux se caractérise :

  • par son sens et sa valeur ;
  • par un point de départ et un point d'arrivée ;
  • par une unité de mesure : l'unité monétaire.
b. Le compte
Le compte est l’outil de base de la comptabilité. Un compte est un tableau en deux parties dans lequel sont affectés des enregistrements de même nature.

Dans la partie gauche appelée débit sont enregistrés les emplois (destination des flux entrants).

Dans la partie droite appelée crédit sont enregistrées les ressources (origine des flux sortants).

Dans le compte, il faut calculer le total des débits et le total des crédits. La différence entre ces deux totaux se nomme solde du compte.

  • Si les débits sont supérieurs aux crédits, le solde est débiteur.
  • Si les débits sont inférieurs aux crédits, le solde est créditeur.
  • Si les débits sont égaux aux crédits, le solde est nul.

c. Le journal
Le journal est un document retraçant tous les enregistrements comptables de l'entreprise de façon chronologique.

3. Le bilan et la partie double
Le bilan est un tableau présentant, à une date donnée, la situation patrimoniale d'une entreprise.

Pour chaque opération, la relation emploi (débit) = ressource (crédit) doit être vérifiée. Ce qui est valable pour une opération l'est pour un ensemble d'opérations. Cette relation se nomme principe de la partie double.


Les comptes d’actif ont toujours un solde débiteur sauf pour le compte 512 Banque qui peut avoir un solde créditeur.

Pour augmenter un compte d’actif, il faut le débiter. Pour le diminuer, il faut le créditer.

Les comptes de passif ont toujours un solde créditeur.

Pour augmenter un compte de passif, il faut le créditer. Pour le diminuer, il faut le débiter.

Évalue ce cours !

 

Découvrez le soutien scolaire en ligne avec myMaxicours

Le service propose une plateforme de contenus interactifs, ludiques et variés pour les élèves du CP à la Terminale. Nous proposons des univers adaptés aux tranches d'âge afin de favoriser la concentration, encourager et motiver quel que soit le niveau. Nous souhaitons que chacun se sente bien pour apprendre et progresser en toute sérénité ! 

Fiches de cours les plus recherchées

Gestion et finance

Le contrôle de l'information comptable : le lettrage- Terminale- Gestion et finance

Gestion et finance

Les actifs immobilisés et leur coût d'entrée- Terminale- Gestion et finance

Gestion et finance

Les cessions d'immobilisations et leur comptabilisation- Terminale- Gestion et finance

Gestion et finance

Exercice comptable et inventaire- Terminale- Gestion et finance

Gestion et finance

L'exercice comptable et principe d'indépendance des exercices- Terminale- Gestion et finance

Gestion et finance

L'annexe des comptes individuels- Terminale- Gestion et finance

Gestion et finance

Les principes de continuité de l'exploitation et de permanence des méthodes- Terminale- Gestion et finance

Gestion et finance

Les financements internes- Terminale- Gestion et finance

Gestion et finance

L'affectation du résultat et sa comptabilisation- Terminale- Gestion et finance

Gestion et finance

Le traitement des charges directes et des charges indirectes- Terminale- Gestion et finance