La monarchie absolue- Seconde- Histoire - Maxicours

La monarchie absolue

Objectif
  •  Connaitre les étapes ayant mené à l'établissement du pouvoir absolu en France.
Points clés
  • Trois rois symbolisent la progressive affirmation de la monarchie absolue : François Ier, Henri IV et Louis XIV.
  • La monarchie absolue de droit divin atteint son apogée pendant le règne de Louis XIV : le roi Soleil. 
1. La marche vers la monarchie absolue
On appelle monarchie absolue une monarchie dans laquelle le monarque dispose d’absolument tous les pouvoirs.

La monarchie absolue apparaît progressivement en Europe après la Renaissance. Dans le cas de la France, elle apparaît sous François Ier comme un signe d’affirmation de l’État. 

François Ierréduit les pouvoirs des seigneurs. Il renforce l’unité et la force de l’État par l’Édit de Villers-Cotterêts de 1539 qui rend le français obligatoire pour les actes administratifs et de justice. Il s’affirme politiquement en conquérant la région de Milan en Italie. Il renforce son pouvoir symbolique en s’entourant d’une cour fastueuse, en faisant bâtir plusieurs châteaux dans le style de la Renaissance.

Le roi Henri IV, qui règne de 1589 à 1610, doit rétablir l'autorité royale pendant les guerres de religion. Protestant, il se convertit au catholicisme en 1593 pour devenir roi et rétablir l'ordre. En 1598, il impose l'Édit de Nantes, qui reconnaît aux protestants le droit de pratiquer leur culte. 

Portrait de Henri IV, de Frans Pourbus le Jeune

Cet Édit met fin à des décennies de guerres civiles et impose, pour la première fois, le roi comme arbitre, au-dessus de tous les partis : catholiques comme protestants.

2. Le durcissement de l'autorité royale

Après l'assassinat de Henri IV en 1610 et la période de Régence qui suit, Louis XIII choisit le cardinal de Richelieu pour l'aider à gouverner (1624).

La politique des deux hommes a pour objectif de renforcer la puissance de la France et l'absolutisme royal en combattant les Habsbourg catholiques en politique étrangère, en luttant contre le parti protestant à l'intérieur du territoire français et en abaissant l'orgueil des Grands.

3. Louis XIV, monarque absolu de droit divin
a. Un roi mineur et traumatisé par la Fronde

À la mort de Louis XIII (1643), son successeur, le futur Louis XIV, est mineur. Sa mère, Anne d'Autriche, devient régente du royaume et le cardinal Mazarin Premier ministre.

De 1648 à 1653, ils durent faire face à un soulèvement général, la Fronde, qui unit contre Mazarin le parlement de Paris, les parisiens excédés par les impôts et les Grands du royaume.

Le cardinal-ministre finit par l'emporter, mais durant ces troubles, le jeune Louis XIV vécut des moments très difficiles.

b. Un roi qui gouverne seul, et met au pas son royaume

En 1661, à la mort de Mazarin, commence le règne personnel de Louix XIV. Et il cherche à renforcer l'autorité royale. Le roi décide de tout et prend seul les décisions importantes. Il renforce l'administration royale en nommant des intendants dans les provinces, et exige l'unité religieuse du pays en révoquant l'Édit de Nantes en 1685.

Intendants : Nom donné sous l’Ancien Régime aux représentants du roi dans les généralités (les régions). Ceux-ci avaient des pouvoirs assez étendus en matière fiscale, policière et judiciaire.

Louis XIV fait construire le château de Versailles, où il vit avec sa cour. L'absolutisme s'étend à tous les domaines : Louis XIV dirige l'économie, la guerre, la politique religieuse. Il encourage également les arts : Molière, Racine pour le théâtre, Lulli pour la musique, Le Vau pour l'architecture...

Louis XIV et Molière, gravure d'après la peinture de Jean-Léon Gérôme (1862) ǀ © iStock – pictore

Louis XIV ne tolère aucune opposition. Sous son règne, les grands seigneurs furent habilement réduits à l'impuissance et surveillés de près : invités à résider à Versailles et obligés d'y respecter une étiquette très stricte, ils acceptent de se transformer en courtisans soumis, afin de bénéficier des rentes et des pensions que le roi leur accordait en échange de leur obéissance.

Ainsi, bien qu'exclus du pouvoir, ils ne cherchent plus à se révolter. Mais si le roi Soleil récompensait ceux qui le servaient fidèlement, il punissait également sévèrement ceux qui contestaient son autorité ou lui déplaisaient. Il pouvait, par exemple, en signant des lettres de cachet faire arrêter et emprisonner quelqu'un de façon totalement arbitraire, c'est-à-dire sans jugement.

C'était là l'une des manifestations de son pouvoir absolu.

À la mort de Louis XIV, la monarchie entre dans une période de crise.

Vous avez déjà mis une note à ce cours.

Découvrez les autres cours offerts par Maxicours !

Découvrez Maxicours

Comment as-tu trouvé ce cours ?

Évalue ce cours !

 

Des profs en ligne

quote blanc icon

Découvrez Maxicours

Exerce toi en t’abonnant

Des profs en ligne

  • 6j/7 de 17 h à 20 h
  • Par chat, audio, vidéo
  • Sur les matières principales

Des ressources riches

  • Fiches, vidéos de cours
  • Exercices & corrigés
  • Modules de révisions Bac et Brevet

Des outils ludiques

  • Coach virtuel
  • Quiz interactifs
  • Planning de révision

Des tableaux de bord

  • Suivi de la progression
  • Score d’assiduité
  • Un compte Parent