La monarchie de Juillet - Cours d'Histoire Seconde avec Maxicours - Lycée

01 49 08 38 00 - appel gratuit de 9h à 18h (hors week-end)

La monarchie de Juillet

1. La fondation du régime
a. Louis-Philippe, roi bourgeois
Le nouveau souverain, Louis-Philippe, qui porte le le titre de "roi des Français", a combattu à Valmy. Il est plus proche des idées de la Révolution que ses prédécesseurs et vit comme un bourgeois.

La Charte est maintenue, le drapeau tricolore rétabli, la religion catholique n'est plus religion d'Etat, la censure est abrogée. Le cens est abaissé, ce qui satisfait la bourgeoisie. C'est en effet cette catégorie de la population qui profite le plus du régime.
b. Une monarchie constitutionnelle
Le régime s'oriente davantage vers un système parlementaire : les députés partagent avec le roi l'initiative des lois, disposent du droit d'amendement pour modifier une loi, et du droit d'interpellation pour demander à un ministre de s'expliquer devant l'Assemblée.
2. Le fonctionnement du régime
a. Les divisions de l'orléanisme
Les partisans du régime, les orléanistes, sont divisés en deux tendances : le parti du mouvement voudrait accentuer l'orientation libérale de la monarchie de Juillet, tandis que le parti de la résistance, qui regroupe des hommes comme Guizot ou Thiers, adopte une attitude strictement conservatrice.
Ces divisions ont pour conséquence une instabilité ministérielle au début de la monarchie de Juillet. Puis les partisans de la Résistance l'emportent. Après un attentat manqué contre le roi, la presse est étroitement surveillée et il devient illégal de se dire républicain.
b. Les réalisations du régime
Louis Philippe tente sous le ministère Guizot d'imposer un pouvoir personnel. Son ministre, Guizot gouverne durant une période de stabilité politique et de prospérité économique au cours de laquelle la France se transforme : construction des voies ferrées, modernisation de Paris, développement industriel.

Pendant cette, période, la société évolue également : une loi interdit le travail des enfants de moins de huit ans. En 1833, la loi Guizot crée dans chaque commune une école primaire gratuite.
3. La révolution de 1848
a. L'usure du pouvoir
Le pouvoir finit pourtant par s'user. Le roi est vieux et Guizot s'oppose à toute réforme électorale élargissant le droit de vote. On reproche également à Guizot de pratiquer la corruption en vue de s'assurer une majorité au Parlement. Le régime devient de plus en plus vulnérable. Et, à partir de 1846, de mauvaises récoltes provoquent une crise économique qui s'accompagne de chômage.
b. Les journées révolutionnaires
Cette situation économique et sociale tendue, conduit Guizot à se heurter à un mécontentement de plus en plus vif. L'opposition républicaine organise dans le pays de grands banquets, au cours desquels sont prononcés des discours réclamant des réformes.

Le 22 février, le gouvernement interdit un banquet devant se tenir à Paris. Pour protester contre cette interdiction, des manifestations éclatent. L'émeute devient générale après la fusillade des Capucines où des manifestants sont tués. Le 24 février 1848, Louis-Philippe abdique et s'enfuit. La République est proclamée.

 

L'essentiel

Le nouveau roi, Louis-Philippe, apparaît comme un bourgeois soucieux de favoriser le développement économique de la France. Proche de la bourgeoisie libérale, il gouverne avec l'aide de Guizot. Mais le régime s'use, car le gouvernement s'oppose à toute réforme électorale. Les mécontentements se font plus vifs et mènent en 1848 à une révolution qui chasse le roi du trône. La République est alors proclamée.

Comment as-tu trouvé ce cours ?

Évalue ce cours !

 

Découvrez
Maxicours

Des profs en ligne

Géographie

Aidez votre enfant à réussir en mathématiques grâce à Maxicours

Des profs en ligne

  • 6j/7 de 17h à 20h
  • Par chat, audio, vidéo
  • Sur les 10 matières principales

Des ressources riches

  • Fiches, vidéos de cours
  • Exercices & corrigés
  • Modules de révisions Bac et Brevet

Des outils ludiques

  • Coach virtuel
  • Quiz interactifs
  • Planning de révision

Des tableaux de bord

  • Suivi de la progression
  • Score d’assiduité
  • Une interface Parents