Comparaison des appareils reproducteurs féminin et masculin - Maxicours

Comparaison des appareils reproducteurs féminin et masculin

Objectifs

Comprendre l'organisation anatomique et physiologique des appareils reproducteurs féminin et masculin.

Points clés

Il existe un dimorphisme entre les appareils reproducteurs féminins et masculins. Ce dimorphisme se retrouve à plusieurs niveaux : 

  • Sur le plan anatomique : les organes féminins et masculins sont très différents.
  • Sur le plan physiologique :
    • La production des spermatozoïdes a lieu en continu chez l’homme après la puberté.
    • La production d’ovules se fait de manière cyclique chez la femme (un ovule tous les 28 jours) et dure de la puberté à la ménopause.
  • Sur le plan cellulaire.

Chaque individu est défini par un ensemble de caractères appelé phénotype. Parmi ces caractères, l’organisation de l’appareil sexuel permet de distinguer femme et homme : c’est le phénotype sexuel

1. Les différences anatomiques

La réalisation d’une dissection de mammifère comme la souris permet d’identifier les différences génitales anatomiques que l'on retrouve chez l'espèce humaine.

Doc.1 : Organisation des appareils reproducteurs de la femme et de l'homme.
Organe Femme Homme
Glandes génitales Ovaires Testicules
Glandes annexes - Vésicule séminale, prostate, glande de Cowper
Voies génitales Trompes Épididyme, spermiducte, urètre
Organe d'accouplement Vagin Pénis
Organe de gestation Utérus -
a. La femme

L’appareil génital féminin est composé :

  • des organes génitaux externes :
    • Le clitoris, organe qui joue un rôle dans le comportement de reproduction (excitation sexuelle).
    • Les lèvres, replis cutanés.
  • des voies génitales internes :
    • Le vagin, il relie l'utérus à l’orifice génital et a un rôle important lors de l’accouplement.
    • L’utérus, le siège du développement embryonnaire. L’ovule fécondé se fixe sur les parois utérines. L’utérus est l’organe où se développe l’embryon puis le fœtus pendant la grossesse.
    • Les deux trompes utérines ou de Fallope, permettent le cheminement de l’ovule, de l’ovaire jusqu’à l’utérus.
    • Les ovaires , deux glandes qui sont des gonades qui produisent les cellules reproductrices appelées des ovules (gamètes chez la femme).

 


Doc. 2 : Appareil génital féminin.
b. L'homme

L’appareil génital masculin est composé :

  • des organes génitaux externes :
    • Le pénis, corps caverneux et spongieux.
    • Les bourses, repli de peau contenant les testicules.
  • des voies génitales internes :
    • Le canal urogénital, canal évacuateur commun pour l’urine et le sperme.
    • Les canaux déférents, canaux qui permettent aux spermatozoïdes de sortir des testicules pour rejoindre la prostate qui va produire du liquide séminal. Le mélange spermatozoïde et liquide séminal est appelé sperme.
    • Les testicules localisés dans les bourses, ou scrotum, qui sont organes reproducteurs qui produisent les gamètes mâles ou spermatozoïdes.

Doc. 3 : Appareil génital masculin.
2. Les différences physiologiques
a. Chez la femme

Chez la femme, le fonctionnement de cet appareil reproducteur est marqué par différents évènements qui définissent un cycle. Ce cycle dure en moyenne 28 jours.

Tout d’abord, on observe les règles, écoulement sanguin au niveau de la vulve qui durent 3 à 5 jours en fonction des individus. Elles marquent le début du cycle menstruel, elles témoignent de l’activité cyclique d’un organe : l’utérus.
Les gonades ont également un fonctionnement cyclique : il y a production d’un gamète appelé ovocyte 14 jours avant les règles suivantes. Cette libération du gamète par un des deux ovaires est appelée ovulation.
Ce fonctionnement cyclique débute à la puberté et s’achève la ménopause.


Doc. 4 : Le cycle menstruel.

 

 

b. Chez l'homme

Contrairement à la femme, on observe que des centaines de millions de spermatozoïdes sont produits tout au long de la vie, et ce en continue. D’autre part, il n’y a pas d’andropause : la production de spermatozoïdes débute à la puberté et subsiste jusqu’à la fin de la vie.

 

3. Le dimorphisme à l'échelle cellulaire

Une observation microscopique des cellules reproductrices met en évidence un dimorphisme à l’échelle cellulaire : l’ovocyte est une cellule ronde de grande taille (100µm) et immobile, tandis que le spermatozoïde est une cellule de petite taille qui présente une organisation particulière (tête, pièce intermédiaire et queue) lui permettant de se déplacer.

 

Doc. 5 : Spermatozoides nageant vers l'ovule.

Doc. 6 : Schéma d'un spermatozoïde

Vous avez déjà mis une note à ce cours.

Découvrez les autres cours offerts par Maxicours !

Découvrez Maxicours

Comment as-tu trouvé ce cours ?

Évalue ce cours !

 

quote blanc icon

Découvrez Maxicours

Exerce toi en t’abonnant

Des profs en ligne

  • 6j/7 de 17 h à 20 h
  • Par chat, audio, vidéo
  • Sur les matières principales

Des ressources riches

  • Fiches, vidéos de cours
  • Exercices & corrigés
  • Modules de révisions Bac et Brevet

Des outils ludiques

  • Coach virtuel
  • Quiz interactifs
  • Planning de révision

Des tableaux de bord

  • Suivi de la progression
  • Score d’assiduité
  • Un compte Parent