Modulation de la commande nerveuse lors de l'activité physique - Cours de SVT Seconde avec Maxicours - Lycée

01 49 08 38 00 - appel gratuit de 9h à 18h (hors week-end)

Modulation de la commande nerveuse lors de l'activité physique

Objectif
Les activités cardiaque et respiratoire sont contrôlées par le système nerveux. La réalisation d'un effort demande une augmentation de ces activités.
Comment ce fonctionnement est-il coordonné ?
1. Des modifications d'activité des centres nerveux bulbaire
L'augmentation de l'activité respiratoire au cours d'un effort fait suite à l'activation des centres nerveux bulbaires dont l'intensité et la fréquence des messages augmentent.

Les modifications de l'activité cardiaques résultent quant à elles d'une inversion par rapport à la situation au repos.
– Les nerfs X, plus actifs au repos, vont voir leur activité diminuée par suite d'une inhibition du centre bulbaire cardio-modérateur.
– Les nerfs sympathiques, moins actifs au repos, vont être parcourus de messages nerveux de forte intensité par activation du centre bulbaire cardio-accélérateur.

Il en résulte une augmentation synchrone des activités cardiaque et respiratoire, indispensables à l'obtention de l'effet physiologique voulu, le maintien d'une teneur élevée du sang en dioxygène adaptée aux besoins de l'organisme.

Ce couplage entre dans le cadre d'une régulation, ou homéostasie, du milieu intérieur.

2. Une intervention des centres nerveux supérieurs
Des mesures réalisées chez un sprinter montrent que les rythmes respiratoire et cardiaque peuvent se modifier avant le début de l'effort. Ce phénomène d'anticipation physiologique met en évidence l'intervention du cortex cérébral dans l'adaptation de l'organisme à l'effort.

Sensibles à divers stimuli externes et internes, comme le stress, le cortex cérébral émet des messages à destination des centres nerveux bulbaires modifiant ainsi leur activité.

Cette intervention du cortex cérébral se poursuit pendant la réalisation de l'exercice au cours duquel le cortex cérébral adresse des messages à destination des muscles squelettiques effecteurs du mouvement et simultanément aux centres nerveux bulbaires cardiaque et respiratoire modifiant ainsi leur activité.

Ce traitement des informations par le système nerveux central est qualifié d'intégration.

 

L'essentiel

Au cours de l'activité physique, le fonctionnement du cœur et des muscles respiratoires est modifié de façon coordonnée et ajusté aux besoins de l'organisme par le système nerveux.

Cette intégration nerveuse permet une modification coordonnée de l'activité d'organes afin d'assurer une constance des paramètres du milieu intérieur, appelée l'homéostasie.

Découvrez
Maxicours

Des profs en ligne

Géographie

Aidez votre enfant à réussir en mathématiques grâce à Maxicours

Des profs en ligne

  • 6j/7 de 17h à 20h
  • Par chat, audio, vidéo
  • Sur les 10 matières principales

Des ressources riches

  • Fiches, vidéos de cours
  • Exercices & corrigés
  • Modules de révisions Bac et Brevet

Des outils ludiques

  • Coach virtuel
  • Quiz interactifs
  • Planning de révision

Des tableaux de bord

  • Suivi de la progression
  • Score d’assiduité
  • Une interface Parents