L'infertilité et la PMA - Maxicours

L'infertilité et la PMA

Objectifs
  • Connaitre les différentes causes d'infertilité.
  • Connaitre les techniques médicales d'aide à la procréation (PMA).
Points clés
  • L’infertilité des couples peut avoir des causes variées.
  • Dans beaucoup de cas, des techniques permettent d’aider les couples à satisfaire leur désir d’enfant :
    • insémination artificielle ;
    • FIVETE ;
    • ICSI.
Pour bien comprendre
Connaitre les mécanismes de fonctionnement des appareils reproducteurs.
1. Les causes d'infertilité

Près de 12 % des couples en âge de procréer rencontrent des difficultés pour avoir des enfants (au moins une année de rapports sexuels réguliers sans contraception). Les causes sont variées :

  • dans 20 % des cas l’infertilité est masculine,
  • dans 34 % elle est d’origine féminine,
  • dans 38 % elle est liée à un dysfonctionnement à la fois de l’homme et de la femme ;
  • restent 8 % d’infertilité inexpliquée.

Des examens chez les deux membres du couple permet d’identifier précisément la cause afin de proposer une technique adaptée.

a. L'infertilité masculine

La réalisation d’un spermogramme c'est-à-dire une analyse du sperme permet de vérifier la fertilité du sperme.

  Valeur standard Valeurs indiquant une infertilité
Volume d’éjaculation 2 à 5 1
Nombre total de spermatozoïdes par éjaculation 100 à 700.106 < 50.106
Viscosité faible élevée
Concentration spermatique par mL  50 à 150.106  < 20.106
(on parle d’oligospermie)
Taux de spermatozoïdes non fonctionnels < 30 % > 60 %
(On parle de tératozoospermie)


Le pouvoir fécondant du sperme peut être insuffisant et être une des causes des difficultés pour un couple d’avoir un enfant.

b. L'infertilité féminine

Chez la femme, des investigations diverses sont réalisées :

  • Une hystérographie (ou hystérosalpingographie) permet de repérer une anomalie de l’utérus : un liquide iodé opaque aux rayons X est injecté dans l’utérus, puis une radiographie est réalisée. Cet examen permet de diagnostiquer une obstruction des trompes comme sur la radiographie ci-dessous où la trompe gauche semble obstruée ce qui empêche la rencontre entre l’ovocyte produit par l’ovaire gauche et les spermatozoïdes.

 

  • Des analyses sanguines permettent de mettre en évidence des anomalies hormonales à l’origine de troubles de l’ovulation ; aussi des tests urinaires qui détectent le pic de LH permettent de savoir s’il y a ovulation on non.
  • La muqueuse utérine ainsi que la glaire cervicale peuvent présenter des anomalies et empêcher respectivement toute nidation et toute entrée des spermatozoïdes dans l’utérus.
    En fonction de l’infertilité diagnostiquée, la technique d’aide à la procréation la plus appropriée est proposée au couple.
2. Une diversité de technique d'aide à la procréation
a. L'insémination

Cette technique consiste à introduire directement dans l’utérus de la femme du sperme du conjoint préalablement récupéré et traité (sélection des spermatozoïdes les plus mobiles par exemple). Cette technique permet de pallier certains problèmes d’infertilité d’origine masculine telle que l’oligospermie ou la tératozoospermie.
Si l’homme est stérile, c’est le sperme d’un donneur qui sera utilisé.

b. La Fécondation In Vitro et transfert d'Embryon : FIVETE

C’est en 1982 qu’est née Amandine, premier « bébé éprouvette » en France dans le service du professeur Frydman à Paris. Quand l’infertilité est liée à une anomalie des trompes, une FIVETE peut être réalisée.

On prélève les ovocytes dans l'ovaire de la mère après stimulation hormonale ovarienne, puis on les met en contact avec les spermatozoïdes du conjoint in vitro. On attend alors que des fécondations se réalisent et on laisse se dérouler les premières mitoses pour transférer ensuite dans l'utérus 1 à 4 embryons constitués le plus souvent de 4 ou 8 cellules.

c. L'Injection de spermatozoïde Intracytoplasmique : ICSI

Quand les spermatozoïdes ne sont pas naturellement capables de féconder les ovocytes in vitro, une technique proche de la FIVETE est réalisée ; la fécondation est « forcée » par une injection d’un spermatozoïde à l’intérieur de l’ovovyte.

Vous avez déjà mis une note à ce cours.

Découvrez les autres cours offerts par Maxicours !

Découvrez Maxicours

Comment as-tu trouvé ce cours ?

Évalue ce cours !

 

quote blanc icon

Découvrez Maxicours

Exerce toi en t’abonnant

Des profs en ligne

  • 6 j/7 de 17 h à 20 h
  • Par chat, audio, vidéo
  • Sur les matières principales

Des ressources riches

  • Fiches, vidéos de cours
  • Exercices & corrigés
  • Modules de révisions Bac et Brevet

Des outils ludiques

  • Coach virtuel
  • Quiz interactifs
  • Planning de révision

Des tableaux de bord

  • Suivi de la progression
  • Score d’assiduité
  • Un compte Parent

Inscrivez-vous à notre newsletter !

Votre adresse e-mail sera exclusivement utilisée pour vous envoyer notre newsletter. Vous pourrez vous désinscrire à tout moment, à travers le lien de désinscription présent dans chaque newsletter. Conformément à la Loi Informatique et Libertés n°78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, au RGPD n°2016/679 et à la Loi pour une République numérique du 7 octobre 2016, vous disposez du droit d’accès, de rectification, de limitation, d’opposition, de suppression, du droit à la portabilité de vos données, de transmettre des directives sur leur sort en cas de décès. Vous pouvez exercer ces droits en adressant un mail à : contact-donnees@sejer.fr. Vous avez la possibilité de former une réclamation auprès de l’autorité compétente. En savoir plus sur notre politique de confidentialité