Le traitement des charges directes et des charges indirectes - Cours de Gestion et finance Terminale pro avec Maxicours

01 49 08 38 00 - appel gratuit de 9h à 18h (hors week-end)

Le traitement des charges directes et des charges indirectes

Objectifs : distinguer les charges directes des charges indirectes. Affecter, répartir et imputer des charges indirectes. Définir et distinguer les centres d'analyse. Définir et calculer le coût d'une unité d'œuvre.

1. Le classement des charges
a. Les charges directes
Une charge est dite « directe » lorsqu'on peut l'incorporer dans un coût sans ambiguïté ni calcul préalable. En général, les charges directes sont :
- la consommation de matières (premières, fournitures…) ;
- la main-d'œuvre directe.
Ces charges peuvent être intégrées au coût d'un produit sans incertitude.

b. Les charges indirectes
Une charge est dite « indirecte » lorsqu'elle concerne plusieurs coûts. Pour répartir les charges indirectes dans les différents coûts, il faut faire des calculs préalables. Les charges indirectes requièrent donc un traitement.

Exemple : soit une entreprise industrielle fabriquant deux produits A et B dans un même atelier. Pour incorporer les frais de chauffage dans le coût du produit A et dans le coût du produit B, il faut effectuer des calculs intermédiaires pour déterminer la part des frais de chauffage qui revient au produit A et celle qui revient au produit B. Les frais de chauffage sont donc des charges indirectes.

2. Le traitement des charges indirectes
a. Schéma général
 

b. Les centres d'analyse
Un centre d'analyse est une division de l'entreprise où sont analysées et regroupées les charges indirectes. Cette division est souvent réelle (bureau, atelier…).
Les centres d'analyse se décomposent en :

• centres d'analyse opérationnels
Un centre opérationnel se caractérise par un volume des charges variant avec le niveau d'activité et une mesure physique de l'activité (kg, heure de main-d'œuvre…) : l'unité d'œuvre.
Les centres d'analyse opérationnels eux-mêmes se décomposent en deux catégories : les centres principaux et les centres auxiliaires. Un centre principal travaille directement au profit des produits. Il est lié au cycle d'exploitation (approvisionnement – production – distribution). Un centre auxiliaire travaille au profit des autres centres d'analyse et non directement sur les produits.

• centres de structure
Un centre de structure se caractérise par un volume des charges ne variant pas avec le niveau d'activité. Pour les centres de structure, il n'est pas possible ou il n'est pas pertinent d'utiliser une unité de mesure physique (kg, heure de main-d'œuvre…). Dans ce cas, le procédé du taux de frais est utilisé.

c. Les répartitions et les répartitions


La répartition des charges provenant de la comptabilité financière dans les centres d'analyse se nomme la répartition primaire (partie en rose dans le tableau). Les charges provenant de la comptabilité financière sont classées par nature (achats, services externes, impôts et taxes, charges de personnel…). Le premier traitement est la répartition, à l'aide des clés de répartition, dans les différents centres d'analyse.
Le choix de la clé de répartition peut avoir un impact important sur le résultat des calculs. Ce choix est une opération délicate et peut être une limite au traitement des charges indirectes. Dans les exercices, les clés de répartition sont souvent des pourcentages.

La répartition secondaire (partie en jaune dans le tableau) consiste à répartir les centres auxiliaires vers les autres centres. Les centres receveurs des charges indirectes des centres auxiliaires peuvent être des centres opérationnels principaux ou des centres de structure.
La répartition secondaire, comme la répartition primaire, utilise des clés de répartition. Le choix des ces clés est une opération délicate.

Le calcul du coût de l'unité d'œuvre (partie en vert dans le tableau) permet d'imputer les charges indirectes aux différents coûts par rapport à leurs consommations d'unités d'œuvre. Par exemple, pour le coût d'achat des matières premières, chaque matière reçoit une proportion des charges indirectes du centre approvisionnement. Cette proportion est déterminée grâce à l'unité d'œuvre. Le coût d'unité d'œuvre est égal au total des charges d'un centre d'analyse après répartition secondaire divisé par le nombre d'unités d'œuvre.
Pour les centres de structure, l'imputation s'effectue à l'aide du taux de frais.
Le taux de frais se calcule ainsi : total des charges d'un centre d'analyse après répartition secondaire divisé par une assiette de frais. L'assiette de frais est une valeur monétaire pouvant être le chiffre d'affaires, le coût de production des produits vendus…

L'essentiel

Une charge est dite « directe » lorsqu'on peut l'incorporer dans un coût sans ambiguïté ni calcul préalable. Une charge est dite indirecte lorsqu'elle concerne plusieurs coûts. Les charges indirectes subissent un traitement dans un tableau d'analyse.
Un centre d'analyse est une division de l'entreprise. On distingue les centres opérationnels et les centres de structure. Dans les centres opérationnels, on distingue les centres principaux et les centres auxiliaires.

La répartition primaire consiste à répartir les charges dans les différents centres d'analyse à l'aide de clés de répartition.
La répartition secondaire consiste à répartir les centres auxiliaires vers les autres centres.
L'imputation des charges indirectes aux différents coûts se fait en fonction de la consommation d'unités d'œuvre ou de la consommation de l'assiette (procédé du taux de frais).

Comment as-tu trouvé ce cours ?

Évalue ce cours !

 

Découvrez
Maxicours

Des profs en ligne

Géographie

Des profs en ligne

  • 6j/7 de 17h à 20h
  • Par chat, audio, vidéo
  • Sur les 10 matières principales

Des ressources riches

  • Fiches, vidéos de cours
  • Exercices & corrigés
  • Modules de révisions Bac et Brevet

Des outils ludiques

  • Coach virtuel
  • Quiz interactifs
  • Planning de révision

Des tableaux de bord

  • Suivi de la progression
  • Score d’assiduité
  • Une interface Parents