Le rôle fondamental des infrastructures dans le développement de Shanghai - Maxicours

Le rôle fondamental des infrastructures dans le développement de Shanghai

L'un des buts avoués des autorités chinoises est, depuis les années 1980, de hisser Shanghai, métropole littorale, au rang de l'une des plus puissantes villes de la planète : elles entendent en faire une force économique et culturelle. 

Quel rôle les différentes infrastructures qui ont surgi dans Shanghai depuis les années 1970 ont-elles joué dans son émergence et son intégration dans la mondialisation ? En quoi ont-elles permis de faire de la ville une métropole mondiale en émergence si rapide ?
1. Une politique de grands travaux urbanistiques
Pour faire de Shanghai la vitrine du développement fulgurant de la Chine, les autorités du pays et celles de la métropole ont agi pour transformer son paysage urbain. La ville a été dotée d'infrastructures qui lui assurent maintenant un rayonnement international.
a. Une ville modernisée
Le Bund : entre habitat traditionnel, gratte-ciel et activités tertiaires
Le Bund est un quartier hérité du passé colonial de Shanghai. Durant des siècles, il était constitué d'un lacis de canaux et de lilongs (habitats traditionnels) qui s'étiraient le long de la rivière Huangpu. Le Bund est le centre historique de Shanghai.
En 2014, le tissu urbain y est devenu très moderne. Les nombreux gratte-ciel ont remplacé l'habitat ancien, bien que celui-ci soit subsiste encore.

Pudong ou le phénomène de « Citysation »
Pudong est le CBD (Central business district) de Shanghai.
Sa construction a commencé en 1990. En moins de 20 ans, Pudong est devenu un prestigieux centre d’affaires qui occupe presque la moitié de la surface de la ville.

Pudong est la vitrine de la mondialisation de Shanghai.
C’est un quartier dédié à la mise en scène de l’avancée technologique de la Chine. Les activités tertiaires s'y concentrent (bureaux des grandes entreprises internationales et nationales, hôtels de luxe, centres financiers…). Ce développement de Pudong se traduit, là encore, par une verticalisation du bâti. Le paysage urbain y est semblable à celui des grands centre-villes des États-Unis. Il se caractérise par une grande audace architecturale.

Doc.1a. Le quartier de Pudong Doc.1b. Le quartier de Bund
b. Et demain ?
Pour l'avenir, Shanghai a deux projets majeurs :

Un parc Disneyland qui devrait voir le jour en 2016 dans Pudong, au cœur d'une immense zone touristique internationale de 20 km².

La reconversion du site de l’Exposition universelle qui a eu lieu en 2010 : des sommes colossales y avaient été investies pour la construction d’édifices prestigieux, qui se devaient d’être dignes d’une grande métropole mondiale. Cette zone, qui constitue la dernière zone à urbaniser de la ville, se trouve au centre de Shanghai. Elle est déjà desservie par cinq lignes de métro. Les autorités municipales veulent en faire un site d'accueil de sièges mondiaux ou régionaux de FTN, d'organisations internationales ainsi qu'un centre de congrès et d'activités touristiques.
2. Des infrastructures qui font de Shanghai un nœud de communications multimodal
Une grande métropole ne peut prétendre à une vocation mondiale si elle ne développe pas ses infrastructures de communication et d'échanges. Les autorités chinoises et municipales ont largement axé le développement de Shanghai sur la création de structures de communication modernes et efficaces
a. Les structures industrialo-portuaires
Une localisation géographique propice à une vocation industrialo-portuaire
La vocation de Shanghai à être une métropole portuaire de niveau mondial, ainsi qu’un carrefour économique majeur, était évidente de par sa localisation géographique (la métropole est en effet située sur le littoral du Pacifique). Profitant de cet atout majeur, les autorités chinoises ont voulu faire de cette métropole un pôle de développement majeur.

Pour ce faire, les autorités chinoises et municipales ont généré un développement titanesque des zones industrialo-portuaires. Ces dernières sont divisées en plusieurs sites. Chaque port est associé à un pôle industriel plus ou moins spécialisé (industries chimique, sidérurgique, électronique, chantier naval...), ce qui favorise bien sûr les échanges commerciaux (import / export) avec l'étranger.

Shanghai est devenu le premier port de commerce mondial
En 15 ans (1990-2005), cinq terminaux portuaires ont été construits à Shanghai dans le but d'organiser le trafic par porte-conteneurs géants, qui était multiplié par deux tous les deux ans.

1990 : création du port de Waigoqiao, qui s'étend tout au long de l'estuaire. Mais rapidement, il a été saturé et sa profondeur s'est révélée insuffisante pour accueillir les énormes navires de la nouvelle génération. 

2005 : Ouverture d'un port en eaux profondes, Yangshan, sur une plateforme artificielle au large de Shanghai et relié à elle par un pont long de 32,5 km. Il s'agit du port le plus moderne et le plus rentable du monde. Il peut accueillir des porte-conteneurs gigantesques. Il illustre parfaitement les ambitions de Shanghai de ravir la place de son rival Singapour, premier port de la planète, en devenant le centre de redistribution du fret vers les destinations d'Asie du Nord.
b. Des infrastructures de communication nombreuses et efficaces
Comme toutes les villes mondiales, outre ses ports, Shanghai est une plateforme de transport multimodale. Elle est fortement équipée en infrastructures de communication.

Les axes autoroutiers, qui la relient au reste du pays et à ses voisins, sont denses et se superposent même sur plusieurs étages, les échangeurs sont très nombreux.

Elle compte deux aéroports : 
- L'aéroport de Hongqiao, très proche de la métropole, essentiellement utilisé pour les vols nationaux (à l'exception de Tokyo et de Séoul) ;

- L'aéroport de Pudong, le principal de Chine, réservé aux vols internationaux. Il accueille 40 millions de passagers par an et est relié à Shanghai par le Maglev, un train à sustentation magnétique qui peut atteindre les 430 km/h (le trajet de l'aéroport à Shanghai, long de 30 km, ne dure que 7 minutes) ;

- En dehors du Maglev, le réseau ferroviaire autour de Shanghai permet de circuler rapidement et confortablement (ce qui est loin d'être le cas dans toute la Chine) ;

- Enfin, Shanghai s'est doté d'un réseau de métros ultra-moderne.

Doc.2. Un échangeur d'autoroutes (Shanghai)
3. Les effets de ces aménagements sur le territoire et sur les habitants de Shanghai
Quelles sont les conséquences socio-spatiales de l’intégration de Shanghai aux échanges de la mondialisation par le biais du développement de ses infrastructures ?
a. Shanghai est devenue une ville à deux visages
Shanghai a connu, depuis les années 1990, des transformations urbaines et sociales rapides mais contrastées. La construction des nouveaux bâtiments s’est faite au détriment du patrimoine architectural historique de la métropole.

Des quartiers anciens – les lilongs – ont été détruits. Désormais, le centre-ville est voué aux activités économiques et aux résidences de prestige. La modernisation a entraîné la destruction des maisons traditionnelles. L’ensemble des lieux de vie se transforme, faisant perdre une part de son identité à la ville. Le lilong disparaît progressivement au profit de très grandes tours d’immeubles et de voies de circulation adaptées aux automobiles.

Ces destructions ont eu et continuent d’avoir des conséquences sur le tissu social de Shanghai.
Les populations les plus modestes, qui vivaient dans les lilongs du centre-ville, sont rejetées vers les grandes zones périphériques. 6 millions de Shanghaiens ont été déplacés depuis 1992. Les maisons situées sur l’aire nécessaire à l’édification du projet Disneyland de Pudong (soit près de 4 km²) ont été détruites. Plus de 2 000 foyers et 297 entreprises ont été relogés.
La vieille ville chinoise (le Bund, l’ancien port fluvial avec ses quartiers péri-centraux) et la nouvelle zone de Pudong concentrent désormais les populations les plus aisées.

Doc.3. La disparition de l'habitat ancien au profit des immeubles
b. Shanghai doit faire face à de nouveaux défis
20 ans de développement économique et d’urbanisation ultra rapide ont profondément transformé la ville. Elle s’est développée, équipée, enrichie. Mais tout cela a eu un prix : la forte dégradation de l’environnement. La métropole va devoir inventer un nouveau modèle de développement plus respectueux. Le défi est énorme. Les habitants subissent la pollution de l’air, les embouteillages (du fait des nombreux mouvements pendulaires), l’urbanisation de zones autrefois rurales, ainsi que la dégradation de la qualité de l’eau.
L'essentiel
Shanghai est une ville très intégrée à la mondialisation. Elle a pour cela été dotée des moyens nécessaires à son insertion au cœur des flux économiques et culturels internationaux, ainsi qu’aux réseaux mondiaux de communication. Ces moyens se trouvent être, en partie, des infrastructures géantes et modernes. Le gouvernement chinois et la municipalité ont beaucoup investi dans des équipements importants tels que les immeubles du Bund et de Pudong, le port de Yangshan, la ligne ferroviaire du Maglev... Pour l'instant, Shanghai a deux gros projets en matière d'infrastructures à dimensions internationales : la création d'un parc Disney, ainsi que la reconversion du site dédié à l'Exposition universelle de 2010. 

Ces gigantesques et rapides transformations ont eu de lourdes conséquences sur les habitants de la ville et sur son environnement.

Vous avez déjà mis une note à ce cours.

Découvrez les autres cours offerts par Maxicours !

Découvrez Maxicours

Comment as-tu trouvé ce cours ?

Évalue ce cours !

 

Découvrez
Maxicours

Des profs en ligne

Des profs en ligne

  • 6j/7 de 17h à 20h
  • Par chat, audio, vidéo
  • Sur les 10 matières principales

Des ressources riches

  • Fiches, vidéos de cours
  • Exercices & corrigés
  • Modules de révisions Bac et Brevet

Des outils ludiques

  • Coach virtuel
  • Quiz interactifs
  • Planning de révision

Des tableaux de bord

  • Suivi de la progression
  • Score d’assiduité
  • Une interface Parents

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de Cookies ou autres traceurs pour améliorer et personnaliser votre navigation sur le site, réaliser des statistiques et mesures d'audiences, vous proposer des produits et services ciblés et adaptés à vos centres d'intérêt et vous offrir des fonctionnalités relatives aux réseaux et médias sociaux.