Lycée   >   Terminale   >   Mathématiques   >   Limites et comparaisons, opérations sur les limites

Limites et comparaisons, opérations sur les limites

  • Fiche de cours
  • Quiz
  • Profs en ligne
Objectifs
  • Déterminer dans des cas simples la limite d’une suite ou d’une fonction en un point, en ± ∞, en utilisant les limites usuelles.
  • Utiliser les croissances comparées et les opérations sur les limites pour déterminer la limite d’une suite ou d’une fonction.
Points clés
  • Lorsqu’on calcule des limites : soit on peut déterminer la limite en utilisant les opérations sur les limites, soit on aboutit à une forme indéterminée qu’on doit lever en changeant l’expression de la fonction ou de la suite.
  • Soit f et g deux fonctions définies sur un intervalle I : si , alors .
  • Théorème des gendarmes : soit f, g et h trois fonctions définies sur un intervalle I :
    .
  • Théorème du plus haut degré : au voisinage de l’infini, une fonction polynôme se comporte comme son monôme du plus haut degré.
    Au voisinage de l’infini, une fonction rationnelle (quotient de deux polynômes) se comporte comme le quotient du monôme de plus haut degré du dénominateur par le quotient du monôme du plus haut degré du dénominateur.
  • .
Pour bien comprendre
  • Connaitre la notion de limite de suite.
  • Connaitre les limites des fonctions usuelles.
1. Limites et opérations
a. Somme, produit, quotient
Théorèmes
a désigne un nombre réel ou ou .
Soit les fonctions f et g définies sur un intervalle contenant a ou ayant a comme borne.
Si les limites des fonctions f et g existent lorsque x tend vers a, et si l'on n'obtient pas une forme indéterminée alors :
  • la limite de la somme f + g est la somme des limites de f et de g ;
  • la limite du produit est le produit des limites de f et de g ;
  • la limite du quotient est le quotient des limites de f et de g.

On peut résumer cela sous la forme d’un tableau (FI désigne une forme indéterminée).

 
 l   l' l + l' ll'
 l   0
 0  FI 0
ou FI FI
0  0  0 0  FI
 l  0 l 0
 l  0+ l 0
Remarque
Le signe de l’infini est déterminé simplement en utilisant la règle des signes.
Exemples

• Limite d’une somme :
On cherche la limite en de définie sur .
 ,
d’où, par somme des limites, .

• Limite d’un produit
On cherche la limite en de définie sur .
,
d’où, par produit des limites, (on applique la règle des signes).

• Limite d’un quotient
On cherche la limite en 2 de définie sur .
En 2, la fonction n'a pas de limite, mais elle a une limite à droite et une limite à gauche.
,
d’où, par quotient des limites, et .

b. Règles opératoires pour les trois cas de formes indéterminées

D’après les opérations sur les limites, il existe quatre formes indéterminées .

Ces formes indéterminées nécessitent une étude particulière pour aboutir à un résultat d’une limite. On dit qu’on doit lever l’indétermination.

Méthode : Lever une indétermination dans le cas d’un polynôme

À l'infini, la limite d'une fonction polynôme est la limite du terme de plus haut degré.

Remarque
Voir le paragraphe III. Limites et croissances.
Exemple
Soit la fonction f définie sur par .
La limite de f en est .
En effet : .
Méthode : Lever une indétermination de type dans le cas d’une fonction rationnelle

 À l'infini, la limite d'une fonction rationnelle est la limite du quotient des termes de plus haut degré.

Remarque
Voir le paragraphe III. Limites et croissances.
Exemple
Soit la fonction f définie sur   par .
La limite de f en est .
En effet .
Méthode : Lever une indétermination de type

Si lorsque x tend vers a on obtient la forme , la méthode pour lever l'indétermination est de mettre (x – a) en facteur au numérateur et au dénominateur.

Exemple
Soit la fonction définie sur , par .
Si x tend vers 2, on obtient une forme indéterminée du type .
Mettons en facteur : .
Si x tend vers 2, n'a pas de limite, mais a une limite à une droite et une limite à gauche : et .
Méthode : Lever une indétermination de type

On transforme l'écriture de la fonction pour se ramener à une forme du type ou et on applique l'une des méthodes précédentes.

Exemple
Soit la fonction f définie sur par .
Si x tend vers , on obtient .
En écrivant sous la forme , on est ramené à la forme et on applique le théorème du plus haut degré :
.
c. Limite de la composée de deux fonctions
Propriété
a
, b et L désignent des réels, ou ou .
Soit une fonction u définie sur un intervalle I et une fonction f définie sur un intervalle J, telles que soit définie sur I.
Si .
Exemple
On considère sur l'intervalle la fonction telle que avec et .

Et
Donc, par composition de limites, .
2. Limites et comparaison
a. Théorème de comparaison
Théorème
Si f et g sont deux fonctions telles que, pour x assez grand, f(x) ≥ g(x) et , alors .
Exemple
Soit les fonctions f et g définies sur par : et .
  et , donc pour tout x réel.
Théorème
Si f et g sont deux fonctions telles que, pour x assez grand, f(x) ≥ g(x) et , alors .
Remarque
On peut généraliser ces deux théorème aux cas des limites en et en un point a. Pour cela, il suffit d’adapter la condition « pour x assez grand ».
b. Rappel : théorème des gendarmes
Théorème
Soit f, g et h des fonctions et L un nombre réel.
Si alors g(x) = ⁡L.
Remarque
On peut étendre ce théorème aux cas et en un point a. Pour cela, il faudra adapter la condition « pour x assez grand ».
Exemple
Soit f la fonction définie sur par .
Pour tout nombre réel x. On a donc, pour tout nombre x strictement positif : .
Or, , donc .
3. Limites et croissances
a. Théorème du plus haut degré
Théorème
Au voisinage de l’infini, une fonction polynôme se comporte comme son monôme du plus haut degré.
Au voisinage de l’infini, une fonction rationnelle (quotient de deux polynômes) se comporte comme le quotient du monôme de plus haut degré du dénominateur par le quotient du monôme du plus haut degré du dénominateur.
Remarque
Ce théorème ne s’applique que pour les polynômes et les fonctions rationnelles dont on veut calculer la limite en l’infini.
Exemples
b. Croissances comparées

L’objectif de ce théorème est de prouver que la fonction exponentielle croît plus vite que n’importe quelle fonction puissance au voisinage de , comme on peut le constater sur le tableur ci-dessous.

Théorème
.
Démonstrations

On considère la fonction f définie sur par .
On note f’ et f’’ la dérivée de f et la dérivée seconde de f (la dérivée de la dérivée).
On a ; et .

f'' est positive sur , donc f’ est croissante.

Or , donc , donc f’ est positive et f est croissante sur .
pour tout x .
Or , donc f(x) ≥ 1, d’où f est positive.

On divise par x 0 :

Comme , donc, par comparaison, .

On pose , donc x = nX.
Quand x tend vers , X tend vers .

Or , donc
donc d’où .

Exemple
Soit f la fonction définie sur par .
On veut calculer la limite de f en .

Par somme, on aboutit à une forme indéterminée du type . Levons l’indétermination :

Par produit :

D’où .

 

Comment as-tu trouvé ce cours ?

Évalue ce cours !

 

Question 1/5

La médiane de 6 notes est 13. Cela signifie que :

Question 2/5

On a obtenu la série statistique suivante :

Combien vaut la médiane ?

Question 3/5

On a obtenu la série ci-dessous :

Quelle est la médiane de cette série ?

Question 4/5

On a relevé les tailles en cm des élèves d’une classe :

 

Parmi les propositions suivantes, laquelle est vraie ?

Question 5/5

Les notes en français de deux classes littéraires sont données dans le tableau suivant :

Quelle est la note médiane ?

Vous avez obtenu75%de bonnes réponses !

Reçois l’intégralité des bonnes réponses ainsi que les rappels de cours associés

Une erreur s'est produite, veuillez ré-essayer

Consultez votre boite email, vous y trouverez vos résultats de quiz!

Découvrez le soutien scolaire en ligne avec myMaxicours

Le service propose une plateforme de contenus interactifs, ludiques et variés pour les élèves du CP à la Terminale. Nous proposons des univers adaptés aux tranches d'âge afin de favoriser la concentration, encourager et motiver quel que soit le niveau. Nous souhaitons que chacun se sente bien pour apprendre et progresser en toute sérénité ! 

Fiches de cours les plus recherchées

Mathématiques

La limite infinie d'une fonction en un point

Mathématiques

La limite finie ou infinie d'une fonction à l'infini

Mathématiques

Le théorème des valeurs intermédiaires pour une fonction continue strictement monotone

Mathématiques

La fonction logarithme népérien : propriétés et définitions

Mathématiques

La fonction logarithme népérien : variations et limites

Mathématiques

Les propriétés des fonctions sinus et cosinus

Mathématiques

Les dérivées des fonctions sinus, cosinus et applications

Mathématiques

La détermination de primitives

Mathématiques

Le calcul intégral : aire sous une courbe positive et continue

Mathématiques

Le calcul intégral : aire sous une courbe de fonction continue