Lycée   >   Premiere   >   Humanité Littérature et Philosophie   >   Les arguments en rhétorique

Les arguments en rhétorique

  • Fiche de cours
  • Quiz
  • Profs en ligne
Objectif
  • Connaitre quelques-uns des arguments les plus fréquemment utilisés.
Points clés
  • Les arguments reposent sur différentes mécaniques : on ne laisse le choix qu'entre un choix A et un choix B ; si une règle s'applique à un élément de la catégorie A, la règle inverse s'applique à un élément de la catégorie B ; si une règle s'applique à un élément de la catégorie A, elle vaut pour tous les éléments de cette catégorie...
  • Les différents types arguments ne sont pas justes, pertinents et efficaces en eux-mêmes. Il faut les voir comme des rouages qui fonctionneront ensemble pour constituer une argumentation plus ou moins solide.
1. L’alternative

L’alternative est un argument qui repose sur le principe du tiers exclu, il n’y a pas de milieu ou d’autres options entre un choix A et un choix B.

Exemples
« Boire ou conduire, il faut choisir. »
« Il faut qu’une porte soit ouverte ou fermée. »
(Titre d’une comédie d’Alfred de Musset, 1848)
« Eussiez-vous préféré voir César vivant et mourir tous esclaves, plutôt que de voir César mort et de vivre tous libres ? »
(Shakespeare, Jules César, 1623)

 

2. L’analogie

L'analogie est un raisonnement qui consiste à partir d’une relation connue pour éclairer ou prouver une autre relation qu’on pose comme étant semblable ou identique.

Exemple
« L’univers m’embarrasse et je ne puis songer que cette horloge existe et n’ait point d’horloger. »
(Le quatrième terme de cette analogie est sous-entendu. Il s’agit de Dieu.)
(Voltaire, Les Cabales, 1772)
3. L'argument ad hominem

Il consiste à s’attaquer à la personne qui soutient une thèse ou des arguments contraires, en montrant par exemple que ses propos sont en contradiction avec son attitude ou son comportement, ou aussi avec ses convictions, ses actions passées, ses propos antérieurs...

« Si par exemple il [l’adversaire] prend parti en faveur du suicide, il faut s’écrier aussitôt : « Pourquoi ne te pends-tu pas ? » Ou bien s’il affirme par exemple que Berlin est une ville désagréable, on s’écrie aussitôt : « Pourquoi ne prends-tu pas la première diligence ? » (Arthur Schopenhauer, L’Art d’avoir toujours raison, 1864)
4. L'argument a contrario

Argumenter par le(s) contraire(s) consiste à énoncer que si une règle vaut pour une catégorie, elle sera inversée pour un être, une idée, un objet extérieur à cette catégorie.

Exemple
Si une loi édicte qu’un fils hérite de la fortune de ses parents, au contraire, cette loi ne s’applique pas aux filles.
5. L'argument a pari

C’est l’inverse de l’argument a contrario. Il consiste à considérer que si une règle ou une affirmation vaut pour une catégorie, la même règle s’applique pour tous les éléments de cette catégorie.

Exemple
Si une loi édicte qu’un fils hérite de la fortune de ses parents, on montrera que de même cette loi s’applique aux filles en tant qu’elles sont elles aussi les enfants de leurs parents.
6. La rétorsion

L’argument par rétorsion consiste à retourner contre l’adversaire son propre argument, en montrant qu’il mène à une conclusion inverse. Cet argument peut mettre en valeur un défaut ou une faille dans l’argumentation de l’adversaire.

Exemple
Lorsqu’un crime a lieu, on cherche quel coupable est le plus évident. Si le fils hérite du père, on dira : « Il l’a tué car il profite de ce crime ». Une rétorsion consiste à dire : « Justement, ce mobile est trop évident pour qu’il ait pu commettre le crime. »
7. L’argument d’autorité

Il s’agit de citer l’opinion, le travail, la pensée ou l’exemple d’une personne réputée compétente, savante ou simplement célèbre.

Exemple
SGANARELLE : en robe de médecin, avec un chapeau pointu. Hippocrate dit... que nous nous couvrions tous deux.
GÉRONTE : Hippocrate dit cela ?
SGANARELLE : Oui.
GÉRONTE : Dans quel chapitre, s'il vous plait ?
SGANARELLE : Dans son chapitre des chapeaux.
GÉRONTE : Puisque Hippocrate le dit, il le faut faire.

Molière, Le Médecin malgré lui, II, 2

Comment as-tu trouvé ce cours ?

Évalue ce cours !

 

Question 1/5

La médiane de 6 notes est 13. Cela signifie que :

Question 2/5

On a obtenu la série statistique suivante :

Combien vaut la médiane ?

Question 3/5

On a obtenu la série ci-dessous :

Quelle est la médiane de cette série ?

Question 4/5

On a relevé les tailles en cm des élèves d’une classe :

 

Parmi les propositions suivantes, laquelle est vraie ?

Question 5/5

Les notes en français de deux classes littéraires sont données dans le tableau suivant :

Quelle est la note médiane ?

Vous avez obtenu75%de bonnes réponses !

Recevez l'intégralité des bonnes réponses ainsi que les rappels de cours associés :

Votre adresse e-mail sera exclusivement utilisée pour vous envoyer notre newsletter. Vous pourrez vous désinscrire à tout moment, à travers le lien de désinscription présent dans chaque newsletter. Pour en savoir plus sur la gestion de vos données personnelles et pour exercer vos droits, vous pouvez consulter notre charte.

Une erreur s'est produite, veuillez ré-essayer

Consultez votre boite email, vous y trouverez vos résultats de quiz!

Découvrez le soutien scolaire en ligne avec myMaxicours

Le service propose une plateforme de contenus interactifs, ludiques et variés pour les élèves du CP à la Terminale. Nous proposons des univers adaptés aux tranches d'âge afin de favoriser la concentration, encourager et motiver quel que soit le niveau. Nous souhaitons que chacun se sente bien pour apprendre et progresser en toute sérénité ! 

Fiches de cours les plus recherchées

Humanité Littérature et Philosophie

La séduction des mythes en politique

Humanité Littérature et Philosophie

Le pouvoir médiatique

Humanité Littérature et Philosophie

La représentation

Humanité Littérature et Philosophie

Comment séduire par la publicité ?

Humanité Littérature et Philosophie

Vivons-nous dans la société de la connaissance ?

Humanité Littérature et Philosophie

Le genre judiciaire

Humanité Littérature et Philosophie

Le genre délibératif

Humanité Littérature et Philosophie

Le genre épidictique

Humanité Littérature et Philosophie

Invention, élocution, disposition, action

Humanité Littérature et Philosophie

La réfutation ad hominem : une réfutation fallacieuse ou nécessaire ?

Humanité Littérature et Philosophie

La preuve éthique dans l'argumentation

Humanité Littérature et Philosophie

Vie, mort et renaissance de la rhétorique

Humanité Littérature et Philosophie

Peut-on enseigner la rhétorique ?

Humanité Littérature et Philosophie

Parole et écriture

Humanité Littérature et Philosophie

Autorité, auteur, autrice