Factoriser par complétion du carré - Maxicours

Factoriser par complétion du carré

Objectif

Savoir factoriser par complétion du carré.

Points clés
  • Cette méthode permet d'obtenir la forme canonique d'une fonction polynôme de degré 2 sans recourir aux formules.
  • Cette méthode permet d'obtenir les racines d'une fonction polynôme de degré 2 sans utiliser le discriminant.
  • Cette méthode justifie l'approximation de la racine carrée d'un entier positif par la méthode de Héron d'Alexandrie.
Pour bien comprendre
  • Identités remarquables du collège :
  • Forme canonique d’un polynôme du second degré
  • Racines d’une fonction polynôme du second degré
1. Complétion du carré

Une fonction polynôme de degré 2 s'écrit sous la forme , , sont des réels avec .
Si on la factorise par on obtient .

L'idée est de manipuler la somme des 2 premiers termes du crochet pour la faire correspondre au début de l'identité remarquable qui s'écrit aussi avec .
Pour cela :

  1. On multiplie par 2 le dénominateur et le numérateur du deuxième terme pour faire apparaitre le facteur 2 : . On identifie alors (avec ) qui correspond au début de l’identité remarquable
    .
  2. On complète l’identité remarquable en ajoutant et soustrayant  (complétion du carré) pour avoir l’identité remarquable en intégralité : .
  3. On exploite l’identité remarquable avec . On a alors :

On a ainsi transformé la somme en différence de 2 carrés.

Exemple : Transformer par complétion du carré.
  1. On fait apparaitre le facteur 2 dans le second terme : .
    On identifie , avec .
  2. On complète l’identité remarquable : .
  3. On exploite l’identité remarquable : .
    On obtient : .
2. Applications : forme canonique et racines
a. Obtenir la forme canonique d'une fonction polynôme

Il est possible d’obtenir la forme canonique d’une fonction polynôme du second degré à partir de sa forme développée par complétion du carré.

Méthode
  1. Factoriser par  :  (1).
  2. Transformer la somme des 2 premiers termes du crochet () pour faire apparaitre le facteur 2 : . C’est le début d’une identité remarquable.
  3. Compléter pour avoir l’identité remarquable  :
    .
  4. Exploiter l’identité remarquable  :
    .
  5. Remplacer dans (1) : .
  6. Mettre au même dénominateur les 2 derniers termes du crochet : .
  7. Développer  : est la forme canonique de .
Exemple : Mettre sous forme canonique .
  1. Il n’est pas nécessaire de factoriser par .
  2. On fait apparaitre le facteur 2 dans le terme en  : . C’est le début de l’identité remarquable avec .
  3. On complète pour avoir l’intégralité de l’identité remarquable : .
  4. On exploite l’identité remarquable avec et on obtient : .
  5. On remplace par  et on obtient : .
  6. On calcule le dernier terme : .
    est la forme canonique de .
Exemple : Mettre sous forme canonique .
  1. On factorise par 2 : .
  2. On fait apparaitre le facteur 2 dans le terme en  : . C’est le début de l’identité remarquable avec .
  3. On complète pour avoir l’intégralité de l’identité remarquable : .
  4. On exploite l’identité remarquable avec  et on obtient .
  5. On remplace par  et on obtient : .
  6. On calcule le dernier terme : .
    On obtient .
  7. On développe 2 : est la forme canonique de .
b. Obtenir les racines d'une fonction polynôme

On reprend les 6 premières étapes qui mènent à la forme canonique de , par complétion du carré.

On a alors : .

Étape 7 : on regarde le signe du deuxième terme du crochet.

  • Si le terme constant est positif, on applique l'identité remarquable au crochet pour le factoriser et obtenir ainsi les racines du polynôme : et .
  • Si le terme est strictement négatif, alors est strictement positif. Comme , le crochet est donc strictement positif.  ne possède aucune racine qui l'annule.
Exemple : calculer les racines éventuelles de .
  1. Il n’est pas nécessaire de factoriser par .
  2. On fait apparaitre le facteur 2 dans  :
    . C’est le début de l’identité remarquable avec .
  3. On complète pour avoir l’intégralité de l’identité remarquable : .
  4. On exploite l’identité remarquable avec  : .
  5. On remplace par  et on obtient : .
  6. On calcule le dernier terme : .
  7. Puisque , on factorise avec l'identité remarquable  : .
    Ainsi a pour racines –5 et –3.
3. Approfondissement : méthode de Héron d'Alexandrie

Héron d’Alexandrie, ingénieur, mécanicien et mathématicien grec du 1er siècle après J.-C., a mis au point une méthode permettant d'obtenir une valeur approchée de la racine carrée d'un entier à l'aide d'opérations simples.

Exemple : donner une valeur approchée de .
  1. On sait que , donc que  et donc que .
  2. On écrit et on utilise la méthode de complétion du carré avec cette dernière somme : .
  3. On en déduit la valeur approchée cherchée en négligeant  : donc  c'est-à-dire .
Remarque : c'est une très bonne approximation, puisque la calculatrice indique : . En une étape, on a 2 décimales exactes.

On peut itérer la méthode en donnant à  le rôle joué par 8 à l'étape précédente :

On repart de et on réutilise la complétion du carré :
Et comme on a : .
Ainsi, en négligeant le dernier terme : donc .
Or et la calculatrice donne .
En 2 étapes, on a 5 décimales exactes.

On peut itérer à nouveau la méthode qui est en fait un algorithme. Les calculs devenant fastidieux, il sera opportun de programmer cet algorithme avec Python, ou un tableur par exemple.

Vous avez déjà mis une note à ce cours.

Découvrez les autres cours offerts par Maxicours !

Découvrez Maxicours

Comment as-tu trouvé ce cours ?

Évalue ce cours !

 

quote blanc icon

Découvrez Maxicours

Exerce toi en t’abonnant

Des profs en ligne

  • 6j/7 de 17 h à 20 h
  • Par chat, audio, vidéo
  • Sur les matières principales

Des ressources riches

  • Fiches, vidéos de cours
  • Exercices & corrigés
  • Modules de révisions Bac et Brevet

Des outils ludiques

  • Coach virtuel
  • Quiz interactifs
  • Planning de révision

Des tableaux de bord

  • Suivi de la progression
  • Score d’assiduité
  • Un compte Parent