Dérivée, sens de variation et extrema d'une fonction- Première- Mathématiques - Maxicours

Dérivée, sens de variation et extrema d'une fonction

Objectifs

Dresser le tableau de variations d'une fonction

Utiliser le tableau de variations pour :

  • déterminer les extrema d'une fonction
  • résoudre des équations
  • résoudre des inéquations
Points clés

Pour dresser le tableau de variations d'une fonction, il faut calculer la dérivée, étudier le signe de celle-ci, et compléter les valeurs aux extrémités de chacune des flèches placées, en faisant attention aux éventuelles valeurs interdites sur l'intervalle d'étude.

Pour bien comprendre
  • Notion d'extremum
  • Fonction dérivée
  • Tableau de signe d'une fonction
1. Dérivée d'une fonction et variations de cette fonction
Pour une fonction f dérivable sur un intervalle I, on a les théorèmes suivants :
  • si f ’ est positive sur I la fonction f est croissante sur I.
  • si f ’ est négative sur I la fonction f est décroissante sur I.
Remarques
  • Pour le vocabulaire mathématique, « positive » signifie « positive ou nulle » (et « négative » veut dire « négative ou nulle »). Dans le cas d’une inégalité stricte, on précisera que la dérivée est « strictement positive/négative » et que f est « strictement croissante/décroissante ».
  • Si la dérivée est nulle sur tout l’intervalle, la fonction est constante sur cet intervalle.

Si une fonction conserve le même sens de variation sur tout un intervalle (croissante ou décroissante), on dit que cette fonction est monotone.

Exemple
La fonction est définie sur . Sa dérivée est toujours positive (ou nulle pour x = 0). Cette fonction est donc croissante sur son domaine de définition. Elle est monotone.
2. Tableau de variations d'une fonction

Il est commode de regrouper toutes les indications obtenues sur la fonction dans un tableau appelé tableau de variations de la fonction.

Exemple 1
Soit définie sur .
Calculer sa dérivée, en chercher le signe, puis donner les variations de cette fonction sous forme de tableau.
  • Calcul de la dérivée :
  • Signe de la dérivée : la dérivée s’annule pour = -2 ou x = 2.
    On fait alors un tableau de signe qui indique que la dérivée est positive sur ]-∞ ; -2],
    négative sur ]-2 ; 2[ et positive sur [2 ; +∞[.
  • Variations de la fonction : on calcule les valeurs de la fonction pour les valeurs du tableau de signe (pour -2 et 2) : f(-2) = 17 et f(2) = -15.
  • Tableau des variations de f (dans lequel on fait figurer tous les éléments que l'on vient de déterminer) :
Remarque : les valeurs en -∞ et +∞ ne sont pas au programme des classes de premières (cours de terminale sur les limites).
Enfin, on peut utiliser une calculatrice (c’est conseillé !) pour tracer la courbe représentative de la fonction et vérifier que le tableau de variations est correct.
Exemple 2
Soit définie sur ]0 ; +∞[.
Calculer sa dérivée, en chercher le signe puis dans un tableau, donner les variations de cette fonction.
f est de la forme donc avec donc et donc   .
.
Le dénominateur est un carré, donc toujours positif (il ne peut pas être nul sur le domaine de définition).
Le signe de la dérivée est alors celui du numérateur, soit strictement négatif.
Cette fonction est strictement décroissante sur son domaine de définition. On dit qu’elle elle est strictement monotone.


Remarque : la valeur 0 est interdite. On le signale en mettant une double barre verticale.

3. Extremum d'une fonction
On appelle extremum d'une fonction un maximum ou un minimum de la fonction étudiée.
Exemples
Pour la fonction précédente définie sur ]0 ; +∞[, on a un minimum (absolu) qui vaut 1.
Pour l’autre fonction définie sur , on a un maximum (local) pour x = -2 qui est 17 et un minimum (local) pour x = 2 qui est -15.
 
Remarque : le pluriel de « extremum » est « extrema ».
4. Utilisation des variations d'une fonction pour résoudre sans graphique l'équation f(x) = k

D’après les variations de la fonction définie sur :

On peut déduire par exemple que l’équation f(x) = 0 aura 3 solutions dans :

  • une solution sur l’intervalle ]-∞ ; -2] car la fonction prend des valeurs négatives puis positives, donc elle doit passer par 0 ;
  • une autre solution sur l’intervalle ]-2 ; 2] car la fonction prend des valeurs positives puis négatives, donc elle doit passer par 0 ;
  • une troisième solution sur l’intervalle ]2 ; +∞[ car la fonction prend des valeurs négatives puis positives, donc elle doit passer par 0.
Remarque : on peut déduire le nombre de solutions, pas leurs valeurs. Pour cela, on fera une recherche par approximation (par exemple avec un algorithme).

Vous avez déjà mis une note à ce cours.

Découvrez les autres cours offerts par Maxicours !

Découvrez Maxicours

Comment as-tu trouvé ce cours ?

Évalue ce cours !

 

quote blanc icon

Découvrez Maxicours

Exerce toi en t’abonnant

Des profs en ligne

  • 6j/7 de 17 h à 20 h
  • Par chat, audio, vidéo
  • Sur les matières principales

Des ressources riches

  • Fiches, vidéos de cours
  • Exercices & corrigés
  • Modules de révisions Bac et Brevet

Des outils ludiques

  • Coach virtuel
  • Quiz interactifs
  • Planning de révision

Des tableaux de bord

  • Suivi de la progression
  • Score d’assiduité
  • Un compte Parent

Inscrivez-vous à notre newsletter !

Votre adresse e-mail sera exclusivement utilisée pour vous envoyer notre newsletter. Vous pourrez vous désinscrire à tout moment, à travers le lien de désinscription présent dans chaque newsletter. En savoir plus sur notre politique de confidentialité