Indépendance de deux évènements- Première- Mathématiques - Maxicours

Indépendance de deux évènements

Objectifs
  • Définir l'indépendance de deux évènements.
  • Interpréter l'indépendance de deux évènements en terme de probabilités.
  • Représenter la répétition de deux expériences indépendantes par un arbre pondéré ou un tableau à double entrée.
Points clés
  • Deux évènements A et B sont indépendants si .
  • Si A et B sont indépendants, alors et B le sont aussi.
  • Si deux évènements A et B sont indépendants de probabilités non nulles, alors la probabilité de B ne dépend pas de la réalisation ou non de A : .
  • On peut représenter une succession de deux épreuves indépendantes par un arbre dont les probabilités ne sont pas conditionnelles car les évènements sont indépendants.
  • On peut représenter une succession de deux épreuves indépendantes dans un tableau à double entrée où par exemple la première ligne contient les résultats de la première épreuve, et la première colonne ceux de la deuxième (ou inversement).
1. Indépendance de deux évènements
a. Définition

Dans le langage courant, on dit que deux événements sont indépendants quand la réalisation de l’un ne dépend pas de celle de l’autre. On va donner une définition mathématique de cette notion.

Définition
Deux évènements A et B sont dits indépendants si P(A B) = P(A) × P(B).

Attention !
« Incompatibles » est différent de « indépendants ». En effet, si A et B sont deux évènements incompatibles de probabilités non nulles, on a P(A B) = 0 avec P(A) × P(B) ≠ 0.

Exemple
On tire une carte au hasard dans un jeu classique de 32 cartes. On considère les évènements : A = "obtenir une figure (valet, dame ou roi)" et B = "obtenir un carreau".
On a alors A B = "obtenir un valet de carreau ou une dame de carreau ou un roi de carreau".
On a P( A B ) = .
De même P(A) = = et P(B) = .
On a P(A) × P(B) = P(A B), les évènements sont donc indépendants.
b. Propriétés
Propriété 1
Si A et B sont deux évènements indépendants, alors et B le sont aussi.
Preuve
On a :
Donc or A et B sont indépendants,
donc d'où , les évènements et B sont donc indépendants.
 

Conséquence
Soient A et B deux évènements indépendants de probabilités non nulles. On a donc : .
En divisant par P(A) les deux membres de cette égalité on obtient : , c'est-à-dire . En utilisant la propriété ci-dessus, et B sont eux aussi indépendants, on a donc aussi .

On a donc la propriété suivante :

Propriété 2
Si deux évènements A et B sont indépendants de probabilités non nulles, alors la probabilité de B ne dépend pas de la réalisation ou non de A : .
2. Répétition de deux épreuves indépendantes

On répète deux fois une expérience appelée épreuve.
On dira que ces épreuves sont indépendantes dès lors que l’issue d’une épreuve ne dépend pas de celles qui l’ont précédée.

Si une expérience aléatoire est la répétition de 2 épreuves identiques et indépendantes, elle peut être représentée par un arbre pondéré (à deux niveaux de branches) ou un tableau à double entrée.
Une issue est alors une liste ordonnée de résultats.



 

a. Arbre pondéré

On peut représenter une succession de deux épreuves indépendantes par un arbre dont les probabilités ne sont pas conditionnelles car les évènements sont indépendants.

Remarque : PA(B) = P(B) car les événements sont indépendants.

La probabilité de chaque issue, représentée par un chemin, est le produit des probabilités de chaque branche de ce chemin. Ainsi : P(A B) = P(A) × P(B)

Exemple
Une épreuve consiste à lancer un dé normal à six faces, non truqué (équiprobabilité) deux fois de suite.
On s’intéresse aux évènements suivants :

A : « le résultat est un 1 ou un 6 » ;
B : « le résultat est 2, 3 ou 5 » ;
C : «le résultat est 4 ».
On peut construire l’arbre pondéré associée à l’expérience :

La probabilité de chaque issue, représentée par un chemin, est le produit des probabilités de chaque branche de ce chemin. Ainsi : 

Comme les deux épreuves successives sont indépendantes, on a :   donc 

b. Tableau à double entrée

On peut représenter une succession de deux épreuves indépendantes dans un tableau à double entrée où par exemple la première ligne contient les résultats de la première épreuve, et la première colonne ceux de la deuxième (ou inversement).

Tableau représentant la succession de deux épreuves indépendantes et les probabilités correspondantes.
 
Exemple
On peut représenter la succession d'épreuves précédente dans un tableau à double entrée, en indiquant les résultats de la première épreuve dans la première colonne et les résultats de la deuxième épreuve dans la première ligne.
  A B C
A
B
C


Les résultats sont laissés sous forme de fraction dans la totalité des cas (on pourrait passer en fractions irréductibles).

Vous avez déjà mis une note à ce cours.

Découvrez les autres cours offerts par Maxicours !

Découvrez Maxicours

Comment as-tu trouvé ce cours ?

Évalue ce cours !

 

Teste dès maintenant tes nouvelles connaissances dans notre quiz

Quiz sur le cours ‘Indépendance de deux évènements- première- Mathématiques

Réussis ton année de première générale avec le soutien scolaire en ligne Maxicours ! Teste tes connaissances avec notre quiz de mathématiques sur le cours intitulé ‘Indépendance de deux évènements- première- Mathématiques’. Réponds à l’ensemble des questions et vérifie ton taux de bonnes réponses. Tu peux même recevoir par e-mail les réponses détaillées avec les rappels de cours en nous laissant ton adresse !

Question 1/5

Soient A et B deux évènements tels que : P(A) = 0,3 ; P(B) = 0,5 et P(A∪B) = 0,7. Les évènements A et B :

Question 2/5

Sabrina et Noa jouent aux fléchettes. On note S l’évènement « Sabrina atteint la cible  » et N l’évènement « Noa atteint la cible ». Les deux évènements sont indépendants. On donne P(S) = 0,9 et P(N) = 0,6. Que vaut la probabilité que Sabrina et Noa ratent la cible?

Question 3/5

On considère l’arbre pondéré suivant :

Les évènements A et B sont :

Question 4/5

On considère l’arbre pondéré suivant :

Les évènements A et B :

Question 5/5

On lance un dé cubique bien équilibré. On considère les évènements suivants : A = {1 ; 2} et B = {3 ; 4 ; 5 ; 6}. Les évènements A et B :

quote blanc icon

Découvrez Maxicours

Exerce toi en t’abonnant

Des profs en ligne

  • 6 j/7 de 17 h à 20 h
  • Par chat, audio, vidéo
  • Sur les matières principales

Des ressources riches

  • Fiches, vidéos de cours
  • Exercices & corrigés
  • Modules de révisions Bac et Brevet

Des outils ludiques

  • Coach virtuel
  • Quiz interactifs
  • Planning de révision

Des tableaux de bord

  • Suivi de la progression
  • Score d’assiduité
  • Un compte Parent

Inscrivez-vous à notre newsletter !

Votre adresse e-mail sera exclusivement utilisée pour vous envoyer notre newsletter. Vous pourrez vous désinscrire à tout moment, à travers le lien de désinscription présent dans chaque newsletter. Conformément à la Loi Informatique et Libertés n°78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, au RGPD n°2016/679 et à la Loi pour une République numérique du 7 octobre 2016, vous disposez du droit d’accès, de rectification, de limitation, d’opposition, de suppression, du droit à la portabilité de vos données, de transmettre des directives sur leur sort en cas de décès. Vous pouvez exercer ces droits en adressant un mail à : contact-donnees@sejer.fr. Vous avez la possibilité de former une réclamation auprès de l’autorité compétente. En savoir plus sur notre politique de confidentialité