Deux siècles de croisades- Seconde- Histoire - Maxicours

Deux siècles de croisades

Objectifs
  • Comprendre l'intérêt des croisades. 
  • Connaitre les différentes croisades et leur bilan.
Points clés
  • Les croisades sont des pèlerinages armés préconisés par l'autorité pontificale.
  • En deux siècles, l'Occident a mené huit croisades pour tenter de reprendre les Lieux saints à l'Islam conquérant.
  • Ces croisades ont également occasionné des contacts notamment commerciaux entre les civilisations chrétienne et musulmane permettant la prospérité d'un certain nombre de ports méditerranéens ainsi que l'essor de certaines activités industrielles et artisanales.
1. La croisade : un pèlerinage armé
a. Qu'est-ce qu'une croisade ?
Les croisades sont des expéditions entreprises en Orient, par les chrétiens, pour délivrer les Lieux saints de Palestine et spécialement le tombeau présumé du Christ, le Saint-Sépulcre.

Il s'agit donc d'un pèlerinage armé effectué par les fidèles à l'appel du pape.

En effet, la Terre sainte étant tombée entre les mains des turcs musulmans, les papes, à partir d'Urbain II, en appellent à la ferveur religieuse des fidèles et les invitent à prendre les armes et à partir libérer Jérusalem. En l'espace de deux siècles, entre les XIe et XIIIe siècles, l'Occident chrétien a mené huit croisades.

Les candidats qui répondent à ces appels sont motivés aussi bien par l'espoir de gagner le paradis que par celui de faire fortune. C'est la croix en tissu rouge cousue sur leurs vêtements qui rappelle la dimension religieuse de ces croisades.

b. D'une croisade à l'autre

Entre 1095 et 1270, les relations entre l'Orient et l'Occident sont jalonnées par huit croisades menées soit par des souverains, soit par des seigneurs. La première prêchée par Urbain II remonte à la fin un XIe siècle (1095). Elle s'achève en 1099 avec la prise de Jérusalem et la création des États chrétiens d'Orient.

Au XIIe siècle, l'Occident chrétien mène deux croisades :

Bernard de Clairvaux prêche, à la demande du pape Eugène III, la deuxième croisade (1147-1149) et parvient, par son charisme et son réseau, à soulever une grande partie de l’Occident. Mais les deux grandes expéditions allemande (Conrad III) et française (Louis VII) aboutissent à un fiasco complet, ce qui dégrade les relations entre catholiques et orthodoxes. En 1187, les musulmans, menés par Saladin, reprennent Jérusalem.

La troisième croisade (1189-1192), conduite par Frédéric Barberousse, Philippe Auguste et Richard Cœur de Lion a un bilan mitigé. Plusieurs ports sont repris par les chrétiens mais Jérusalem reste aux mains des musulmans.

Enfin au XIIIe siècle, se succèdent cinq croisades :

  • la quatrième croisade (1202-1204) est catastrophique. Détournée de son but initial, notamment par les Vénitiens, elle aboutit au pillage de Constantinople par les croisés, qui occupent une partie de l’Empire byzantin. Cette croisade provoque le divorce définitif entre catholiques et orthodoxes ;
  • la cinquième croisade (1217-1221) sur l'Égypte ;
  • la sixième (1228-1229) vers Jérusalem, que les chrétiens perdent après l'avoir reprise momentanément ;
  • la septième (1248–1254) et la huitième (1270) croisades sont des expéditions de Louis IX, (Saint Louis) en Égypte et à Tunis. Très honorables pour ce roi, elles n'en marquent pas moins l'échec définitif des croisades, dans la libération des Lieux saints.
Quatrième croisade, la bataille d'Andrinople
2. Le bilan des croisades

Les États chrétiens d'Orient, produits des croisades, perdurent à peine deux siècles. L’un des buts majeurs de ces expéditions, qui est de conserver la jouissance des Lieux saints et le droit d'y venir en pèlerinage, est atteint. Mais globalement, on peut parler d’échec politique. Malgré leurs efforts, les occidentaux n’ont jamais réussi à pénétrer très loin du littoral et les États latins sont restés dépendants de la lointaine Europe occidentale.

Seule la première croisade a été vraiment efficace, la plupart des autres ont été des échecs militaires et politiques, à cause de maladresses tactiques et de divisions entre les croisés.

Le bilan humain est aussi catastrophique. On pense aux combattants aguerris, chrétiens comme musulmans, mais aussi aux populations massacrées.

Vous avez déjà mis une note à ce cours.

Découvrez les autres cours offerts par Maxicours !

Découvrez Maxicours

Comment as-tu trouvé ce cours ?

Évalue ce cours !

 

Des profs en ligne

quote blanc icon

Découvrez Maxicours

Exerce toi en t’abonnant

Des profs en ligne

  • 6j/7 de 17 h à 20 h
  • Par chat, audio, vidéo
  • Sur les matières principales

Des ressources riches

  • Fiches, vidéos de cours
  • Exercices & corrigés
  • Modules de révisions Bac et Brevet

Des outils ludiques

  • Coach virtuel
  • Quiz interactifs
  • Planning de révision

Des tableaux de bord

  • Suivi de la progression
  • Score d’assiduité
  • Un compte Parent

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de Cookies ou autres traceurs pour améliorer et personnaliser votre navigation sur le site, réaliser des statistiques et mesures d'audiences, vous proposer des produits et services ciblés et adaptés à vos centres d'intérêt et vous offrir des fonctionnalités relatives aux réseaux et médias sociaux.