Venise - Cours d'Histoire 5eme avec Maxicours - Collège

01 49 08 38 00 - appel gratuit de 9h à 18h (hors week-end)

Venise

Pourquoi Venise est-elle une puissance économique et politique au 13e siècle ?

Doc.1. Carte médiévale de la ville de Venise Doc.2. Vue du centre historique de la ville de Venise de nos jours
1. Une république tournée vers la mer
a. Un site privilégié 
La ville est née dans une lagune de la côte Adriatique, sur des îles situées à plus de quatre kilomètres du continent. Si la lagune est, pour la ville, sa muraille naturelle qui la protège d’éventuels envahisseurs, elle est aussi son sujet de préoccupation permanente car certains secteurs sont comblés régulièrement par les alluvions déposées par les fleuves.
b. La mer et la politique
Venise, située au fond de l’Adriatique et au débouché de routes maritimes longues mais moins coûteuses que la circulation terrestre, met vite ses bateaux au service de l’empereur byzantin contre ses ennemis, les Sarrazins ou les Normands.

À partir de 1204 au moment de la quatrième croisade, quand Venise reprend des territoires à l’Empire byzantin, elle marque encore plus sa présence en Méditerranée, en installant des villes qu’elle appelle des comptoirs et en créant le premier empire colonial du Moyen âge.
c. Une cité devenue une République
La commune de Venise réussit à s’imposer au duc et à se transformer en République gouvernée par des conseils. Les grandes familles marchandes occupent les fonctions importantes de la République de Venise, notamment celle de doge, le chef de la République de Venise élu par les grandes familles ou bien celle de membre du Grand Conseil.

La vie à Venise s’organise autour de la place Saint-Marc, le centre politique et religieux, et du Rialto ou quartier des affaires. Parcouru par les navires, le Grand Canal est bordé par les palais entrepôts des marchands.
2. Une république marchande et un artisanat prospère
a. La capitale du commerce maritime
Venise dispose en effet d’un produit, le sel, qu’elle peut vendre sur les marchés. Ses marchands l’échangent par des fleuves contre d’autres produits de première nécessité et rapidement s’aventurent sur la mer pour trafiquer avec les deux grandes métropoles orientales, Constantinople et Alexandrie, et avec l’Ifriqiya (la Tunisie).
Ils s’entendent ensemble pour vendre des marchandises prohibées et stratégiques comme les bois de marine, le chanvre, la poix, les armes de fer. Ils font venir d'Orient des épices qui sont des produits de l’Asie lointaine, des produits comestibles ou précieux comme les soies, les perles, les onguents, les parfums, les colorants. Ils sont toujours convoyés par des caravanes depuis les ports de l’océan Indien.
b. La construction navale, la réputation de Venise
Les chantiers navals, dispersés sur tous les canaux, font travailler des scieurs de long, des charpentiers et des calfats qui construisent les vaisseaux. Si, par nécessité, Venise invente des types de bateau marchand peu profonds mais larges pour pouvoir naviguer dans des chenaux lagunaires, elle conçoit aussi des voiliers de toute taille : la grosse nef de 500 tonneaux, le « burchio » ou chaland fluvial de 40 tonneaux, la gondole ou la barque indispensable aux transports des personnes et des biens dans la ville et la lagune.

Venise, qui est à la tête d’un empire maritime et qui veut protéger les routes maritimes empruntées par ses navires marchands et menacées par des concurrents, construit aussi des vaisseaux capables de conduire des opérations navales. Ce sont les galères à rames. Au départ, elles sont la propriété de particuliers mais, à partir du 13e siècle, Venise les fait construire par un organisme d’État « l’Arsenal » qui devient rapidement le plus gros employeur de la commune et la plus vaste fabrique d’Europe.
L'essentiel
Venise tire sa richesse de son artisanat et s’impose au 13e siècle comme capitale du commerce maritime avec le monde byzantin et le monde musulman. Ses marchands rapportent des produits d’Orient vers l’Occident, dans des convois organisés et protégés par la flotte de guerre composée de galères de l’État vénitien. La richesse est visible dans la cité dont la vie s’organise entre le quartier politique et religieux autour de la place San Marco et le quartier des affaires appelé Rialto.

Vous avez déjà mis une note à ce cours.

Découvrez les autres cours offerts par Maxicours !

Découvrez Maxicours

Comment as-tu trouvé ce cours ?

Évalue ce cours !

 

Découvrez
Maxicours

Des profs en ligne

Géographie

Aidez votre enfant à réussir en géographie grâce à Maxicours

Des profs en ligne

  • 6j/7 de 17h à 20h
  • Par chat, audio, vidéo
  • Sur les 10 matières principales

Des ressources riches

  • Fiches, vidéos de cours
  • Exercices & corrigés
  • Modules de révisions Bac et Brevet

Des outils ludiques

  • Coach virtuel
  • Quiz interactifs
  • Planning de révision

Des tableaux de bord

  • Suivi de la progression
  • Score d’assiduité
  • Une interface Parents