Les rois capétiens dans l'organisation féodale - Cours d'Histoire 5eme avec Maxicours - Collège

01 49 08 38 00 - appel gratuit de 9h à 18h (hors week-end)

Les rois capétiens dans l'organisation féodale

En 987, Hugues Capet est élu roi de France par les plus grands seigneurs du royaume. Les rois qui lui succèdent, du 11e au 18e siècles, sont tous ses descendants : on les appelle les Capétiens. Le pouvoir des rois de France évolue fortement.

Comment ? Par quelles étapes et, surtout, pour quels résultats ?

Doc. 1. Le roi Hugues Capet

1. La place des premiers rois capétiens dans le système féodal
a. Au commencement : la mise en place du système vassalique
À partir du 10e siècle, la France fut régulièrement envahie, ce qui entraîna un climat de violence, d'insécurité et de peur. Les plus démunis, les plus faibles se mirent à rechercher une protection efficace. Même les petits seigneurs sentirent qu'ils avaient besoin d'être protégés, en cas de problème, par plus puissant qu'eux. C'est ainsi que se mit en place ce que l'on appelle aujourd'hui la pyramide vassalique.

Tout en bas de cette pyramide, il y avait le peuple, qui, en échange de son travail et des impôts qu'il versait aux seigneurs, pouvaient attendre d'eux une protection. Au-dessus d'eux, les petits seigneurs passaient des contrats avec des seigneurs plus puissants qu'eux et ainsi de suite jusqu'en haut de la pyramide où le roi se trouvait seul.

Le contrat entre deux seigneurs mettait l'accent sur un lien d'échange, d'homme à homme et d'obligations réciproques, qui se mettait en place lors d'une cérémonie importante : l'hommage. Le contrat se constituait de cette manière :
  • le moins puissant des deux seigneurs prêtait serment à l'autre, s'engageant à lui obéir et à lui être fidèle. Il devenait ainsi son vassal ;
  • en échange, l'autre seigneur lui promettait protection et lui cédait une terre, appelée le fief. Il devenait ainsi le suzerain du vassal. Grâce aux impôts payés par le peuple vivant sur cette seigneurie, le vassal avait de quoi vivre et même parfois de quoi être riche.

En théorie, l'ensemble des seigneurs du royaume, devaient prêter serment au roi et devenir ses vassaux, c'est à dire lui être fidèle et lui obéir. Le roi, lui, n'était le vassal d'aucun homme.
b. Les premiers rois capétiens, des suzerains impuissants
La réalité était différente de la théorie. Les premiers rois capétiens étaient peu puissants et certains seigneurs l'étaient bien davantage qu'eux en terme d'influence, de richesse et de pouvoir politique.

Au moment de son élection, Hugues Capet n'était pas en mesure de s'en faire obéir. Ses successeurs non plus. Ils ne parvenaient absolument pas à imposer leur justice, leur administration et leurs impôts ailleurs que dans leur petit domaine royal qui s'étendait autour de Paris et d'Orléans. Et une grande partie de leurs vassaux ne lui obéissaient pas.
2. Le renforcement de l'autorité royale et l'émergence de l'État en France (11e-15e siècle)
À partir du 12e siècle, la dynastie capétienne commence à s'affirmer et à renforcer le pouvoir royal.
a. Dieu et la guerre, deux précieux auxiliaires des rois capétiens
L'Église
Pour asseoir leur autorité, les rois de France s'appuyaient fortement sur l'Église, puissante et influente. La cérémonie du sacre leur permettait d'affirmer haut et fort que leur pouvoir venait de Dieu et était donc supérieur à celui de quiconque. À une époque où chaque être humain était chrétien et croyant, le fait que les rois soient systématiquement sacrés (à Reims, en souvenir du sacre de Clovis) par un pape ou par un archevêque, était un véritable atout pour les Capétiens.

Doc. 2. Le sacre d'Hugues Capet


Le domaine royal
Peu à peu, certains rois agrandirent le domaine royal, augmentant ainsi le prestige et, surtout, leur richesse. En rachetant des terres, en se mariant avec de riches héritières et, surtout, en faisant la guerre aux seigneurs félons et insoumis, ces rois s'emparèrent de portions de territoires de plus en plus importantes, qui devenaient leur propriété et leur rapportaient de l'argent et des hommes (utiles en cas de conflit).

Exemple : Le roi Philippe Auguste (1180-1223), confisqua les fiefs français du roi d'Angleterre (comme la Normandie) et remporta en 1214 une grande victoire à Bouvines contre les alliés des Anglais, dont le très puissant comte de Flandres à qui il confisqua également les biens.
b. L'amélioration du système administratif sur le domaine royal
À partir du 13e siècle, Philippe Auguste divisa l'ancienne cour royale en trois grands conseils spécialisés dont les membres étaient compétents et fidèles à sa personne :
  • le Conseil du roi, chargé de discuter avec lui des affaires politiques ;
  • le Parlement, chargé de recevoir les appels en justice ;
  • la Chambre des Comptes, chargée de s'occuper des finances royales.

Dans les provinces, à l'intérieur même du domaine royal, lui et Louis IX (Saint Louis, 1226-1270) organisèrent le domaine royal qui s'était considérablement agrandi afin qu'il soit plus facile à gérer. Ils nommèrent des baillis, chargés de rendre la justice en son nom et de le représenter. Ainsi, partout sur ses terres, des hommes étaient présents pour rappeler son autorité et la faire respecter. Ils firent de Paris leur capitale. Louis IX et ses successeurs parvinrent également à imposer leurs monnaies dans tout le royaume.
c. La Guerre de Cent Ans et la quasi-disparition du pouvoir royal
En 1329, le roi de France mourut, sans héritier direct. Le royaume entra alors dans une période de crise grave qui allait durer près d'un siècle. Deux seigneurs réclamèrent le trône : le cousin du roi disparu, Philippe de Valois, et le roi d'Angleterre, Edouard III. Les seigneurs français se choisirent un roi français et Philippe de Valois devint Philippe VI.

En 1337, l'Angleterre déclara la guerre à la France et à partir de là, le pouvoir royal ne cessa pas de s'affaiblir jusqu'à être en grand danger. En effet, certains grands seigneurs choisirent de soutenir le roi d'Angleterre, faisant la guerre à un roi de France de plus en plus fragilisé. Les Anglais et leurs alliés français prirent de nombreux territoires sur le sol français et même Orléans qui, dès l'origine, appartenait au domaine royal. En 1422, le roi Charles VII ne contrôlait plus qu'une minuscule portion de la terre française.

Mais grâce à Jeanne d'Arc, qui lui permit de reprendre Orléans, il reprit confiance et, après s'être fait sacrer à Reims (1429), il parvint petit à petit à reconquérir les territoires perdus. En 1453, la guerre de Cent Ans s'acheva et la France en sortie victorieuse.

• Retournement de situation :
Le fils de Charles VII, Louis XI était finalement assez puissant pour imposer à tous son autorité et même la renforcer. Il confisqua des fiefs aux grands seigneurs qui s'étaient opposés à son père ou se montraient insoumis. Il créa une armée de métier, financée par les caisses du Trésor royal, tenue de rester à son service en temps de paix comme en temps de guerre et enfin, il consolida les finances du royaume en instaurant des impôts permanents (ainsi, la Chambre des Comptes peut établir un budget fiable pour le royaume).

Le roi devint le plus puissant seigneur du royaume de France. Et le royaume s'achemina lentement mais sûrement vers un système monarchique dont le roi sera l'autorité suprême incontestée.
L'essentiel
Lorsqu'en 987 Hugues Capet monta sur le trône de France, sa situation était loin d'être établie aux yeux des grands seigneurs qui étaient, bien souvent, plus riches et plus puissants que lui. Son domaine royal était si petit, son autorité si contestée, qu'en réalité les premiers capétiens eurent le plus grand mal à faire respecter ce devoir de fidélité et à imposer leurs volontés.

Cependant, à partir du 12e siècle, les rois capétiens surent trouver le moyen d'agrandir le domaine royal et de rappeler que, de par leur sacre, ils étaient les représentants de Dieu sur la terre et devaient donc être obéis. Seule, la terrible guerre de Cent Ans (14e - 15e siècle) qui opposa la France à l'Angleterre, parvint à remettre en péril le pouvoir des Capétiens. Mais grâce à l'intervention de Jeanne d'Arc, Charles VII put vaincre les Anglais et rétablir la puissance de sa dynastie qui demeura sur le trône jusqu'au 18e siècle.

Vous avez déjà mis une note à ce cours.

Découvrez les autres cours offerts par Maxicours !

Découvrez Maxicours

Comment as-tu trouvé ce cours ?

Évalue ce cours !

 

Découvrez
Maxicours

Des profs en ligne

Géographie

Aidez votre enfant à réussir en géographie grâce à Maxicours

Des profs en ligne

  • 6j/7 de 17h à 20h
  • Par chat, audio, vidéo
  • Sur les 10 matières principales

Des ressources riches

  • Fiches, vidéos de cours
  • Exercices & corrigés
  • Modules de révisions Bac et Brevet

Des outils ludiques

  • Coach virtuel
  • Quiz interactifs
  • Planning de révision

Des tableaux de bord

  • Suivi de la progression
  • Score d’assiduité
  • Une interface Parents