Un accroissement naturel ralenti - Cours de Géographie Première pro avec Maxicours

01 49 08 38 00 - appel gratuit de 9h à 18h (hors week-end)

Un accroissement naturel ralenti

1. Une pyramide irrégulière
a. Une pyramide en feuille de chêne
La pyramide des âges de la population française présente une forme caractéristique des populations des PID. Les démographes parlent de pyramide en feuille de chêne. Cela désigne une pyramide à base étroite (population jeune) qui s'enfle au milieu avant de se resserrer progressivement vers le haut (les personnes âgées). L'INSEE parle d'une population jeune pour les moins de 20 ans et âgée pour les 60 ans et plus. Au-delà de 80 ans, cas de plus en plus fréquent, on parle de quatrième âge.

Dans le détail, la pyramide recèle (comme les feuilles de chêne) de nombreuses indentations qui traduisent une évolution heurtée de la population. Les démographes parlent de classes démographiques pleines pour les générations nombreuses (qui forment des saillants) et au contraire de classes creuses pour les générations peu importantes (qui forment des rentrants). Ces importants à-coups dans l'évolution démographique doivent être précisés.

b. Une pyramide qui montre avec précision l'histoire démographique
La population âgée (plus de 60 ans) est relativement importante puisqu'elle représente 20 % de la population totale. On distingue nettement une différence entre les sexes : les femmes sont globalement plus nombreuses que les hommes. Cela s'explique par la plus grande longévité des femmes.

La population comprise entre 30 et 60 ans est globalement en saillant. Ces classes pleines représentent la génération du baby-boom. Ce phénomène a été particulièrement long en France. Il débute dès 1941 (les soldats français n'étaient alors plus mobilisés) et se poursuit jusqu'au début des années 1970, soutenu par la période de forte croissance économique (les Trente Glorieuses). Ce baby-boom a eu un effet de rajeunissement considérable sur la population française.

La population « jeune » (moins de 20 ans) représente 23 % de la population totale. Elle est constituée de classes creuses qui se traduisent par un rentrant de la base de la pyramide. Cela signifie que la natalité a chuté fortement après 1973 : c'est le baby-crash. La génération du baby-boom ne sera donc pas remplacée.

2. Une population vieillissante
a. Un vieillissement par le bas
Contrairement à ce que l'on peut penser, une population ne vieillit pas parce que l'espérance de vie augmente mais surtout parce que les naissances diminuent. Autrement dit, la raison principale au vieillissement de la population aujourd'hui est le baby-crash.

Pour remplacer une génération, les démographes estiment qu'il faut un indice de fécondité de 2,1 enfants par femmes. Or depuis 1973, l'indice de fécondité français tourne autour de 1,9. Les générations ne sont donc pas remplacées, ce qui se traduit par une augmentation de l'âge moyen, par un vieillissement et à terme, par une diminution de la population.
Ce mécanisme est appelé « vieillissement par le bas » et se traduit par une pyramide à base étroite. Ainsi en Allemagne ou en Italie, pays qui n'ont pas connu de baby-boom important, la population décline doucement.

b. Un allongement progressif de l'espérance de vie
En parallèle, la mortalité diminue. Cela s'explique par un allongement de l'espérance de vie dû aux progrès médicaux. Les hommes vivent jusqu'à 78 ans et les femmes 81. Cela explique l'importance croissante des personnes âgées. Cette évolution démographique nécessite une évolution sociale. L'espérance de vie est telle que c'est surtout le quatrième âge qui est en pleine évolution. Avec cette nouvelle génération de nouvelles pathologies apparaissent : les démences séniles qui nécessitent des structures d'encadrement adaptées et coûteuses pour les familles comme pour la société.

La génération du baby-boom vieillissant, on assistera d'ici quelques années à l'arrivée d'un papy-boom. La génération suivante n'étant pas aussi nombreuse, cela explique le poids croissant des retraites pour les actifs qui, moins nombreux, doivent cotiser pour plus de monde (papy-boom et allongement de l'espérance de vie).

L'essentiel

L'étude d'une population peut se réaliser à l'aide d'un graphique appelé pyramide des âges. Il s'agit d'un double histogramme qui présente les effectifs en abscisse et les générations en ordonnée. Par convention, les femmes sont représentées par l'histogramme de droite et les hommes par celui de gauche.
Cette pyramide permet de mettre en évidence un lent mais inéluctable vieillissement de la population française issu d'une importante chute des naissances.

Comment as-tu trouvé ce cours ?

Évalue ce cours !

 

Découvrez
Maxicours

Des profs en ligne

Géographie

Des profs en ligne

  • 6j/7 de 17h à 20h
  • Par chat, audio, vidéo
  • Sur les 10 matières principales

Des ressources riches

  • Fiches, vidéos de cours
  • Exercices & corrigés
  • Modules de révisions Bac et Brevet

Des outils ludiques

  • Coach virtuel
  • Quiz interactifs
  • Planning de révision

Des tableaux de bord

  • Suivi de la progression
  • Score d’assiduité
  • Une interface Parents