Diversité de la France urbaine - Cours de Géographie avec Maxicours

01 49 08 38 00 - appel gratuit de 9h à 18h (hors week-end)

Diversité de la France urbaine

1. Ville et espace
En terme de superficie, les villes occupent environ le tiers du territoire. En revanche, le flou demeure sur la définition de la ville : fonction de cette dernière, 60 à 90 % des Français habitent en ville…
a. La ville : un problème sémantique
Pour l'administration, toute commune de plus de 2 000 habitants est considérée comme une ville. Plus concrètement, l'INSEE a découpé le territoire national en Zones de Peuplement Industriel et Urbain qui considèrent comme ville toute agglomération humaine continue de plus de 2 000 habitants répartis sur plus de deux communes de sorte que de vastes espaces ruraux communaux sont ainsi agrégés à une dynamique urbaine (migrations pendulaires). L'INSEE a encore « affiné » le quadrillage de la ZPIU par un Zonage en Aires Urbaines qui différencie les espaces à dominante urbaine (aire urbaine et communes multipolarisées) ou à dominante rurale. Selon cette dernière définition, 361 pôles urbains rassemblent 47 millions de Français.
b. Les paysages urbains
Quelle que soit la définition retenue, la ville demeure ce centre polarisé – attractif ou répulsif – dans lequel s'identifie une population. La diversité urbaine de la France repose autant sur une distinction régionale des villes entre elles que sur les différences fonctionnelles des espaces urbains au sein d'une même agglomération (centre ville, faubourg, banlieues pavillonnaires ou aux logements collectifs).
Les paysages urbains dépendent donc du type de bâti, de la polarisation autour d'un centre historique ou non, de la taille de l'agglomération et de la définition même de la ville. La France urbaine restaure ses centres anciens, développe des centres de commandement, réhabilite ses faubourgs et ses banlieues les plus anciennes tout comme elle se projette toujours plus dans le monde rural par rurbanisation et péri-urbanisation.
2. La France des villes
La dynamique démographique régionale des villes est significative de la diversité urbaine française : les grandes villes ne cessent de perdre des habitants quand les villes petites et moyennes situées à distance des grandes agglomérations ne cessent de croître.
a. Des réseaux hiérarchisés ?
La polarisation urbaine de la France est inégale : si le centre du pays est fortement axé sur la dynamique parisienne, le Sud-Est est le seul à présenter un véritable réseau urbain, centré sur Lyon et capable d'offrir toutes les fonctions d'une métropole relayée à distance par un réseau hiérarchisé.

A l'Est comme à l'Ouest, les régions reposent sur une bi-polarisation urbaine : Strasbourg/Mulhouse, Metz/Nancy d'un côté, Rennes/Nantes, Angers/Le Mans de l'autre.

Ailleurs, les régions dépendent du rayonnement métropolitain de plusieurs villes sans que l'une s'impose à l'autre : la Bourgogne s'étire ainsi entre Paris et Lyon, le Poitou-Charentes entre Paris, Nantes et Bordeaux et le Languedoc entre Paris, Toulouse et Marseille. Tout dépend alors de la qualité des infrastructures de transport.

b. Typologie des villes françaises
La différenciation des villes entre elles peut être fondée sur leurs qualités démographiques et/ou administratives. On distingue ainsi les petites, moyennes (plus de 20 000 habitants) et grandes villes (plus de 120 000 habitants) des chefs-lieux de canton ou d'arrondissement, des préfectures, des capitales régionales.

Le paysage urbain dépendra aussi des fonctions urbaines : Argenteuil est une grande ville mais demeure une pièce de l'imposante agglomération de Paris. En revanche, Le Puy est une petite ville qui s'enorgueuillit de son statut de préfecture au cœur d'un Velay isolé et situé à distance des principales agglomérations stéphanoise, clermontoise ou lyonnaise. A titre d'exemple, la perte du statut de préfecture du Var par la ville de Draguignan en 1974 a revigoré les fonctions métropolitaines de Toulon alors que Draguignan végète…

Enfin, les paysages urbains sont aussi fondés sur des associations de communes en communautés urbaines solidaires (Cherbourg, Le Creusot/Montchanin/Montceau-lès-Mines, Lille, Lyon, etc.).

L'essentiel

Si la France conserve l'image d'un pays rural, elle le doit aux performances de son agriculture. Ce n'est pas le moindre paradoxe d'un pays où la très grande majorité de ses habitants vit en ville. La ville est d'ailleurs un élément moteur de l'espace, un facteur de dynamiques humaines et de transformations du paysage où prime l'interdépendance régionale des réseaux urbains entre eux.

Comment as-tu trouvé ce cours ?

Évalue ce cours !

 

Découvrez
Maxicours

Des profs en ligne

Géographie

Aidez votre enfant à réussir en SVT grâce à Maxicours

Des profs en ligne

  • 6j/7 de 17h à 20h
  • Par chat, audio, vidéo
  • Sur les 10 matières principales

Des ressources riches

  • Fiches, vidéos de cours
  • Exercices & corrigés
  • Modules de révisions Bac et Brevet

Des outils ludiques

  • Coach virtuel
  • Quiz interactifs
  • Planning de révision

Des tableaux de bord

  • Suivi de la progression
  • Score d’assiduité
  • Une interface Parents