Les difficultés des marges agricoles - Cours de Géographie avec Maxicours

01 49 08 38 00 - appel gratuit de 9h à 18h (hors week-end)

Les difficultés des marges agricoles

Objectif
En France, certains espaces agricoles sont en crise profonde. Où sont situées ces marges en difficulté ? Quels sont les aspects spatiaux, économiques et sociaux de la crise ?
1. Des espaces agricoles traditionnels
a. Principales caractéristiques
Les espaces agricoles en crise correspondent à des exploitations traditionnelles, globalement localisées dans l'est et le sud de la France : 
  • Dans l'ancienne région Alsace (car les exploitations y sont souvent de petite taille), 
  • les zones de montagne, 
  • le Sud-Ouest, 
  • les régions méditerranéennes (hormis les plaines de cultures intensives)
Ces exploitations sont orientées vers l'élevage extensif ou la polyculture.
b. Polyculture et viticulture de masse
La polyculture est encore fortement présente dans certaines régions, par exemple le Sud-Ouest. Elle est fondée sur la complémentarité entre céréaliculture et petit élevage. La viticulture de masse peut être associée à l'ensemble des espaces agricoles traditionnels en crise. Elle occupe encore de grandes surfaces sur les plaines littorales du Languedoc-Roussillon et de la Corse.
c. L'élevage extensif
L'élevage extensif reste pratiqué surtout dans les montagnes.
D'un côté, l'élevage bovin, essentiellement laitier, est présent dans les montagnes humides : Alpes du Nord, Jura, Massif central...
L'élevage ovin concerne quant à lui les montagnes plus sèches : Alpes du Sud, Causses, Pyrénées occidentales, Corse...
2. Une crise profonde
a. Une activité en régression
Au sein des marges agricoles en difficulté, les exploitations sont généralement de petite taille, faiblement mécanisées, peu ou pas rentables. La superficie agricole utilisée (SAU) est en recul. 
• En zone périurbaine, les terres cultivées laissent la place aux lotissements. 
• En zone rurale, les friches progressent.

La déprise rurale contribue également à l'extension de la forêt. Les reboisements modifient les paysages : par exemple, dans les Cévennes, les pins maritimes envahissent les terres de parcours et les vergers de châtaigniers abandonnés ; dans le Morvan, les résineux couvrent d'anciens herbages.
b. Une population agricole en déclin
Démographiquement, ces marges agricoles ont une tradition de déclin, les densités y sont faibles, la population vieillie. Les exploitations sont en majorité tenues par de petits propriétaires, souvent âgés, dont les revenus sont en général plus faibles que la moyenne nationale et qui souffrent de surendettement.
Nombre de ces exploitations agricoles semblent condamnées à disparaître, les propriétaires-exploitants ne trouvant pas de successeurs. Faute d'emplois, les jeunes quittent les campagnes, les écoles et les commerces ferment. Ainsi, le déclin de l'agriculture provoque une crise du monde rural dans son ensemble.
3. Des signes de mutation
a. Spécialisation et recherche de qualité
L'existence d'une crise profonde n'exclut pas la présence de facteurs de mutations. La première tendance s'exprime à travers une spécialisation croissante des exploitations souvent alliée à un effort de modernisation.
Dans le Sud-Ouest par exemple, à côté de la polyculture en déclin, se développent des productions traditionnelles spécialisées comme le foie gras dans le Gers ou le veau de boucherie dans l'Aveyron.
Par ailleurs, les exploitants recherchent de plus en plus la qualité (labels, AOC) et des circuits de commercialisation courts (vente à la ferme).
b. Pluriactivité et subventions
Autre facteur de mutation, la généralisation de la pluriactivité permet aux agriculteurs de compléter leurs revenus mais aussi de cotiser à des régimes de retraite générale, plus avantageux que celui de la retraite agricole.
Un des piliers de cette pluriactivité s'inscrit dans ce que l'on appelle le tourisme vert. Il s'agit par exemple de transformer d'anciens bâtiments à vocation agricole en gîtes et chambres d'hôtes ou encore d'organiser des activités à la ferme.
Le rôle des exploitants agricoles dans l'animation du milieu rural est de plus en plus pris en compte par les pouvoirs publics. D'où l'adoption de mesures dites agro-environnementales, à l'image par exemple de subventions pour l'entretien des paysages.
L'essentiel

Les espaces agricoles en crise correspondent à des exploitations traditionnelles marquées par l'élevage extensif et la polyculture. Ils se situent globalement dans l'est et le sud de la France. L'activité y est en déclin et la population agricole diminue.
Toutefois, des signes de mutation se font jour, autour d'activités de plus en plus spécialisées et du développement de la pluriactivité.

Comment avez vous trouvé ce cours ?

Évaluez ce cours !

 

Découvrez
Maxicours

Des profs en ligne

Géographie

Aidez votre enfant à réussir en SVT grâce à Maxicours

Des profs en ligne

  • 6j/7 de 17h à 20h
  • Par chat, audio, vidéo
  • Sur les 10 matières principales

Des ressources riches

  • Fiches, vidéos de cours
  • Exercices & corrigés
  • Modules de révisions Bac et Brevet

Des outils ludiques

  • Coach virtuel
  • Quiz interactifs
  • Planning de révision

Des tableaux de bord

  • Suivi de la progression
  • Score d’assiduité
  • Une interface Parents