La protection de l'environnement - Maxicours

01 49 08 38 00 - appel gratuit de 9h à 18h (hors week-end)

La protection de l'environnement

Objectif : Depuis le début des années 1970, la société française intègre progressivement la notion de protection de son environnement sous la pression conjuguée du pôle décisionnel européen et grâce à l'action de ses propres agents politiques. Enfant conjoint de la libéralisation socio-politique de l'après de Gaulle et de la crise économique de 1973, l'écologie tend à devenir une priorité d'action gouvernementale comme elle s'insère dans le quotidien d'une société à la recherche de repères.
1. La politique de l'environnement, entre risques et aménagement du territoire
Expression d'un rejet massif de la société de consommation des Trente Glorieuses, l'action politique d'une écologie citoyenne et/ou d'inspiration gouvernementale se heurte aux intérêts généraux de la nation comme elle butte souvent contre l'intérêt particulier des habitants ; protéger l'environnement ne devrait pourtant être ni limitatif ni contraignant.
a. De l'incompatibilité des impératifs économiques ?
Trente années de forte croissance économique ont imposé gaspillages et réflexes consuméristes. S'il ne s'agit pas de rejeter les bienfaits d'une société confortable, il convient en revanche de maîtriser mieux la consommation d'énergie et les déchets produits. Paradoxalement, et sous couvert d'économies particularistes, la crise a imposé une baisse relative de la consommation énergétique, stabilisée autour de 200 millions de TEP par an, alors que ses besoins absolus n'ont jamais cessé de croître...
Alors, la France a réorientée sa politique énergétique en favorisant le développement du nucléaire aux dépens des énergies fossiles ; avec 56 tranches en service en 2003, la France est le pays le plus nucléarisé du monde, tandis que les politiques n'ont soulevé que tardivement le problème de la gestion finale des déchets nucléaires...
Désormais le tout nucléaire est repensé de sorte que les pouvoirs publics via l'ADEME tentent de renégocier la production particulière d'énergie grâce aux énergies renouvelables. Cette politique répond aux directives de Kyoto, et satisfait un électorat désormais sensibilisé aux questions de la protection de l'environnement.
b. Un espace menacé ?
La protection de l'environnement ne consiste pas seulement à répondre aux attentes de mouvements associatifs mus par la défense des espèces et/ou des terroirs ; elle permet surtout de pendre en charge la gestion politique complète des problèmes situés à l'interface nature/société : protéger une espèce menacée doit reconsidérer l'espace support et la cohabitation avec la communauté.

L'urbanisation, l'industrialisation, la diffusion de la pollution émanente, les remembrements du parcellaire rural, la désertification des campagnes sont autant de facteurs qui menacent l'environnement "originel" tout comme ils représenteraient un facteur limitant à l'occupation humaine.

2. La gestion de l'environnement français
Depuis les premières prises de conscience collective de l'écologie à la fin du XIXe siècle, la France n'a jamais autant pris soin de son milieu vivant.
a. Le cadre législatif
Jusqu'au début des années 1980, la protection de l'environnement allait rarement dans le sens interactif d'une protection de la société contre ses propres agissements.
Seveso (Italie, 1976), les marées noires de l'Amoco Cadiz et du Tanio (Bretagne, 1978 et 1980) et la catastrophe chimique meurtrière de Bhôpal (Inde, 1985) sont autant d'événements qui ont sensibilisé l'opinion publique et le monde politique.

Notre société actuelle n'est plus psychologiquement capable d'endurer de tels chocs comme elle refuse légitimement que croissance économique rime avec désastre écologique. Désormais règne le principe de protection et de sécurité. On admet que l'incertitude scientifique n'est plus suffisante et que les problèmes gérés sont composés de paramètres multiples que l'on ne connaît pas intégralement et que la gestion de ces incertitudes ne doit surtout pas être remise à plus tard.

b. Cadre législatif et outils de la politique de protection de l'environnement
La politique actuelle de l'environnement en France est orientée autour de la Loi Bachelot (mai 2003) qui récuse la résilience au nom de la sécurité. Cette loi met en place des directives nouvelles pour la prévention des risques avec la définition de domaines de protection supplémentaires ; elle agit au moyen des PPRIT (Plan de Prévention des Risques Industriels et Technologiques) ; pour partie, ce nouveau cadre législatif répond à l'urgence qui a suivi la catastrophe de Toulouse (septembre 2001).
La Loi Bachelot tente aussi d'élargir à tout le territoire les anciens cadres législatifs qu'elle intègre. En effet, la Loi Barnier de 1995 avait établi des PPR (Plan de Prévention des Risque) et organisait la Sécurité Civile en remplacement des PER (Plan d'Exposition aux Risques) de 1982 géographiquement trop stricts.

A ce cadre légal évolutif, la société semble aussi participer à la fixation d'espaces protégés qui lui garantiraient le souvenir vivant et non moins évolutif de ce qui n'aurait jamais dû être corrompu par la croissance économique : comme son patrimoine historique et culturel inscrit aux catalogues des Monuments Historiques et/ou de l'UNESCO, les espaces naturels sont sauvegardés dans des Réserves, Parcs Naturels Régionaux ou Nationaux.

L'essentiel

A l'instar des autres sociétés occidentales, la société française ne veut plus supporter les aspects négatifs de la croissance économique : la publication des Lois d'Urbanisme (1983), Montagne (1985) et Littoral (1986) participent aussi à la politique de l'environnement dans sa gestion globale.

Découvrez
Maxicours

Des profs en ligne

Géographie

Aidez votre enfant à réussir en SVT grâce à Maxicours

Des profs en ligne

  • 6j/7 de 17h à 20h
  • Par chat, audio, vidéo
  • Sur les 10 matières principales

Des ressources riches

  • Fiches, vidéos de cours
  • Exercices & corrigés
  • Modules de révisions Bac et Brevet

Des outils ludiques

  • Coach virtuel
  • Quiz interactifs
  • Planning de révision

Des tableaux de bord

  • Suivi de la progression
  • Score d’assiduité
  • Une interface Parents