Stendhal - Cours de Français avec Maxicours - Lycée

01 49 08 38 00 - appel gratuit de 9h à 18h (hors week-end)

Objectif : Connaître la variété de la création littéraire de Stendhal, du roman biographique au roman de mœurs.
1. Sa vie
Stendhal (de son vrai nom Henry Beyle) naît à Grenoble en 1783 dans une famille bourgeoise pieuse et royaliste.
Il a la douleur de perdre sa mère très tôt et ne gardera de son enfance que de mauvais souvenirs : la révolte contre son père hautain et absent, sa tante dévote et son précepteur, un abbé tyrannique.
Seul, il conçoit une haine définitive contre son père, la religion et la monarchie.

Il arrive à paris le 10 novembre 1793, le lendemain du coup d'état de Napoléon Bonaparte. Grâce à un appui familial, il commence une carrière militaire et participe à la campagne d'Italie, qu'il va découvrir avec éblouissement. Il devient sous–lieutenant, obtient un congé car l'armée l'ennuie, rentre en France et démissionne en 1802.

A Paris, il désire écrire des comédies à la façon de Molière. Il fréquente le millieu théâtral, mais ne parviendra pas à être dramaturge.

Comme il faut cependant vivre, il reprend du service dans l'armée et devient conseiller d'état. Il participe aux campagnes de Russie et de Saxe et connaît l'échec avec la chute de l'Empire en 1814.

En 1814, il s'installe à Milan et publie des critiques musicales et picturales. Le premier ouvrage qu'il signe du pseudonyme de Stendhal connaît un certain succès en 1817. Mais en 1821, il doit regagner Paris, devenu suspect aux yeux de la police autrichienne en raison de ses idées libérales.

Il fréquente les salons, poursuivant « sa chasse au bonheur » et méditant sur les effets de la passion amoureuse. Il s'engage dans la bataille romantique en publiant Racine et Shakespeare où il prend parti pour le Romantisme. Sa production littéraire est diverse mais ne connaît aucun succès. C'est en 1830 que paraît son premier chef d'œuvre : Le Rouge et le Noir.

En 1830, il est nommé consul en Italie, après l'avènement de Louis Philippe. Suspecté à nouveau par les autrichiens, il devient consul dans une petite ville où il écrit deux ouvrages d'inspiration autobiographique, et un roman inachevé. Il meurt en 1842 lors d'un retour à Paris.

2. Son œuvre
Stendhal publie d'abord des œuvres d'inspiration autobiographique mais se refuse à définir véritablement son entreprise comme l'ont fait ses aînés, Montaigne ou Rousseau.

Son projet est original : parler de soi, se connaître, se découvrir, affirmer la quête de soi et du bonheur face à la menace de la mort.

 

a. L'autobiographie
  • Souvenirs d'égotisme est publié en 1832. L'égotisme signifie « défaut de parler de soi ». La connotation péjorative du mot peut faire deviner la raison de cette écriture du moi. En effet, à la fin de sa vie, face au temps qui passe et à la mort prochaine, Stendhal veut savoir qui il est, quelle est sa véritable personnalité. Cet ouvrage propose également un tableau de la société sous le règne de Charles X.

     

  • Vie d'Henry Brulard (1835–1836) est un ouvrage qui permet de mesurer le paradoxe dans l'écriture autobiographique chez Stendhal. En effet, Henry Beyle use d'un nouveau pseudonyme (Brulard est le nom de son oncle paternel) pour mieux se connaître ou se faire connaître. Ce livre relate la vie de Stendhal, selon une chronologie classique de l'enfance aux premières années de formation.

 

b. Les romans
  • Le Rouge et le Noir (1830) est un roman qui propose une étude psychologique détaillée, celle d'un jeune homme : Julien Sorel. Il lutte contre la société qui le refuse et il lutte aussi contre lui–même.
    Stendhal dénonce dans la société de son époque l'absence de réussite sociale que connaissent des jeune gens nés sans fortune après la chute de Napoléon. La voix de la réussite dans la société reste fermée pour eux malgré leur valeur et leur volonté. Il fait aussi la satire de la bourgeoisie mesquine de province, des intrigues de l'aristocratie parisienne et du clergé. C'est donc un roman de mœurs.

     

  • La chartreuse de Parme (1839) est un roman prenant place dans l'histoire du XIXe siècle, avec la description de la bataille de Waterloo. C'est aussi une description satirique d'une petite société fermée sur elle–même où complotent l'aristocratie et le clergé.

 

L'essentiel

La création romanesque avec Stendhal s'ouvre sur l'ère du réel comme champ d'écriture. En effet, Stendhal est soucieux avant tout de vérité.
La plupart de ses romans s'inspirent d'événements authentiques : Le Rouge et le Noir s'inspire d'un fait divers réel, La chartreuse de Parme repose sur une solide documentation historique.

Ses romans ont un aspect satirique. Stendhal :

  • dénonce le conservatisme et la méfiance de l'Eglise envers le progrès.
  • reproche à l'aristocratie sa futilité.
  • affiche un mépris certain pour le matérialisme bourgeois.

    Il faudra attendre Balzac pour que s'établisse dans le roman la peinture de la société dans son ensemble.

Comment as-tu trouvé ce cours ?

Évalue ce cours !

 

Découvrez
Maxicours

Des profs en ligne

Géographie

Aidez votre enfant à réussir en SVT grâce à Maxicours

Des profs en ligne

  • 6j/7 de 17h à 20h
  • Par chat, audio, vidéo
  • Sur les 10 matières principales

Des ressources riches

  • Fiches, vidéos de cours
  • Exercices & corrigés
  • Modules de révisions Bac et Brevet

Des outils ludiques

  • Coach virtuel
  • Quiz interactifs
  • Planning de révision

Des tableaux de bord

  • Suivi de la progression
  • Score d’assiduité
  • Une interface Parents