Lycée   >   Terminale   >   Mathématiques   >   Probabilités conditionnelles

Probabilités conditionnelles

  • Fiche de cours
  • Quiz
  • Profs en ligne
Sommaire :
Définition - S'aider d'un arbre - Déduire p(B/A) de p(B) et de p(A?B) - Événements indépendants
1. Définition
Soit p une probabilité définie sur un ensemble Ω.
Soit B un événement de probabilité non nulle et A un événement quelconque.
On appelle probabilité de "A sachant B" le nombre, noté pB(A) ou p(A/B) définie par :

On en déduit que : p(A∩B) = p(B) × p(A/B) ;
c'est la formule qui permet de calculer p(A?B) si l'on connait p(B) et p(A/B).

Exemple : Une boîte contient 10 jetons rouges et 5 jetons verts. On tire successivement, et sans remise, 2 jetons de cette boîte.
La probabilité que les deux jetons tirés soient rouges est .
Le raisonnement est le suivant :
Si A est l'événement "le 2e jeton tiré est rouge" et B l'événement "le 1er jeton est rouge", on cherche p(A∩B).
Or, p(B) et p(A/B) car B étant réalisé, il reste 14 jetons dans la boîte dont 9 rouges.
On obtient donc : p(A∩B).
2. S'aider d'un arbre

Enoncé :
Alice effectue des lancers successifs d'une fléchette.
• Lorsqu'elle atteint la cible à un lancer, la probabilité qu'elle atteigne la cible au lancer suivant est égale à .
• Lorsqu'elle a manqué la cible à un lancer, la probabilité qu'elle manque la cible au lancer suivant est égale à .
• On suppose qu'au premier lancer, elle a autant de chances d'atteindre la cible que de la manquer.
On considère An : "Alice atteint la cible au n-ième coup" et Bn : "Alice rate la cible au n-ième coup".
Calculons p(A2).

L'arbre :
Traduction des données : p(A1) = p(B1) = ; p(A2/A1) = ; p(B2/B1) = ;

Grâce à l'événement contraire et la formule : p(A∩B) = p(B) × p(A/B) , on complète l'arbre.

On en déduit que :
p(A2A1) = p(A1) × p(A2/A1)  ;
p(A2B1) = p(B1) × p(A2/B1) ;

A2 est la réunion des événements incompatibles A2∩A1 et A2∩B1
donc p(A2) = p(A2∩A1) et p(A2∩B1) .
La probabilité qu'Alice réussisse au 2e lancer est : .
3. Déduire p(B/A) de p(B) et de p(A∩B)
Reprenons l'énoncé précédent : Alice atteint la cible au 2e lancer ; cherchons quelle est la probabilité qu'elle ait atteint la cible au 1er lancer.

Un arbre pour bien comprendre :

On connaît p(A2) = et p(A2∩A1) = ;
et l'on cherche p(A1/A2).

"Retournons l'arbre" comme ci-contre :
 
On cherche le nombre p(A1/A2) ;
on a : × p(A1/A2) = ;
donc p(A1/A2) .

Sachant qu'Alice a réussi le 2e lancer, la probabilité qu'elle ait réussi le 1er lancer est : .

Ce nouvel arbre n'est qu'une illustration de la formule :
  ou  .

A retenir :
• Avec la formule : , nous avons calculé p(A∩B) connaissant p(B) et p(A/B).
• Avec la formule : , nous avons calculé p(B/A) connaissant p(A∩B) et p(A).
4. Evénements indépendants
On appelle événements indépendants deux événements A et B tels que : p(A∩B) = p(A) × p(B)

Attention :
Certains événements sont indépendants a priori ; par exemple lorsque l'on tire 2 cartes avec remise d'un paquet de 32 cartes, si l'on considère les événements "la 1ère carte tirée est un as" et "la 2ème carte tirée est un cœur", ces deux événements sont indépendants a priori puisque la 1ère carte a été remise dans le jeu.
Dans d'autres cas, il faudra faire les calculs pour savoir si les événements sont indépendants.
Une urne contient 5 boules noires et 5 boules blanches.
On en tire 3 successivement avec remise et l'on considère les événements A : "A on obtient des boules des 2 couleurs" et B: "on obtient au plus une blanche".
On démontre que A et B sont indépendants.

En effet, pour calculer p(A), calculons p() (la probabilité de l'événement contraire) :
est l'événement "les boules tirées au sort sont soit toutes noires, soit toutes blanches".
p()
Donc p(A).

B s'écrit "on obtient 0 boule blanche ou 1 seule boule blanche".
p(B) .

A∩B s'écrit "on obtient 1 seule blanche".
p(A∩B) .

p(A∩B) =   et p(A)×p(B).

Donc p(A∩B) = p(A) × p(B) , ce qu'il fallait démontrer.

Comment as-tu trouvé ce cours ?

Évalue ce cours !

 

Question 1/5

La médiane de 6 notes est 13. Cela signifie que :

Question 2/5

On a obtenu la série statistique suivante :

Combien vaut la médiane ?

Question 3/5

On a obtenu la série ci-dessous :

Quelle est la médiane de cette série ?

Question 4/5

On a relevé les tailles en cm des élèves d’une classe :

 

Parmi les propositions suivantes, laquelle est vraie ?

Question 5/5

Les notes en français de deux classes littéraires sont données dans le tableau suivant :

Quelle est la note médiane ?

Vous avez obtenu75%de bonnes réponses !

Reçois l’intégralité des bonnes réponses ainsi que les rappels de cours associés

Une erreur s'est produite, veuillez ré-essayer

Consultez votre boite email, vous y trouverez vos résultats de quiz!

Découvrez le soutien scolaire en ligne avec myMaxicours

Le service propose une plateforme de contenus interactifs, ludiques et variés pour les élèves du CP à la Terminale. Nous proposons des univers adaptés aux tranches d'âge afin de favoriser la concentration, encourager et motiver quel que soit le niveau. Nous souhaitons que chacun se sente bien pour apprendre et progresser en toute sérénité ! 

Fiches de cours les plus recherchées

Mathématiques

Limite d'une suite

Mathématiques

Probabilités conditionnelles - arbre pondéré

Mathématiques

Calculs de probabilités

Mathématiques

Fonction exponentielle

Mathématiques

Fonction logarithme népérien

Mathématiques

Limite finie ou infinie d'une fonction à l'infini

Mathématiques

La fonction logarithme népérien

Mathématiques

Définitions d'un nombre complexe, forme algébrique et opérations sur les complexes

Mathématiques

Théorème de Bézout - Théorème de Gauss

Mathématiques

PPCM