Plaute - Cours de Français Terminale L avec Maxicours - Lycée

01 49 08 38 00 - appel gratuit de 9h à 18h (hors week-end)

Objectif :
Se familiariser avec le théâtre antique et avec l'un de ses grands représentants : Plaute.
1. Que sait-on de Plaute ?
On fait remonter la naissance de Plaute aux environs de 255 avant J.-C. et sa mort vers 184 avant J.-C. Né à Sarsina, en Ombrie, il est connu pour être à la fois auteur et animateur de théâtre. On sait qu'il a essentiellement vécu à Rome mais on connaît en fait peu de choses de sa vie, si ce n'est qu'il a fait partie d'une troupe de comédiens à Rome et qu'il a rencontré de graves problèmes pécuniaires.

Plaute est issu du peuple, mais il est devenu auteur dans les 20 dernières années de sa vie, et a vite remporté un vif succès auprès du public romain, notamment auprès de la plèbe. À l'époque à laquelle il écrit, la Rome est sortie victorieuse de la deuxième Guerre Punique et étend sa puissance en multipliant les contacts avec le monde grec.

C'est donc dans l'esprit du temps que Plaute s'inspire des formes et des sujets des comédies grecques, comme celles de Ménandre, Diphile, ou Philémon.

Parmi les 130 comédies qu'il aurait écrites, une vingtaine seulement nous sont parvenues, parmi lesquelles : Amphitryon, Asinaria (La Comédie aux ânes), Aulularia (La Marmite), Mercator (Le Marchand), Miles gloriosus (Le Soldat fanfaron), Pseudolus (nom d'esclave) etc.

Plaute n'a cependant pas eu le succès qu'il aurait mérité auprès des grands théoriciens. On l'a jugé trop vulgaire, en comparaison de Térence par exemple, autre dramaturge de la même époque.
2. Sa dramaturgie
La dramaturgie de Plaute est très codifiée. L'intrigue est plutôt simple. Un thème commun régissait les œuvres des auteurs grecs dont s'inspire Plaute : un jeune homme de bonne famille amoureux d'une jeune fille, ordinairement d'origine inconnue et esclave, ne peut se l'assurer que par les habiletés d'un serviteur intrigant ou grâce à la découverte soudaine que la jeune fille est de naissance libre. Ce thème permettait deux sortes de développement : des fourberies en série et l'étalage d'une sentimentalité parfois outrancière.

Parfois, Plaute s'essaie à plus de complexité et réussit ainsi quelques pièces dotées de davantage de profondeur psychologique (citons en exemple : Aulularia, La Marmite ou Trinummus, Les Trois Écus). En cela, certaines de ses pièces annoncent véritablement Molière ou Beaumarchais.

La dramaturgie de Plaute repose essentiellement sur le rythme. Plaute ne se soucie guère de logique et n'hésite pas à sauter des détails importants, à négliger certaines explications nécessaires ou même à brusquer les dénouements. Les pièces ressemblent parfois à un enchaînement de sketchs. Cependant, les scènes cruciales sont développées avec beaucoup de richesse. Les expositions sont par exemple très soignées, de même que certaines scènes finales, ciselées à la perfection.

Le but de Plaute était de distraire son public en utilisant tous les effets comiques à sa disposition. Ces mêmes moyens seront d'ailleurs repris bien plus tard par Molière et les Italiens de la Commedia Dell' arte. Les personnages sont une matière comique des plus importantes.
3. Une langue particulière
Même si ses pièces ne contenaient pas toujours des cantica (parties chantées et dansées), comme c'est le cas pour le Miles gloriosus (Le Soldat fanfaron), la plupart des scènes parlées étaient bien plus développées que les scènes chantées ou déclamées avec accompagnement de musique. On a même parfois comparé les pièces de Plaute à la technique de l'opéra. Les spectateurs pouvaient bien pardonner quelques irrégularités dans le déroulement de la comédie, tant ils étaient captivés par la richesse musicale et la variété des tonalités présentes dans ces pièces : parodies élégiaques ou tragiques, chansons moqueuses, alexandrins, monologues tragiques, etc.

Par ailleurs, la langue elle-même était sujette à l'imagination sans cesse renouvelée de Plaute : il utilisait aussi bien la langue très formaliste de la religion ou du droit romains ; rhétorique philosophique des Grecs pour retranscrire un style soutenu et noble (comme dans Les Captifs) ; proverbes issus de la culture populaire..

Tout cela donne aux comédies un savoureux goût de réalisme puisque tous les personnages s'y côtoient avec ce que Pierre Larthomas a appelé « leur parlure ». L'art de Plaute excelle lorsqu'il s'agit de retranscrire le parler argot des esclaves (Pseudolus en offre quelques exemples goûteux !) : injures, sobriquets, expressions sont plus pittoresques les uns que les autres.
4. Des personnages emblématiques
Plaute met en scène des personnages convenus et caricaturaux, comme le soldat fanfaron (qu'on a retrouvé chez Corneille avec le Matamore de L'Illusion comique), le vieillard avare (chez Molière : Harpagon), l'esclave fourbe et rusé (comme Scapin) ou le marchand d'esclaves, à l'intérieur d'histoires d'amour, de mensonges et de confusions d'identités aussi drôles qu'invraisemblables. Dans la comédie grecque, les masques permettaient d'identifier la catégorie des personnages ; Plaute s'en est beaucoup inspiré et même sans masque, ses personnages sont très identifiables.

L'esclave mène généralement le jeu : plus malin que son maître, il le sort de situations délicates et l'aide généralement à réaliser ses projets amoureux. L'esclave savoure ses succès, se targue d'être indispensable et irremplaçable. Pour plaire à son public, Plaute maintient souvent in extremis la morale sauve : la vertu triomphe généralement sur le vice, et la jeunesse, pourtant souvent dévergondée, finit par se plier aux règles. Les professions les moins honorables sont sérieusement égratignées par Plaute (les banquiers, les usuriers, les commerçants très prospères, les grands propriétaires).
La satire opère bien dans ces pièces aux allures légères.
L'essentiel
Auteur latin prolifique, Plaute a puisé en abondance dans la comédie grecque. Ses pièces ont beaucoup inspiré nos grands dramaturges, notamment Molière et Beaumarchais. La langue variée qu'il utilise, mais aussi le rythme de sa dramaturgie et les types facilement identifiables de ses personnages n'ont de cesse de divertir les spectateurs.

Comment avez vous trouvé ce cours ?

Évaluez ce cours !

 

Découvrez
Maxicours

Des profs en ligne

Géographie

Aidez votre enfant à réussir en histoire des arts grâce à Maxicours

Des profs en ligne

  • 6j/7 de 17h à 20h
  • Par chat, audio, vidéo
  • Sur les 10 matières principales

Des ressources riches

  • Fiches, vidéos de cours
  • Exercices & corrigés
  • Modules de révisions Bac et Brevet

Des outils ludiques

  • Coach virtuel
  • Quiz interactifs
  • Planning de révision

Des tableaux de bord

  • Suivi de la progression
  • Score d’assiduité
  • Une interface Parents