Nuancer en Histoire et Géographie - Maxicours

Nuancer en Histoire et Géographie

Objectif
  •  Comprendre l'importance de l'acte de nuancer en Histoire-Géographie
Points clés
  • Nuancer en Histoire-Géographie est tout autant un acte d’honnêteté intellectuelle que de rigueur disciplinaire.
  • Pour autant, si nuancer est nécessaire, cette pratique ne doit pas nuire à l’établissement de faits historiques majoritaires.
1. Une pratique au cœur de toute démarche en sciences humaines et sociales
a. Définition

« Nuancer » est un terme qui vient de la peinture. Il s’agit d’établir de légères différences dans une teinte.

En Histoire-Géographie, « nuancer » signifie être capable d’atténuer une vérité de portée générale.

C’est un élément important du métier d’Historien-Géographe. Nuancer est une compétence difficile à travailler puisque notre esprit aime les vérités générales et les systématisations, encore plus à certaines périodes de la vie comme l’adolescence où on cherche des réponses claires et définitives aux questions complexes.

« Nuancer », c’est accepter le complexe, c’est-à-dire la mise en perspective de toute affirmation et le fait qu’il faut réunir un faisceau d’informations et pas une seule pour établir des faits.

Remarque
« Complexe » vient de Complector, qui veut dire « j’embrasse » (au sens figuré).
« Simple » vient de Simplus, qui veut dire « un seul ».
Complexe n’est donc pas synonyme de difficile. Un problème complexe réclame des nuances et donc d’embrasser, de rassembler, de nombreux facteurs explicatifs ou de nombreuses données.

Nuancer est au fondement de la démarche des sciences humaines et c’est un élément central dans la formation de l’esprit critique.

b. Les dangers de l’acte de nuancer

L'un des danger de l'acte de nuancer est de ne plus pouvoir formuler de vérité qui dépasse le stade de l’observation locale et anecdotique : pointillisme historique qui empêche de proposer un savoir synthétique.

Nuancer n’est pas tomber dans le relativisme, c’est, pour reprendre la métaphore picturale, mettre en lumière un point particulier dans une zone d’ombre, sans oublier le fait majoritaire.

Nuancer doit rester œuvre de précision mais d’équilibre.

2. Comment nuancer en Histoire-Géographie ?
a. En comparant les données d’une époque à l’autre

On compte par exemple beaucoup d’obésité dans les pays riches et notamment chez les personnes défavorisées qui ont moins accès à une nourriture de qualité. Si bien que la minceur est devenue un canon de la réussite sociale. De la même façon, la jeunesse est considérée comme une qualité.

À l’inverse, les jeunes médecins autrichiens du XIXe siècle se vieillissaient et se grossissaient artificiellement pour se donner des airs de bourgeois, car à l’époque, manger beaucoup était un signe d’abondance et de réussite sociale.

L’héliotropisme et l’halieutropisme sont des facteurs explicatifs de l’installation des hommes à la surface de la planète. Mais ces phénomènes sont récents. Longtemps les populations ont craint le soleil. Il était même souvent associé à la pauvreté, car le bronzage était le signe du travail de force des paysans. Les jeunes gens de bonne famille aux XVIIIe ou au XIXe siècle cultivent la pâleur de leur peau.

De la même façon, la littoralisation des sociétés est un phénomène relativement récent. Longtemps la mer a été considérée comme un milieu hostile, voire malsain, car peu hygiénique. 

Héliotropisme : Attirance des individus pour les régions ensoleillées, pouvant influencer leur choix de lieu de travail, de vie ou encore de vacances.
Halieutropisme : Attirance des individus pour les régions littorales.
b. En changeant les acteurs étudiés

Nuancer en Histoire-Géographie, c’est établir des différences suivant les groupes sociaux ou les acteurs étudiés.

Exemples
Pour la bourgeoisie et l’aristocratie européenne, la fin du XIXe et le début du XXe siècle sont appelés la « Belle époque ». Si on change de point de vue et qu’on voit l’époque à travers le point de vue des mineurs de fond, l’époque est sans doute moins belle.
On pourrait notamment citer le 1er mai 1891. À Fourmies, dans le nord, l’armée tire sur les mineurs. On pourrait aussi citer l’affaire Dreyfus et la montée de l’antisémitisme.

On voit difficilement en quoi cette période pourrait unanimement être qualifiée de « Belle époque ».
La France de Louis XIV est au sommet de sa puissance. Cette puissance politique, militaire et artistique concerne sans doute peu les paysans cévenols, qui doivent faire face aux famines et aux dragonnades en raison de leur foi protestante.
c. En changeant le territoire d’étude

Le XIXe siècle est le siècle de la révolution industrielle. M ce n'est pas le cas en Espagne ou au Brésil.

d. En changeant d’échelle

La France est un pays riche. C’est vrai en général, à l’échelle mondiale. C’est toujours vrai à l’échelle européenne, mais moins à l’échelle de l’Union Européenne et encore moins vrai à l’échelle de l’Europe occidentale. C’est vrai à l’échelle nationale. C’est surtout vrai à Paris et dans les grandes métropoles. C’est moins vrai en banlieue.

Mais il convient de « nuancer la nuance » en rejouant sur les échelles :

  • Le centre historique et l’ouest de Paris sont très riches.
  • L’est de Paris est moins riche
  • En banlieue, Neuilly est plus riche que la plupart des arrondissements parisiens. Clichy la Garenne est limitrophe mais beaucoup moins riche.
e. En confrontant du quantitatif et de qualitatif

Les Français peuvent se nourrir mieux qu’au XIXe siècle. En quantité, c’est certain. En qualité, c’est discutable.

De la même façon, affirmer que tel pourcentage de Français part en vacances ou possède une voiture ne nous renseigne pas sur la nature des vacances (séjour exotique de luxe ou séjour dans la famille) ni sur le type ou l’âge du véhicule.

f. En confrontant de l’absolu et du relatif

Dans l’absolu, 1 dollar par jour pour vivre, c’est très peu. Mais c’est relativement plus en Inde qu’en Tunisie, et relativement plus en Tunisie qu’en France.

g. En n’oubliant pas les exceptions

On peut toujours trouver des pauvres dans la ville la plus riche du monde, même si leur part n’est pas significative.

Attention : une exception n’est pas un cas majoritaire et ne prouve rien.

Vous avez déjà mis une note à ce cours.

Découvrez les autres cours offerts par Maxicours !

Découvrez Maxicours

Comment as-tu trouvé ce cours ?

Évalue ce cours !

 

Des profs en ligne

quote blanc icon

Découvrez Maxicours

Exerce toi en t’abonnant

Des profs en ligne

  • 6j/7 de 17 h à 20 h
  • Par chat, audio, vidéo
  • Sur les matières principales

Des ressources riches

  • Fiches, vidéos de cours
  • Exercices & corrigés
  • Modules de révisions Bac et Brevet

Des outils ludiques

  • Coach virtuel
  • Quiz interactifs
  • Planning de révision

Des tableaux de bord

  • Suivi de la progression
  • Score d’assiduité
  • Un compte Parent