Madame de La Fayette - Cours de Français avec Maxicours

01 49 08 38 00 - appel gratuit de 9h à 18h (hors week-end)

Madame de La Fayette

Objectif 
Connaître les principes fondateurs ainsi que les auteurs majeurs des grands courants littéraires du 17e siècle.
1. Biographie
a. La vie à la cour
Mme de La Fayette (1634-1693), née Marie-Madeleine Pioche de La Vergne, comtesse de La Fayette, est issue d'une famille de petite noblesse de robe. En 1651, demoiselle d'honneur de la reine Anne d'Autriche, elle entre en relation avec l'aristocratie de son temps. Elle est amie avec Henriette d'Angleterre qui est la belle-sœur du roi Louis XIV. Elle fréquente donc la cour ainsi que les salons littéraires, surtout celui de la marquise de Rambouillet. Elle épouse le comte de La Fayette en 1655. Elle rencontre régulièrement l'élite intellectuelle de son époque : Gilles Ménage (Requeste des dictionnaires, 1649), le duc de La Rochefoucauld (Maximes, 1664), Jean de La Fontaine (Fables, 1668-1694), Mme de Sévigné (Lettres, posth., 1726).
b. Ses écrits
Mme de La Fayette commence par écrire des nouvelles et, probablement en collaboration avec La Rochefoucauld, un petit roman d'aventure, Zaïde (1670-1671), que signe Jean Segrais, l'un de ses amis. On a également conservé sa correspondance. Mais son écrit le plus célèbre demeure La Princesse de Clèves (1678), publié anonymement. Ce court roman instaure un nouveau principe esthétique qui se rapproche du vrai.
c. Une fin de vie solitaire
Mme de La Fayette joue également un rôle diplomatique. Ce témoignage est rapporté par ses Mémoires de la cour de France pour les années 1688 et 1689 (posth., 1731). Après la mort de son mari et celle de son proche ami La Rochefoucauld, elle décide de se retirer de la cour à la fin des années 1680 et meurt d'une maladie de cœur en 1693.
2. La Princesse de Clèves (1678)
a. Présentation générale
La Princesse de Clèves est un modèle du roman d'analyse psychologique écrit par Mme de La Fayette en collaboration avec La Rochefoucauld et Segrais. Il est composé d'un récit à la 3e personne, bref, simple, qui s'oppose à la complexité du roman précieux. Le style est classique et sobre.
b. Résumé
Sur toile de fond historique – la cour de Henri II – le roman associe l'action et l'analyse psychologique.
Mlle de Chartres épouse le prince de Clèves qu'elle n'aime pas réellement. Elle tombe ensuite follement amoureuse du duc de Nemours. M. de Clèves meurt de chagrin, laissant sa femme libre de vivre cet amour coupable. Mais la princesse de Clèves renonce à sa passion et se retire dans un couvent.
c. L'opinion de l'auteur
Mme de La Fayette se défend, dans une lettre, d'avoir écrit ce texte. Mais elle le trouve « très agréable, bien écrit, sans être extrêmement châtié, plein de choses d'une délicatesse admirable, et qu'il faut même relire plus d'une fois ». Elle y trouve également « une parfaite imitation du monde de la cour et de la manière dont on y vit » (Lettre du 13 avril 1678 à Lescheraine).
L'essentiel
Si Mme de La Fayette n'a pas laissé de nombreuses œuvres, La Princesse de Clèves a fait grand bruit et reste un roman « moderne ». Son auteur présumé a participé activement à la vie intellectuelle de son époque ainsi qu'aux activités culturelles et mondaines de la cour de Louis XIV.

Comment as-tu trouvé ce cours ?

Évalue ce cours !

 

Découvrez
Maxicours

Des profs en ligne

Géographie

Aidez votre enfant à réussir en SVT grâce à Maxicours

Des profs en ligne

  • 6j/7 de 17h à 20h
  • Par chat, audio, vidéo
  • Sur les 10 matières principales

Des ressources riches

  • Fiches, vidéos de cours
  • Exercices & corrigés
  • Modules de révisions Bac et Brevet

Des outils ludiques

  • Coach virtuel
  • Quiz interactifs
  • Planning de révision

Des tableaux de bord

  • Suivi de la progression
  • Score d’assiduité
  • Une interface Parents