Le point de vue dans le récit - Cours de Français avec Maxicours - Lycée

01 49 08 38 00 - appel gratuit de 9h à 18h (hors week-end)

Le point de vue dans le récit

Objectif : connaître les différents points de vue et savoir identifier et interpréter les éventuels changements de point de vue.
1. Le point de vue interne (focalisation interne)
Le point de vue interne consiste à représenter les événements à travers la sensibilité et le regard d'un personnage.
Le récit à la 1re personne adopte nécessairement ce point de vue. Dans un récit à la 3e personne, le narrateur, qui est extérieur à l'histoire, révèle les pensées et les sentiments du personnage. Il utilise alors fréquemment le discours indirect libre. Ainsi le personnage est très proche du lecteur qui peut facilement s'identifier à lui.

Ex. : « Jacques remonte sur son cheval et fend la presse qui s'était faite à l'entrée de la maison du magistrat ; mais comme il souffrait avec peine que tant de gens le prissent pour un fripon, il affecta de tirer la montre de sa poche et de regarder l'heure qu'il était ; puis il piqua des deux son cheval. »
(Denis Diderot, Jacques le Fataliste et son maître, 1796.)

2. Le point de vue externe (focalisation externe)
Le point de vue externe consiste à raconter les événements par un narrateur qui est témoin. Les informations se limitent donc aux actions, aux gestes, aux paroles... Les pensées et les sentiments des personnages restent inaccessibles et le narrateur ne peut qu'émettre des hypothèses à ce sujet. Les personnages ne sont alors caractérisés directement que par ce qu'ils disent d'eux-mêmes ou par ce qu'en disent d'autres personnages.
Ainsi le récit semble-t-il un compte-rendu objectif.

Ex. : « Gilliatt était dans l'eau jusqu'à la ceinture, les pieds crispés sur la rondeur des galets glissants, le bras droit étreint et assujetti par les enroulements plats des courroies de la pieuvre, et le torse disparaissant presque sous les replis et les croisements de ce bandage horrible. »
(Victor Hugo, Les Travailleurs de la mer, 1866.)

3. Le point de vue omniscient (focalisation zéro)
Dans ce cas, le narrateur sait tout des événements et des personnages. On parle de narrateur omniscient. Tout est raconté, y compris ce qui se passe au même moment dans des endroits différents. On accède à l'intimité des personnages : on connaît leurs sentiments, leurs pensées, leurs souvenirs...
Tout voir et tout savoir permet aussi au narrateur de commenter son récit.
Cette multiplicité de points de vue donne au lecteur une meilleure connaissance que celle de chacun des personnages.

Ex. : « Mais elle resta sombre, et Maxime, voyant qu'elle se taisait toujours, crut qu'elle ne l'écoutait pas. La nuque appuyée contre le bord capitonné de la calèche, elle semblait dormir les yeux ouverts. Elle songeait, inerte, livrée aux rêves qui la tenaient ainsi affaissée, et, par moments, de légers battements nerveux agitaient ses lèvres. »
(Emile Zola, La Curée, 1872.)

L'essentiel

Le point de vue désigne le mode de perception à travers lequel est organisé le récit.
On en distingue trois :
– le point de vue externe où le narrateur raconte les événements en tant que témoin ;
– le point de vue interne où l'on représente les événements à travers la sensibilité et le regard d'un personnage ;
– le point de vue omniscient qui permet au narrateur de tout révéler sur les personnages et les événements.

Comment as-tu trouvé ce cours ?

Évalue ce cours !

 

Découvrez
Maxicours

Des profs en ligne

Géographie

Aidez votre enfant à réussir en SVT grâce à Maxicours

Des profs en ligne

  • 6j/7 de 17h à 20h
  • Par chat, audio, vidéo
  • Sur les 10 matières principales

Des ressources riches

  • Fiches, vidéos de cours
  • Exercices & corrigés
  • Modules de révisions Bac et Brevet

Des outils ludiques

  • Coach virtuel
  • Quiz interactifs
  • Planning de révision

Des tableaux de bord

  • Suivi de la progression
  • Score d’assiduité
  • Une interface Parents