Louis-Ferdinand Céline - Cours de Français Seconde avec Maxicours - Lycée

01 49 08 38 00 - appel gratuit de 9h à 18h (hors week-end)

Louis-Ferdinand Céline

1. L'enfance
Louis-Ferdinand Destouches naît en 1894 à Courbevoie et passe son enfance à Paris, dans le quartier de l'opéra Garnier, plus précisément passage Choiseul. Sa famille appartient à la petite bourgeoisie : son père, Fernand, est agent d'assurances ; sa mère, Marguerite, tient un commerce dans le passage Choiseul. Louis-Ferdinand va à l'école jusqu'au certificat d'études. Il séjourne ensuite un an et demi en Allemagne, puis un an en Angleterre, avant de devenir apprenti dans une maison de tissu, puis chez un joaillier.

Lorsqu'il devient Céline (ce pseudonyme vient du prénom de sa grand-mère maternelle), l'auteur raconte son enfance dans Mort à crédit (1936), roman à dimension autobiographique qui noircit considérablement la réalité : on y voit le narrateur et ses parents vivre dans la misère (logement insalubre, repas très frugaux, etc.), ce qui constitue une aggravation par rapport à l'enfance réelle de Céline. Il meurt en 1961.

2. La jeunesse
Elle est principalement marquée par l'engagement volontaire de Louis-Ferdinand Céline dans la Première Guerre mondiale. Son régiment est envoyé en Lorraine, puis en Flandre. Céline est blessé et décoré.
C'est sur le récit de cette guerre que commence Voyage au bout de la nuit, premier roman de Céline publié en 1932. L'auteur y présente la guerre comme une véritable boucherie, en même temps qu'un épisode constitutif de la personnalité du narrateur, Bardamu (le double de l'auteur). De cette expérience résulte une vision du monde extrêmement pessimiste et désenchantée.
3. La carrière médicale
Céline exerce bien d'autres fonctions que celle d'écrivain, liées à sa formation de médecin. En effet, il mène des études de médecine qui s'achèvent en 1924 par une thèse consacrée au médecin hongrois Semmelweis. Il travaille ensuite en tant que médecin pour la Société des Nations qui lui confie plusieurs missions, dont deux longues : l'une en Amérique du Nord, l'autre en Afrique (1925-1926). A partir de 1927, il commence à exercer à Clichy, en banlieue parisienne, en tant que médecin généraliste, dans un cabinet privé et dans un dispensaire.
Ces différents épisodes de sa vie apparaissent dans Voyage au bout de la nuit, mais avec des déformations considérables, qui, toutes, vont dans le sens d'une aggravation par rapport à la réalité.
4. La carrière littéraire et les positions politiques
Céline n'ayant cessé d'exercer la médecine qu'après la Seconde Guerre mondiale, il mène sa carrière littéraire parallèlement à cette activité principale. La rédaction de son premier roman, Voyage au bout de la nuit, débute fin 1929. Mais Céline a déjà essuyé plusieurs refus de manuscrits, L'Eglise en 1926 (publié en 1933) et La Vie et l'Œuvre de Philippe-Ignace Semmelweis (1818-1865) en 1928 (publié en 1937), avant de voir ce premier roman publié (par les éditions Denoël en octobre 1932). Tout prêt de recevoir le prix Goncourt, le roman en est privé par un brusque revirement de deux membres de l'Académie des Goncourt. Il reçoit le prix Renaudot.

La rédaction de Mort à crédit occupe trois années de la vie de l'auteur, de 1933 à 1936. Le roman est publié chez Denoël en mai 1936.
En décembre 1937, Céline publie Bagatelles pour un massacre, pamphlet antisémite qui rencontre un succès considérable.
Lorsque la guerre est déclarée, il est réformé pour raisons médicales (liées à ses blessures de 1914). En 1943, il épouse Lucette Almanzor. Il rédige Guignol's band (roman inachevé dont le tome I paraît en 1944).

En septembre 1944, les Allemands installent le gouvernement de Vichy à Sigmaringen, dans le sud de l'Allemagne. Céline gagne cette « enclave » française en novembre et y reste environ cinq mois.
En mars 1945, il s'installe à Copenhague et reprend la rédaction de Guignol's band. Il est arrêté et incarcéré à la demande de la France. En 1947, détenu dans un hôpital de Copenhague, il entreprend la rédaction de Féerie pour une autre fois (1952).

Le procès de Céline a lieu en février 1950, alors que celui-ci est toujours exilé au Danemark. Céline y est condamné à un an de prison et cinquante mille francs d'amende. Il est également déclaré en état d'indignité nationale et ses biens sont confisqués. En 1951, il bénéficie d'une amnistie applicable aux anciens blessés de guerre (pour la guerre 1914-1918).

En juillet, Céline et sa femme rentrent en France et s'installent à Meudon, à quelques kilomètres de Paris, dans le pavillon où Céline passe les dix dernières années de sa vie, consacrées essentiellement à l'écriture : Féerie pour une autre fois est publiée en 1952, suivie des Entretiens avec le professeur Y (1955), de D'un château l'autre (1957), de Nord (1960) et de Rigodon (posth., 1969), dernier ouvrage écrit par Céline avant sa mort, le 1er juillet 1961, liée à une congestion cérébrale.

L'essentiel

Louis-Ferdinand Destouches, dit Céline, exerce la médecine tout au long de sa vie, en menant parallèlement une carrière littéraire. Il est l'auteur de Voyage au bout de la nuit (1932) et de Mort à crédit (1936), deux romans à dimension autobiographique. Dans ces deux œuvres majeures, l'auteur s'inspire de sa vie réelle, mais en exagérant et en noircissant la réalité.

Comment as-tu trouvé ce cours ?

Évalue ce cours !

 

Découvrez
Maxicours

Des profs en ligne

Géographie

Aidez votre enfant à réussir en mathématiques grâce à Maxicours

Des profs en ligne

  • 6j/7 de 17h à 20h
  • Par chat, audio, vidéo
  • Sur les 10 matières principales

Des ressources riches

  • Fiches, vidéos de cours
  • Exercices & corrigés
  • Modules de révisions Bac et Brevet

Des outils ludiques

  • Coach virtuel
  • Quiz interactifs
  • Planning de révision

Des tableaux de bord

  • Suivi de la progression
  • Score d’assiduité
  • Une interface Parents