Les ordres mendiants - Cours d'Histoire 5eme avec Maxicours - Collège

01 49 08 38 00 - appel gratuit de 9h à 18h (hors week-end)

Les ordres mendiants

En quoi les ordres mendiants incarnent-ils le renouveau monastique ?
1. Le renouveau de la vie monastique
a. Les raisons du renouveau
Dans les abbayes bénédictines ou cisterciennes, les religieux pratiquent la pauvreté personnelle, conformément au vœu qu'ils ont prononcé. Mais cette pauvreté individuelle n'exclut pas une richesse collective car il arrive que les communautés monastiques s'enrichissent considérablement. L'exemple le plus notable est celui de Cluny et de ses dépendances, puisque ce monastère cumule tant de richesses matérielles qu'il devient une véritable puissance foncière, financière et seigneuriale.
b. Des ordres fondés sur le voeu de pauvreté
En réaction, les ordres mendiants qui apparaissent au 13e siècle imposent la pauvreté collective. Plusieurs communautés de mendiants voient le jour mais les principales sont celles des Dominicains et des Franciscains.

Tandis que les moines des ordres anciens : Bénédictins, Chartreux, Cisterciens recherchent la solitude, les religieux mendiants s'établissent de préférence en ville. Ils vivent ainsi au contact permanent de la population qu'ils veulent évangéliser. Ils multiplient les missions chrétiennes en Afrique et en Asie. 
2. Les deux ordres mendiants du 13e siècle 
a. L'ordre des Dominicains : les Frères prêcheurs
L'ordre est fondé au début du 13e siècle par frère Dominique, né à Osma (Espagne). Il encourage les nouveaux religieux à pratiquer la pauvreté absolue et à vivre de la charité publique, c'est la raison pour laquelle, on les appelle, les mendiants.
 
Doc. Saint Pierre de Vérone, frère dominicain et grand inquisiteur lors d'un sermon. Saint Dominique est assis sur les marches près du pupitre.

Par ailleurs, Dominique destine ses compagnons essentiellement à la prédication, d'où leur nom officiel de Frères Prêcheurs. Pour pouvoir porter la bonne parole à travers le monde, les compagnons doivent étudier dans les universités les plus réputées de l'époque, à Paris, à Bologne, à Padoue...
b. L'ordre des Franciscains : les Frères mineurs
Frère François né à Assise, en Italie, le fondateur des Frères Mineurs ou Franciscains, aspire à un tout autre idéal, celui de transmettre, à l'instar des apôtres, la bonne parole. Il regroupe ses premiers disciples, près d'Assise, en Italie où ils pratiquent la pauvreté absolue et prêchent la parole divine.

Une communauté de femmes obéissant à la même règle et animée par sœur Claire, elle aussi née à Assise, voit le jour : ce sont les Clarisses.

En France, les Frères Mineurs sont également appelés Cordeliers, du nom de leur costume et de la corde à trois nœuds qui est nouée autour de leur taille. L'ordre connaît un grand succès et au 14e siècle, il compte 8 000 maisons et 20 000 membres.
L'essentiel
Le 13e siècle est marqué par la crise du monachisme traditionnel, le monastère n'exerce plus alors le même attrait que durant les siècles précédents. Cette situation s'explique notamment par l'enrichissement considérable de certaines abbayes comme celle de Cluny. 

En voyant que les préoccupations matérielles ont pris le pas sur les préoccupations spirituelles, les fidèles se sont alors tournés vers d'autres formes de vie religieuse, comme celle préconisée par les Ordres mendiants.
Ces ordres mendiants, comme par exemple les Dominicains ou les Franciscains, au contraire des moines traditionnels, vivent dans le siècle, au milieu des populations à qui ils prêchent la bonne parole. Rapidement les fidèles sont séduits par leur discours et surtout par le dénuement matériel qu'ils préconisent.

Découvrez
Maxicours

Des profs en ligne

Géographie

Aidez votre enfant à réussir en géographie grâce à Maxicours

Des profs en ligne

  • 6j/7 de 17h à 20h
  • Par chat, audio, vidéo
  • Sur les 10 matières principales

Des ressources riches

  • Fiches, vidéos de cours
  • Exercices & corrigés
  • Modules de révisions Bac et Brevet

Des outils ludiques

  • Coach virtuel
  • Quiz interactifs
  • Planning de révision

Des tableaux de bord

  • Suivi de la progression
  • Score d’assiduité
  • Une interface Parents