La Contre-réforme - Cours d'Histoire 5eme avec Maxicours - Collège

01 49 08 38 00 - appel gratuit de 9h à 18h (hors week-end)

La Contre-réforme

Comment réagit l'Église catholique face à l'émergence du protestantisme ?
1. Les premières réactions face à la montée du protestantisme
a. Une réaction violente avec le retour de l'Inquisition
En 1542, l'Inquisition est rétablie sur ordre du Pape Paul III. Ce sont des tribunaux chargés de lutter contre les hérétiques c'est-à-dire ceux qui, selon l'Église, sont de mauvais catholiques ou sont des non-catholiques. Les protestants sont donc les premiers visés par ces tribunaux.

Ceux-ci n'hésitent pas à condamner à mort toute personne suspectée d'hérésie : la mort sur le bûcher est la peine la plus courante.
b. Une réaction spirituelle avec la fondation de la Compagnie de Jésus
Ignace de Loyola, noble espagnol, fonde la Compagnie de Jésus vers 1540 et la place directement sous l'autorité du pape.

La Compagnie de Jésus regroupe des prêtres, appelés Jésuites, dont la mission est d'étendre le catholicisme partout dans le monde. Ils voyagent beaucoup et prêchent l'Évangile dans le but de convertir le plus grand nombre possible de personnes.

Ils fondent également des écoles et des collèges, où l'enseignement religieux cohabite avec l'étude des « humanités » (lettres, mathématiques, géographie...). La vie y est rythmée par les prières à la Sainte Vierge, aux saints, à Dieu et par la pratique des sacrements.
2. Le concile de Trente
a. La réaction pontificale
Devant le succès des idées de Luther qui se diffusent partout en Europe, le Pape Paul III décide de réagir fermement en lançant la Contre-Réforme. Il organise alors un concile œcuménique, c'est-à-dire qui réunit tous les évêques, à Trente (Italie), de 1545 à 1563.
 
Doc. Le Concile de Trente en 1545 et 1563

Ce concile se fixe deux grands objectifs réaffirmer les dogmes c'est-à-dire les grands principes religieux du catholicisme et organiser une réforme interne pour contrecarrer les critiques des protestants.
b. Les mesures prises
L'Église confirme l'idée que le croyant peut sauver son âme et accéder au Paradis par ses actions, comme par exemple les dons ou le pèlerinage, autant que par sa foi. Elle réaffirme ainsi le principal dogme catholique rejeté par les protestants.

Le Concile rétablit une discipline stricte au sein du clergé :
- condamnation de tous les abus du clergé tels que le non-respect du célibat ou du vœu de pauvreté,
- création des séminaires (écoles) pour mieux former le bas clergé (prêtres),
- prescription obligatoire du catéchisme pour les enfants.

Les 7 sacrements et le culte des saints, et en premier lieu celui de la Vierge Marie, deviennent indispensables. Le latin reste la langue de la messe et de la Bible.

En 1559, est créée une liste répertoriant tous les livres condamnés par l'Église : c'est l'Index dans lequel y figurent les écrits de Luther et ceux de quelques autres humanistes comme par exemple Erasme ou Rabelais.

Les Jésuites
prennent activement part à la reconstruction du catholicisme en allant notamment prêcher dans les régions protestantes pour les ramener au catholicisme.

Ce Concile permet à l'Église de se réorganiser et de réaffirmer, dès la fin du 16e siècle, sa toute puissance. Cet élan se traduit par de nouvelles constructions d'églises dont les très riches décorations relèvent du baroque, art qui commence, alors, à se développer.

La contre-offensive catholique parvient à stopper la diffusion du protestantisme, mieux encore, dans certaines régions comme par exemple, la Pologne, il recule.
L'essentiel
Dans un premier temps, l'Église, répond violemment à la montée du protestantisme : elle rétablit le tribunal de l'Inquisition chargé de condamner au bûcher toute personne suspectée d'hérésie.

Ensuite, elle réagit sur le plan spirituel en favorisant la formation d'un nouvel ordre : la Compagnie de Jésus. 
Fondé et dirigé par Ignace de Loyola, cet ordre reste étroitement lié à la papauté dont il dépend directement. Sa mission est d'accroître le nombre de fidèles catholiques, donc convertir ceux qui ne le sont pas mais aussi ramener les protestants sur le bon chemin chrétien.

Enfin, en 1545, le pape Paul III convoque, à Trente, un Concile œcuménique (= qui rassemble tous les catholiques ou toutes les confessions chrétiennes) afin d'entreprendre une véritable Contre-Réforme. Ce concile permet de réorganiser l'Église et de réaffirmer le dogme catholique.

Ainsi dès la fin du 16e siècle, le catholicisme renaît et retrouve sa position de religion dominante en Europe.

Comment as-tu trouvé ce cours ?

Évalue ce cours !

 

Découvrez
Maxicours

Des profs en ligne

Géographie

Aidez votre enfant à réussir en géographie grâce à Maxicours

Des profs en ligne

  • 6j/7 de 17h à 20h
  • Par chat, audio, vidéo
  • Sur les 10 matières principales

Des ressources riches

  • Fiches, vidéos de cours
  • Exercices & corrigés
  • Modules de révisions Bac et Brevet

Des outils ludiques

  • Coach virtuel
  • Quiz interactifs
  • Planning de révision

Des tableaux de bord

  • Suivi de la progression
  • Score d’assiduité
  • Une interface Parents