Les villes musulmanes, de grands centres religieux et culturels - Cours d'Histoire 5eme avec Maxicours - Collège

01 49 08 38 00 - appel gratuit de 9h à 18h (hors week-end)

Les villes musulmanes, de grands centres religieux et culturels

Dans les pays musulmans, les villes sont très importantes par leur nombre, leur superficie et leur population. Ce sont soit d'anciennes villes transformées par la conquête arabe comme Damas ou Cordoue, soit des villes nouvelles comme Kairouan ou Bagdad. Mais l'urbanisation de l'Empire musulman est très inégale : de vastes régions comme l'Iran, la Mésopotamie ou l'Égypte restent majoritairement rurales alors que certaines cités comme Bagdad concentrent de fortes densités.

Quelles sont les grandes caractéristiques des villes musulmanes ?
1. La ville dans le monde musulman
a. L'organisation urbaine
Les historiens ont mis en évidence des spécificités communes aux villes musulmanes. Elles sont, en effet, caractérisées par l'abandon du plan antique au profit de ruelles étroites et tortueuses qui donnent naissance à la médina (ville en arabe). Leur plan est concentrique avec autour de la mosquée, les souks puis au-delà, les espaces résidentiels où les habitations sont organisées autour d’une cour intérieure. Enfin, les quartiers y sont souvent compartimentés par ethnies, par religions

Ce sont les monuments officiels qui structurent ces villes :
  • le palais du gouvernement, énorme centre de pouvoir, comme la forteresse qui domine Alep ;
  • la grande mosquée (lieu de prière du vendredi, lieu d’exercice de l’autorité judiciaire et lieu d’enseignement ) ;
  • les bains ;
  • les hôpitaux ; 
  • les bibliothèques, etc.

Tous ces lieux publics sont la marque visible de la présence du souverain dans les plus grandes cités musulmanes.

b. Fonctions et activités dans la ville musulmane
Les grandes villes de l'empire abritent les fonctions de pouvoir avec les différents services du gouverneur (service des finances, service postal...). Elles abritent également la fonction militaire dont la présence est attestée par les hippodromes et les terrains de manœuvre ainsi que le pouvoir judiciaire exercé par les cadis. Avec la mosquée en leur coeur, ces villes sont bien évidemment des centres religieux et des lieux de rayonnement de la culture musulmane.

Enfin les villes musulmanes sont toutes des foyers d'intense activité artisanale et commerciale, activités qui y renforcent la présence temporaire de non-musulmans, en particulier de marchands étrangers dans les ports.

Les foundouks sont des entrepôts-hôtels qui accueillent ces marchands étrangers et leurs produits, car ne ils peuvent pas séjourner au contact des musulmans. L’accès aux souks leur est interdit, mais leurs marchandises y sont vendues.
2. La ville musulmane, un carrefour culturel
a. Un lieu de transmission et d'approfondissement de la culture grecque
La ville musulmane est un lieu d'effervescence culturelle. Dès le 9e siècle, des savants musulmans commencent une œuvre de traduction et de recherche sur le travail des philosophes grecs. La philosophie est souvent pratiquée par des savants aux compétences multiples (médecin, mathématicien...). Ils traduisent en arabe de nombreuses œuvres grecques comme celles de Platon, d'Aristote, d'Euclide, de Ptolémée…

Les grands philosophes musulmans sont :
  • Al-Kindi, médecin et astronome du 9e siècle, qui a traduit les œuvres des Grecs, notamment celles des philosophes Aristote et Platon.
  • Avicenne, également médecin et astronome, il a vécu au 11e et s'est attaché à montrer le perfectionnement de l’âme humaine par la connaissance des choses.
  • Averroès, le plus complet des savants arabes puisqu'il est à la fois philosophe, médecin, théologien et juriste. Il a vécu au 12e siècle et son influence s'est étendue à l'Occident chrétien. Sa théorie justifiant l’existence de Dieu par les écrits d’Aristote rapproche la philosophie et la religion.
b. Un lieu de diffusion des savoirs scientifiques
La science arabe s’est développée dans le même contexte urbain que la philosophie, mais elle ne subit pas les attaques des religieux. Outre celui des Grecs, les musulmans recueillent les héritages scientifiques des pays conquis.

Les Arabes font d’abord de grands progrès :
  • En mathématiques, ils adoptent le système décimal et les chiffres indiens appelés aujourd'hui « chiffres arabes ». Ils utilisent le zéro. On leur doit, la désignation par la lettre x, des choses inconnues. Al-Khwarizmi, mort en 846 et « père de l’algèbre », résout les équations du second degré et Omar Khayyam celles du troisième degré. Les Arabes empruntent le sinus et le cosinus aux Grecs, mais découvrent la tangente et la cotangente.
  • La géographie, se développe de manière autonome au 11e siècle avec les travaux d'Al-Idrisi. La cartographie se modernise et les descriptions géographiques s’affinent au cours du temps.
  • En astronomie : Al-Bitroudji développe la théorie du mouvement des planètes au 12e siècle.
  • La médecine arabe se nourrit de la médecine grecque. Elle la fait avancer en améliorant l’examen et le diagnostic. Les hôpitaux, qui font office d'écoles de médecine, voient le jour dans les grandes villes musulmanes. Avicenne est un des plus grands médecins musulmans de son temps et pendant très longtemps, ses ouvrages ont servi de base aux études médicales européennes.
  • L’ophtalmologie, spécialité très prisée, fait des progrès. Al Mawsil parvient même à opérer la cataracte.
L'essentiel
Le monde musulman comporte de nombreuses villes elles sont inégalement réparties sur le territoire de l'Empire. Ces villes, qu'elle soient anciennes comme Damas ou nouvelle comme Bagdad, concentrent les activités administratives, religieuses, militaires, économiques et culturelles.
Elles sont donc à la fois des centres de pouvoir, d'échanges commerciaux, de pratique religieuse mais aussi des centres de réflexion philosophique et de développement scientifique.

Comment as-tu trouvé ce cours ?

Évalue ce cours !

 

Découvrez
Maxicours

Des profs en ligne

Géographie

Aidez votre enfant à réussir en géographie grâce à Maxicours

Des profs en ligne

  • 6j/7 de 17h à 20h
  • Par chat, audio, vidéo
  • Sur les 10 matières principales

Des ressources riches

  • Fiches, vidéos de cours
  • Exercices & corrigés
  • Modules de révisions Bac et Brevet

Des outils ludiques

  • Coach virtuel
  • Quiz interactifs
  • Planning de révision

Des tableaux de bord

  • Suivi de la progression
  • Score d’assiduité
  • Une interface Parents