L'adoubement - Cours d'Histoire 5eme avec Maxicours - Collège

01 49 08 38 00 - appel gratuit de 9h à 18h (hors week-end)

L'adoubement

Comment devient-on chevalier ?
1. Devenir chevalier
a. Un rite d'entrée dans la chevalerie
À partir du 12e siècle, la chevalerie est composée essentiellement d'aristocrates. En effet seuls ces derniers ont les moyens financiers pour assumer l'équipement (les adoubs) qui coûte très cher ainsi que le temps pour effectuer l'entraînement que nécessite la nouvelle méthode de combat.

La chevalerie devient donc la chasse gardée de l'aristocratie qui progressivement la réserve à ses fils. L'entrée dans cette catégorie sociale se fait lors d'une cérémonie appelée l'adoubement

Alors qu'aux 10e et 11e siècles, l'adoubement est une simple remise des armes au guerrier, il devient à partir du 12e siècle, un rite d'entrée dans la chevalerie. Il est accompli dans une demeure seigneuriale souvent lors d'une fête religieuse (Pâques, Pentecôte...).
 
Doc. Représentation de l'adoubement
b. Une cérémonie religieuse
Au 12e siècle, les adoubements sont souvent précédés d'une veillée d'armes dans une chapelle. Le futur chevalier doit entendre la messe et communier. Ses armes lui sont remises après avoir été bénies par un ecclésiastique.

L'Église tente peu à peu d'imposer à l'idéal chevaleresque des valeurs religieuses. Ainsi des formules de bénédiction sont utilisées lors de l'adoubement. Ces formules rappellent au nouveau chevalier ses devoirs de service et de protection vis à vis de l'Église.
2. Les étapes de la cérémonie
a. La naissance d'un guerrier
La cérémonie de l'adoubement comporte plusieurs étapes et la remise de l'épée est la plus importante d'entre elles :

Un parrain, souvent un chevalier plus âgé remet au nouveau chevalier son épée. Ensuite, il reçoit, la colée, coup donné sur la nuque avec la paume de la main et le reste des autres pièces de son armement notamment son armure. Enfin, le nouveau chevalier chausse ses éperons dorés, monte à cheval et pour prouver sa force et sa bravoure, doit abattre la quintaine, mannequin habillé en soldat et placé sur un poteau planté en terre.
b. Les pièces d'armement du chevalier
L'armement du chevalier comporte, en plus de l'épée, plusieurs autres pièces et certaines d'entre elles revêtent un caractère religieux. Le chevalier est donc équipé :
- Du bouclier ou écu avec lequel il protège son corps mais aussi l'Église contre les malfaiteurs, voleurs et mécréants...,
- du haubert, cotte de mailles fines pouvant peser jusqu'à 15 kilos,
- du heaume, casque qui couvre toute la tête du chevalier,
- de la lance en bois qui fait 2,5 m et s'achève par une pointe en métal,
- des éperons dont les pointes font quatre centimètres.
L'essentiel
Au Moyen âge, la chevalerie est d'abord une institution militaire réservée aux aristocrates en raison du coût élevé de l'équipement nécessaire. Ses codes de conduites et son mode d'intégration qui repose sur la cérémonie de l'adoubement en font progressivement une catégorie sociale à part au sein de la noblesse.

La chevalerie, tout comme la cérémonie qui en ouvre l'accès, revêtent une grande dimension religieuse : un ecclésiastique bénies les armes du nouveau chevalier et dit une messe et une fois adoubé, le chevalier devient également un défenseur de l'Église.

Comment as-tu trouvé ce cours ?

Évalue ce cours !

 

Découvrez
Maxicours

Des profs en ligne

Géographie

Aidez votre enfant à réussir en géographie grâce à Maxicours

Des profs en ligne

  • 6j/7 de 17h à 20h
  • Par chat, audio, vidéo
  • Sur les 10 matières principales

Des ressources riches

  • Fiches, vidéos de cours
  • Exercices & corrigés
  • Modules de révisions Bac et Brevet

Des outils ludiques

  • Coach virtuel
  • Quiz interactifs
  • Planning de révision

Des tableaux de bord

  • Suivi de la progression
  • Score d’assiduité
  • Une interface Parents