Les mouvements libéraux et nationaux - Cours d'Histoire 4eme avec Maxicours - Collège

01 49 08 38 00 - appel gratuit de 9h à 18h (hors week-end)

Les mouvements libéraux et nationaux

Comment se développent les mouvements nationaux dans l'Europe du 19e siècle ?
1. De nouvelles inspirations
a. L'ordre semble régner
En 1815, les mouvements libéraux et nationaux sont condamnés par le congrès de Vienne. En effet, l'Europe est redessinée sans tenir compte des nationalités.
Par exemple,
- les Allemands sont répartis dans plusieurs États : royaume de Prusse, empire d'Autriche...
- l'empire autrichien comprend plusieurs nationalités : des Allemands, des Hongrois, des Tchèques, des Croates...
Le Prince de Metternich, Premier ministre autrichien engage les souverains de Russie et de Prusse dans une Sainte Alliance. Cette union permet d'utiliser la force contre des mouvements révolutionnaires.

b. Les premiers coups portés à l'Europe des Princes
Dès 1815, des mouvements libéraux réclament des constitutions limitant le pouvoir des souverains et donnant plus de liberté aux peuples. Parallèlement, des mouvements nationaux réclament l'indépendance pour leur peuple, ou au contraire son unification. Mais ces contestations demeurent fragiles.
 En 1830, des révolutions éclatent un peu partout en Europe, à commencer par la France où Charles X est remplacé par un roi plus libéral, Louis-Philippe. Elles se propagent en Europe mais sont rapidement écrasées par la Sainte Alliance.
Néanmoins, la Grèce et la Belgique accèdent à l'indépendance.
2. Le Printemps des Peuples
a. Le vent de la révolution
De février à octobre 1848, des révolutions françaises et viennoises se propagent de nouveau en Europe : c'est le Printemps des peuples.
Des constitutions sont obtenues dans plusieurs pays d'Europe : empire d'Autriche, Etats italiens et Etats allemands. Les Français, qui ont renversé Louis-Philippe, proclament la IIe République.
A ces mouvements libéraux s'ajoutent des mouvements nationaux. En effet, l'Italie et l'Allemagne réclament une unité nationale. Dans l'empire d'Autriche, les Tchèques et les Hongrois proclament leur indépendance.
b. Le temps des répressions
Pourtant, le « Printemps des peuples » ne dure pas. Par manque d'unité chez les révolutionnaires, l'autorité absolue des souverains d'Europe est rétablie au prix de violentes répressions.

 

L'essentiel

Les mouvements libéraux s'opposent à l'Europe des Princes née en 1815. En effet, le congrès de Vienne a partagé l'Europe sans tenir compte des nations, qui se sont soit retrouvées partagées en plusieurs Etats, soit plusieurs peuples se cotoyant au sein d'un même Etat.

En 1830 déjà des peuples se révoltent, mais c'est surtout en 1848 lors du Printemps des peuples que le mouvement prend de l'ampleur et connait ses premières victoires.

Comment as-tu trouvé ce cours ?

Évalue ce cours !

 

Découvrez
Maxicours

Des profs en ligne

Géographie

Aidez votre enfant à réussir en mathématiques grâce à Maxicours

Des profs en ligne

  • 6j/7 de 17h à 20h
  • Par chat, audio, vidéo
  • Sur les 10 matières principales

Des ressources riches

  • Fiches, vidéos de cours
  • Exercices & corrigés
  • Modules de révisions Bac et Brevet

Des outils ludiques

  • Coach virtuel
  • Quiz interactifs
  • Planning de révision

Des tableaux de bord

  • Suivi de la progression
  • Score d’assiduité
  • Une interface Parents