Les Lettres persanes : l’auteur et son œuvre. - Cours de Français avec Maxicours - Lycée

01 49 08 38 00 - appel gratuit de 9h à 18h (hors week-end)

Les Lettres persanes : l’auteur et son œuvre.

1. L’auteur
a. Noblesse et simplicité
• Le baron de Montesquieu naît en 1689 au château de la Brède, en Garonne.
En dépit d’une naissance noble, il est élevé dans la simplicité par la meunière du village et en gardera des souvenirs qui nourriront quelques uns de ses écrits. C’est pourquoi toute sa vie il aura un goût partagé pour les choses simples et le luxe parisien.

• Il voyage beaucoup en Europe durant sa vie et fréquente les cours de tous les monarques qui acceptent de l’accueillir. Il y trouve de quoi assouvir sa curiosité pour les hommes, les régimes politiques, les mœurs, ce qui lui permet de se définir comme « citoyen du monde ».

• Mais les plaisirs, les voyages, les aventures galantes finissent par lui coûter si cher qu’il se retrouve dans une situation financière très délicate et qu’il lui faut se réfugier à la campagne.
b. Les œuvres
• C’est au calme, loin de la préciosité et de l’hypocrisie de la cour, qu’il écrit L’Esprit des lois (1748) puis réfléchit aux causes qui ont précipité la chute de l’Empire romain.

• Ses Considérations sur les causes de la grandeur des Romains et de leur décadence remettent en cause l’esclavage, la domination d’une nation par une autre, l’absence d’idée religieuse, la corruption. Montesquieu cherche dans les sciences humaines des solutions aux problèmes qui freinent le développement de l’humanité. Il pense, par exemple, que les climats jouent un rôle dans l’organisation d’une nation et le régime politique qui s’y impose. Et à force de fréquenter les cours étrangères, il lui semble que le meilleur des régimes est celui de l’Angleterre : la monarchie constitutionnelle.

• Homme de son temps, celui des Lumières, il s’engage dans l’aventure de L’Encyclopédie aux côtés de Voltaire, Diderot ou Rousseau. Il contribue ainsi largement à la propagation des idées philosophiques de ce siècle.
2. Le contexte et la genèse de l’œuvre
a. Genèse d’une œuvre
• On pense que Montesquieu a commencé à rédiger les Lettres persanes dès 1711, pour échapper à ses études de droit. Mais il a officiellement commencé en 1717. Il cherche une forme d’écriture qui ne lasserait pas ses contemporains. 
       
• A l’époque, le public raffole de ce que l’on appelle les Turqueries : des histoires exotiques, orientales. Ce goût vient du succès de la traduction des Mille et une nuits et de la multiplication des voyages en Orient.

• L’inspiration des Lettres persanes serait double : en 1684, l’Italien Marana a publié L’Espion turc qui a conquis un très large public ; et en 1675 déjà, un Français nommé Tavernier avait relaté son voyage de Paris à Ispahan. Montesquieu aura lui l’idée de faire le voyage en sens inverse !
       
• Ce projet va nécessiter 4 années de travail. Le roman paraît enfin en 1721, à Amsterdam, sous le couvert de l’anonymat. L’anonymat est en quelque sorte à la mode à l’époque : c’est un moyen d’échapper à la censure et c’est aussi une occasion de s’encanailler.
       
• Le titre du roman renvoie explicitement à la communication épistolaire et offre donc plusieurs points de vue. Ce procédé est utilisé avec succès aussi au XVIIIe siècle par Choderlos de Laclos ou Crébillon. Et il est clairement fait référence à un pays oriental, ce qui laisse envisager la couleur locale qui se dégagera du roman.
       
• L’auteur est très vite identifié et le roman obtient un succès immédiat. Il peut quitter sa retraite et intégrer les salons parisiens où tout le monde le convie. Il va même enrichir le roman de 11 lettres en 1754.
b. Approche générale des Lettres Persanes
• On dénombre 161 lettres après les ajouts de 1754. La période couverte va de 1712 à 1720. Les lettres sont envoyées à Paris, à Smyrne, au sérail d’Ispahan et à Venise. Les auteurs en sont Usbeck, Rica, Ibben, Rhédi, Roxanne, Zélis, Zachi et Solim. Ces noms sont très clairement orientaux et participent naturellement de la couleur locale.
       
Montesquieu a conservé les dates du calendrier chrétien pour que le lecteur puisse se repérer. Mais il adopte les mois du calendrier persan.
       
• Les lettres abordent des thèmes très différents : l’économie, la guerre, la justice, la monarchie, la nature, la religion, la vertu, l’amour…
       
Montesquieu revendique 3 objectifs : « joindre de la philosophie, de la politique et de la morale à un roman ». On retrouve là les principes déjà explorés par le conte philosophique, comme le Candide de Voltaire.

 

Comment as-tu trouvé ce cours ?

Évalue ce cours !

 

Découvrez
Maxicours

Des profs en ligne

Géographie

Aidez votre enfant à réussir en histoire des arts grâce à Maxicours

Des profs en ligne

  • 6j/7 de 17h à 20h
  • Par chat, audio, vidéo
  • Sur les 10 matières principales

Des ressources riches

  • Fiches, vidéos de cours
  • Exercices & corrigés
  • Modules de révisions Bac et Brevet

Des outils ludiques

  • Coach virtuel
  • Quiz interactifs
  • Planning de révision

Des tableaux de bord

  • Suivi de la progression
  • Score d’assiduité
  • Une interface Parents