Les formes de discrimination- Collège- EMC - Maxicours

Les formes de discrimination

Une discrimination consiste à traiter différemment quelqu'un en lui refusant des droits ou en l'excluant.

Dans une démocratie, l'égalité en droits et le respect des différents droits sont garantis par la loi et une victime de discrimination peut porter plainte devant les tribunaux.
1. Les différents types de discrimination
Discriminer une personne, c'est la distinguer des autres, le plus souvent de manière négative.
Un individu peut notamment être discriminé en raison de son physique, mais pas seulement.

En France, 20 critères ont été déclarés illégaux.
a. Les discriminations fondées sur le sexe
Les discriminations fondées sur le sexe sont très répandues dans le monde.

► Le sexisme

Cette discrimination consiste à faire une différence de traitement entre des personnes de sexe différent. Elle se fait la plupart du temps au détriment des femmes, notamment par :
  • la discrimination à l'embauche : à compétences égales, les employeurs ont encore tendance à préférer engager des hommes ;
  • la discrimination concernant la rémunération : à poste égal, le salaire d'un homme est souvent plus élevé que celui d'une femme.
Les inégalités hommes-femmes ont aujourd'hui tendance à diminuer, mais les préjugés persistent.


► L'homophobie


Cette discrimination est fondée sur les préférences sexuelles et joue en défaveur de la communauté homosexuelle. En effet, dans le monde du travail comme dans la vie de tous les jours, les homosexuels sont victimes de discriminations.
Les tensions et les vifs débats qui ont eu lieu avant l'adoption de la loi sur le mariage pour tous en 2013 en sont des exemples récents.
b. Les discriminations fondées sur l'origine ethnique et sur la religion
Les discriminations envers une religion ou l'origine des personnes sont très nombreuses dans le monde, même en France.

► La discrimination religieuse et l'antisémitisme

Certaines personnes, de par leur religion, se voient exclues. Cela touche principalement les religions juive (on parle alors d'antisémitisme) et musulmane.
Dans le monde du travail par exemple, les employeurs peuvent faire leur choix en prenant en compte les opinions religieuses des postulants, ce qui est normalement interdit par la loi.


► Le racisme

Certaines personnes sont également discriminées en fonction de leur origine ethnique.
Dans le monde du travail par exemple, le CV anonyme impose au recruteur de se faire un avis uniquement sur les compétences du candidat. Cette méthode permet, à l'embauche, de ne pas se focaliser sur l'origine du candidat. Cependant, ce procédé a ses limites : lors de l'entretien, le candidat peut être victime de discrimination.
2. Le refus des discriminations
a. Le principe d'égalité
Le principe d'égalité est un principe fondamental de la République, inscrit dès la Révolution française dans la Déclaration des droits de l'homme et du citoyen. C'est encore aujourd'hui l'un des fondements de la Ve République.

Cette égalité est donc garantie par la loi. Elle se manifeste par l'obtention et la défense de droits acquis souvent au terme de combats :
  • des droits politiques (droit de vote pour tous les hommes en 1848 puis pour les femmes en 1944, etc.) ;
  • des droits sociaux (droit à la protection sociale depuis 1945, etc.) ;
  • des droits économiques (droit au travail, aux loisirs, etc.).

Malgré la défense et la promotion de ce principe d'égalité, les préjugés, les stéréotypes, la peur voire tout simplement la méconnaissance de l'autre nourrissent encore trop souvent l'intolérance ou le rejet et continuent d'être à l'origine de certaines discriminations.

Les médias et les modèles qu'ils transmettent tendent aussi à imposer des normes, ce qui peut mettre à l'écart les personnes qui ne s'identifient pas à ces normes.
b. Lutter contre les discriminations
20 critères sont aujourd'hui déclarés officiellement illégaux. Une victime de discrimination peut désormais porter plainte devant les tribunaux ou être assistée dans ses démarches par le Défenseur des droits, dont la mission est entre autres de lutter contre les discriminations, et de favoriser un égal accès de tous et toutes aux droits.

La laïcité est aussi un des principes mis en place par la République pour concilier liberté individuelle et neutralité de l’État vis-à-vis des religions. Selon ce principe, qui s’applique dans tous les lieux publics, aucune religion officielle n’est déclarée. Ceci permet à chacun d’adopter la religion ou le système de croyances de son choix.
En France, la loi de séparation de l'Église et de l'État date de 1905.
L'essentiel
Les discriminations peuvent prendre plusieurs formes : elles peuvent être fondées notamment sur le sexe, sur la religion ou sur l'origine ethnique des personnes.

Cependant, les principes d'égalité et de laïcité pose des limites face aux discriminations.

Vous avez déjà mis une note à ce cours.

Découvrez les autres cours offerts par Maxicours !

Découvrez Maxicours

Comment as-tu trouvé ce cours ?

Évalue ce cours !

 

quote blanc icon

Découvrez Maxicours

Exerce toi en t’abonnant

Des profs en ligne

  • 6j/7 de 17 h à 20 h
  • Par chat, audio, vidéo
  • Sur les matières principales

Des ressources riches

  • Fiches, vidéos de cours
  • Exercices & corrigés
  • Modules de révisions Bac et Brevet

Des outils ludiques

  • Coach virtuel
  • Quiz interactifs
  • Planning de révision

Des tableaux de bord

  • Suivi de la progression
  • Score d’assiduité
  • Un compte Parent