Les droits des femmes dans l'histoire et dans le monde- Collège- EMC - Maxicours

Les droits des femmes dans l'histoire et dans le monde

La question des droits des femmes renvoie à de nombreux aspects de la société : le cercle familial, la vie publique, l'accès à l'emploi ou à l'éducation sont en effet concernés.
Si certains de ces droits nous paraissent aujourd’hui naturels en France, il ne faut pas oublier que la plupart sont le résultat d’une lutte parfois difficile et ancienne et que les inégalités subsistent.
1. Un combat ancien
a. La Révolution française
On fait généralement remonter l’histoire de la conquête des droits de la femme à la Révolution française et à Olympe de Gouges, qui publie en 1791 une Déclaration des droits de la femme et de la citoyenne. Ceci fait référence à la Déclaration des droits de l’homme et du citoyen, qui n’abordait pas la question de l’émancipation féminine. Olympe de Gouges réclamait alors pour la première fois l’égalité entre les sexes.

Mais c’est peut-être l’adoption en 1792 de la première loi sur le divorce qui marque réelle une étape concrète dans l’évolution des droits de la femme. En effet, cette loi reposait sur un principe d'égalité, dans la mesure où les hommes comme les femmes pouvaient demander le divorce.

Lorsque Napoléon Bonaparte instaure le Code civil en 1804, il maintient la possibilité de divorcer mais aussi l’inégalité des sexes en affirmant l’incapacité juridique des femmes. Celles-ci devaient passer de l’autorité du père à celle du mari, à qui elle devait « obéissance » (article 13). Le chemin restait donc long.
b. La 3e République
C’est sous la 3e République que la question des droits de la femme connait une nouvelle avancée déterminante, notamment sous Jules Ferry. En effet, parmi les lois scolaires de 1881-1882 touchant l’école primaire, l’instruction des jeunes filles (mais pas encore la scolarisation) devient obligatoire.
Il faut attendre 1925 pour que les programmes scolaires soient les mêmes pour les filles et pour les garçons.

Si l’intégration des filles dans l’école publique constitue une étape clé, l’obtention du droit de vote des femmes en 1944 marque un tournant décisif. Dans d'autres pays cependant, les femmes ont obtenu ce droit bien plus tôt : depuis 1906 en Finlande, depuis 1918 en Russie et en Allemagne, depuis 1928 au Royaume-Uni.
2. Des droits de plus en plus nombreux
a. Le féminisme
Depuis la Révolution, la conquête des droits des femmes a été très lente. Elle s’accélère fortement à partir de la seconde moitié du 20e siècle, notamment grâce à l’essor des mouvements féministes. Leur but est de définir, établir et atteindre l’égalité politique, économique, culturelle, personnelle, sociale et juridique entre les hommes et les femmes.

Des intellectuelles comme Simone de Beauvoir ou des groupes comme le MLF (Mouvement de libération des femmes) rédigent des essais ou engagent des actions qui s’enracinent dans le débat public. Des questions sont alors abordées :
  • le droit à travailler et à gérer ses biens librement, c’est-à-dire sans le consentement jusque-là indispensable du mari (accordé en 1965) ;
  • la légalité de la contraception (accordée en 1967) ;
  • le partage de l’autorité parentale (accordé en 1970) ;
  • le droit à l’avortement (accordé en 1975 par la ministre de la Santé Simone Veil devant l’assemblée).
b. Des victoires symboliques
La cause pour les droits de la femme obtient également ces années-là quelques victoires supplémentaires.
En 1972, une loi inscrit dans le Code civil le principe de l’égalité de rémunération entre les femmes et les hommes : « Tout employeur est tenu d’assurer, pour un même travail ou pour un travail de valeur égale, l’égalité de rémunération entre les hommes et les femmes ».
La loi Roudy de 1983 prolonge ce texte en imposant l’égalité professionnelle entre les femmes et les hommes.

En 1974, Françoise Giroud, une femme, obtient pour la première fois, sous le mandat de Valérie Giscard d’Estaing, un poste de secrétaire d’État à la condition féminine.

En 1980, Marguerite Yourcenar devient la première femme à l’Académie française.

De tels exemples se multiplient mais restent néanmoins minoritaires.
3. De grandes inégalités subsistent
a. Une difficile application des droits
Aussi importantes soient-elles, ces différentes victoires ne doivent cependant pas faire oublier que le chemin est parfois long en pratique et que les inégalités continuent de se perpétuer.

L’égalité de rémunération date de 1972, mais en 2012, soit 40 ans après le vote de cette loi, un homme est en moyenne payé 24,5 % de plus qu’une femme.
De même, malgré des évolutions positives, l’essentiel des plus hauts postes restent occupés par des hommes.
b. Les inégalités dans le monde
C'est à l'échelle du monde que les inégalités sont les plus criantes. Ainsi, dans les pays en développement, on compte plus de 100 millions d’enfants non scolarisés dont 66 millions de filles, qui s'occupent des activités domestiques.

Ce sont aussi les femmes qui subissent davantage les violences sexuelles.

Enfin, l’emploi des femmes reste cantonné aux postes les moins valorisés. Moins payées que les hommes, elles sont du même coup plus touchées par la pauvreté.
L'essentiel
La lutte des femmes pour obtenir de nouveaux droits est à la fois ancienne, puisqu’on peut la remonter au moins jusqu’à la Révolution française, et continue d’être d’actualité, que ce soit pour obtenir de nouveaux droits ou tout simplement pour faire correctement appliquer ceux qui ont été obtenus.
En France et dans le monde, les inégalités subsistent.

Vous avez déjà mis une note à ce cours.

Découvrez les autres cours offerts par Maxicours !

Découvrez Maxicours

Comment as-tu trouvé ce cours ?

Évalue ce cours !

 

Des profs en ligne

quote blanc icon

Découvrez Maxicours

Exerce toi en t’abonnant

Des profs en ligne

  • 6j/7 de 17 h à 20 h
  • Par chat, audio, vidéo
  • Sur les matières principales

Des ressources riches

  • Fiches, vidéos de cours
  • Exercices & corrigés
  • Modules de révisions Bac et Brevet

Des outils ludiques

  • Coach virtuel
  • Quiz interactifs
  • Planning de révision

Des tableaux de bord

  • Suivi de la progression
  • Score d’assiduité
  • Un compte Parent