Les conflits d'usage en Toscane : une nouvelle caractéristique des espaces ruraux - Maxicours

Les conflits d'usage en Toscane : une nouvelle caractéristique des espaces ruraux

Objectifs
  • Comprendre le caractère multifonctionnel des espaces ruraux de Toscane.
  • Savoir expliquer les conflits d’usage qui se jouent sur le territoire.
Points clés
  • La Toscane est une région à dominante rurale. La périurbanisation transforme le paysage rural et renforce la multifonctionnalité des espaces.
  • La multifonctionnalité des espaces ruraux est responsable d’importants conflits d’usage qui caractérisent désormais la région.
Pour bien comprendre

Conflits d’usage, multifonctionnalité, espace productif, système productif, agriculture, agritourisme, environnement, acteurs.

1. Des espaces ruraux transformés par la périurbanisation

La métropolisation du monde rend la limite entre monde rural et monde urbain de plus en plus floue. La Toscane, connue pour la beauté de ses espaces à dominante rurale, voit ces derniers transformés par la périurbanisation.

D’une superficie de 22 993 km², la région se situe dans le nord-ouest de l’Italie et compte 3 747 000 habitants. La densité de population est légèrement plus faible que la moyenne nationale et est inégalement répartie au sein de la région. La population se concentre majoritairement autour des villes.

Exemple
L’Italie compte 60 480 000 habitants. La densité de population moyenne est de 198 h/km². En Toscane la densité de population s’élève à 163 h/km².
Densité de population : moyenne du nombre d’habitants au kilomètre carré dans un espace donné.

La région est particulièrement touristique et regroupe des villes au rayonnement culturel international : Florence (métropole et capitale de la région), Sienne et Pise.

L’attractivité touristique, la présence d’une métropole au rayonnement culturel européen- voire international- et le cadre de vie agréable qu’offre la région sont tant de facteurs qui expliquent la périurbanisation des espaces ruraux.

Celle-ci transforme les paysages puisqu’elle s’accompagne de multiples aménagements : les routes et voies de communication se développent dans la région, la superficie des villes et villages déjà bâtis s’amplifie et de nouvelles infrastructures – liées à différents secteurs d’activité – sont construites. Ces évolutions se font au détriment des espaces ruraux de la région dont la superficie diminue. L’économie résidentielle est donc renforcée.

Économie résidentielle : ensemble des activités économiques mises en place pour satisfaire les besoins des habitants d’un territoire.

Enfin, la périurbanisation, renforcée par la métropolisation et l’urbanisation, se traduit également par l’étalement urbain de l’aire urbaine de Florence.

2. Des espaces ruraux multifonctionnels
a. L'agriculture et le tourisme: deux secteurs d'activité étroitement liés

L’agriculture, la gastronomie et l’héritage culturel et architectural de la région sont des atouts touristiques considérables. L’agriculture ne regroupe que 4 % de la population active de la région et est marquée par de vives disparités.

La région est majoritairement tournée vers l’économie de services, qui représente plus de 60 % de la part de la population active en Toscane, et les exploitations agricoles traditionnelles n’ont cessé de diminuer. L’agriculture traditionnelle située en périphérie est donc en déclin.

Exemple
Entre 2003 et 2013 on a recensé une baisse de 25 % des exploitations agricoles traditionnelles.

En revanche, l’agriculture biologique connaît un essor important dans la région. La population locale est extrêmement attachée à la région et à sa conservation, elle est donc soucieuse des normes environnementales. Ainsi, entre 2010 et 2016, la spécialisation dans l’agriculture biologique a progressé de 315 %.

En effet, certaines productions agricoles sont mondialement reconnues pour leur qualité : l’huile d’olive, le chianti (vin rouge) et le pecorino (fromage). Ces produits témoignent du savoir-faire de la région.

L’économie de service de la région repose en grande partie sur le tourisme. Chaque année, la Toscane accueille plus de 10 millions de touristes. Le rayonnement culturel est un des facteurs qui explique l’attractivité de la région puisque plusieurs villes et villages, parfois situés en plein cœur des espaces ruraux, sont inscrits au patrimoine mondial de l’UNESCO. Bijoux architecturaux, ces espaces témoignent de l’époque médiévale et de la Renaissance italienne.

Exemple
Florence, Sienne et le village de San Gimignano sont inscrits au patrimoine mondial de l’UNESCO. 

 

Le village de San Gimignano, en Toscane, est classé au patrimoine mondial de l'UNESCO ǀ © iStock – Madzia71

Le savoir-faire agricole italien et la gastronomie sont également des facteurs qui expliquent cette attractivité touristique : le tourisme et l’agriculture sont étroitement liés. Ainsi, l’agritourisme s’est particulièrement développé dans la région, puisqu’on enregistre une hausse de 16 % d’exploitations spécialisées dans l’agritourisme entre 2014 et 2017. Les exploitations agricoles proposent des hébergements ou des espaces aménagés (gîtes, chambres d’hôtes, studios, camping) ainsi que des activités récréatives (activités culturelles, sportives, etc.) aux touristes. Les repas proposés sont cuisinés à partir de produits locaux afin que les touristes puissent déguster les spécialités de la région. La Toscane est la 2e région d’agritourisme en Italie. Ce tourisme se veut respectueux du savoir-faire et des valeurs de la région. Enfin, l’oenotourisme est particulièrement recherché.

Exemple
Le vignoble de Gaiole in Chianti a connu une augmentation de fréquentation touristique de l’ordre de 20 %.
b. Des espaces ruraux industriels

La Toscane est marquée par une forte tradition artisanale spécialisée dans la laine et la soie. La région est donc un espace productif industriel. L’industrie regroupe 30 % de la population active dans la région.

Les années 1960 constituent un tournant puisqu’on assiste à une recomposition de l’agriculture locale qui se traduit par l’apparition d’un tissu industriel nouveau.

Ainsi, les petites PME familiales (petites et moyennes entreprises) se multiplient, elles respectent la tradition artisanale de la région et mettent en avant le savoir-faire italien tout en profitant d’une main-d’œuvre bon marché attachée à son pays et à ses valeurs. L’industrie de l’habillement est particulièrement concernée.

La région regroupe donc plusieurs districts industriels.

District industriel : espace géographique dans lequel les petites entreprises communiquent entre elles afin de conserver leur dynamisme et de favoriser leur intégration dans la mondialisation.

La Toscane se caractérise également par la variété du tissu industriel puisqu’on y trouve également de l’industrie lourde (métallurgie, sidérurgie) ainsi que des industries de hautes technologies.

La présence industrielle dans la région se traduit également par l’exploitation des ressources du sol, cette dernière activité s’avère être une menace environnementale pour la région.

Exemple
Les carrières de marbre de Carrare sont exploitées afin d’y extraire le bicarbonate de calcium utilisé dans la fabrication des dentifrices.

Les espaces ruraux sont multifonctionnels car ils concentrent des secteurs d’activités divers qui appartiennent aux trois différents types de systèmes productifs.

 

 

 

 

3. De multiples conflits d'usage

La multifonctionnalité des espaces ruraux en Toscane repose sur une exploitation des ressources. Or, celle-ci a un impact environnemental considérable sur la région.

La périurbanisation favorise la déforestation et est responsable de la réduction des espaces ruraux et des espaces à vocation agricole. Ainsi, diverses plaintes ont été déposées contre l’installation d’usines en Toscane. Les intérêts économiques et la prévention environnementale s’opposent dans une région marquée par une identité collective forte grâce à la volonté de conserver des valeurs communes. Ces désaccords entre les différents acteurs de chaque projet sont des conflits d’usage.

Conflits d’usage : conflit dont l’enjeu est l’usage d’une ressource ou d’un espace.
Exemple
L’exploitation des carrières de marbre à Carrare, représente 13 % du PIB et 10 % de l’emploi de la population active de la région. Pourtant, l’impact environnemental de cette exploitation intensive est conséquent puisque l’eau est polluée et les paysages sont dégradés à cause de la déforestation. De nombreux citoyens – acteurs civils – s’opposent à cette exploitation.Exploitation des carrières de marbre, à Carrare, en Toscane ǀ © iStock – t-lorien

 

L’État est un acteur qui peut agir dans l’intérêt environnemental de la région. Ainsi, en 1979, est créé le parc régional Migliarino San Rossore Massaciuccoli. Située dans la province de Pise, il concentre une grande variété d’écosystèmes qui sont désormais protégés des infrastructures. Toutefois, la proximité de Pise est un facteur de pollution (sonore, lumineuse etc) pour la faune et la flore du parc.

Acteur : personne, entité ou groupe de personnes qui agissent directement ou indirectement sur un territoire. Il existe deux types d’acteurs : les publics et privés.

Vous avez déjà mis une note à ce cours.

Découvrez les autres cours offerts par Maxicours !

Découvrez Maxicours

Comment as-tu trouvé ce cours ?

Évalue ce cours !

 

quote blanc icon

Découvrez Maxicours

Exerce toi en t’abonnant

Des profs en ligne

  • 6j/7 de 17 h à 20 h
  • Par chat, audio, vidéo
  • Sur les matières principales

Des ressources riches

  • Fiches, vidéos de cours
  • Exercices & corrigés
  • Modules de révisions Bac et Brevet

Des outils ludiques

  • Coach virtuel
  • Quiz interactifs
  • Planning de révision

Des tableaux de bord

  • Suivi de la progression
  • Score d’assiduité
  • Un compte Parent