Lycée   >   Premiere, Premiere techno   >   Géographie   >   Londres : une métropole mondiale

Londres : une métropole mondiale

  • Fiche de cours
  • Quiz
  • Profs en ligne
Objectif
  • Savoir définir ce qu’est une métropole de rang mondial.
  • Comprendre et être capable d’expliquer la recomposition des espaces intra-métropolitains et ses conséquences.
Points clés
  • Londres, capitale de l’Angleterre et du Royaume-Uni, est une métropole puissante,capitale de rayonnement mondial, au rôle historique fort et appartenant à la mégalopole européenne.
  • La population de la métropole est de plus de 11 millions d’habitants et est extrêmement cosmopolite. Son rayonnement culturel est intense.
  • Son principal centre d’affaires la City, situé dans la ville-centre au sud de la Tamise, est un centre international du commerce et de la finance.
  • Son dynamisme est favorisé par le polycentrisme de son aire urbaine, ainsi que la politique de rénovation des quartiers populaires.
  • Cette métropole en reconversion est fragmentée par les dynamiques métropolitaines. La politique d’aménagement renforce le phénomène de gentrification et accentue les inégalités intra-métropolitaines qui fragilise Londres.
Pour bien comprendre

polycentrisme, réaménagement, migration pendulaire, périurbanisation, hub, CBD, fragmentation socio-spatiale, gentrification

Londres est la capitale du Royaume-Uni (Grande-Bretagne et Irlande du Nord). Cette capitale compte 3 millions d’habitants dans la ville elle-même, 8 millions dans l’agglomération et 12 millions dans l’aire métropolitaine. Cette métropole immense, située à l'extrémité Nord-Ouest de la mégalopole européenne, est ainsi au cœur de la région la plus développée et la plus riche d'Europe. Elle est également un centre d'impulsion international intégré à la mondialisation. Pourtant, elle se caractérise par d’importantes inégalités.

1. Londres : une métropole globale de premier rang

En 2017, et ce malgré la menace que représente le Brexit pour l’économie britannique, l’Institute for Urban Strategies classe Londres à la première place du classement des villes globales.

a. Londres, centre politique et diplomatique mondial

La capitale du Royaume-Uni est une ville d’importance mondiale depuis plusieurs siècles.

Elle concentre des éléments de puissance politique qui sont, entre autre, liés à sa direction du Commonwealth.

Après la fin de l'Empire britannique, la plupart des anciennes colonies anglaises choisissent de rejoindre le Commonwealth of Nations, une association de 53 États égaux (18 d’Afrique, 12 des Caraïbes, 10 du Pacifique Sud, 8 d’Asie, 3 d’Europe et 2 d’Amérique), soit une association de pays qui englobe 2 milliards de personnes.

Londres est la capitale de ce Commonwealth. La reine d'Angleterre est d'ailleurs le chef d'État de certains d'entre eux comme l'Australie et le Canada, et ce même s'ils sont de fait gouvernés par un Premier ministre. C'est depuis Londres que sont gérés les territoires britanniques d'Outre-mer.

Du point de vue politique, Londres est donc à la tête d'un réseau d'influence politique important. Son centre politique se trouve à l'ouest de la ville, autour du palais de Buckingham, du Parlement et de la résidence du Premier ministre.

b. Un rayonnement économique et financier mondial

Le rayonnement économique

Londres est une ville globale, elle est l’un des principaux pôles organisateurs de la mondialisation.

La capitale britannique est la 2e ville la plus attractive au monde, après New York, et occupe également la 2e place dans les secteurs de l’économie et de la recherche et du développement.

 

 

 

 

 

Londres est à la tête de la mégalopole européenne qui descend jusqu’à Milan en Italie. Sa position géographique privilégiée et l’absence de concurrence sur son propre territoire facilitent son rayonnement économique. La métropole produit à elle seule 19 % du PIB de l'Angleterre. 1/3 des sièges sociaux des grandes entreprises européennes y ont élu domicile.

Londres : une place financière de premier ordre

La finance est aujourd’hui essentielle au fonctionnement de l’économie mondiale. Le poids économique de la ville doit surtout beaucoup au secteur des services, en particulier les services financiers.

Ainsi, Londres concentre plusieurs quartiers d’affaires dont la City of London – le CBD (Central Business District) de la capitale – et Canary Wharf, à l’est de l’agglomération, qui lui permettent d’être l’une des premières places financières à l’échelle mondiale.

Exemple
La City est la première plateforme financière européenne spécialisée dans les services. Ses activités sont liées entre autres à la finance, aux banques, aux assurances, au droit. Elle attire un grand nombre de professionnels hautement qualifiés. Le quartier offre 7,7 millions de m2 de bureaux et emploie plus de 300 000 personnes, dont 57 000 dans les activités bancaires internationales.

Elle est également le siège de la bourse, le Royal Stock Exchange of London, 3e place boursière du monde.

c. Un rayonnement culturel intense

Londres possède une influence culturelle considérable. L'importance du monde anglophone et de l'anglais comme langue internationale permet aux événements et aux courants culturels londoniens d'être largement diffusés sur la planète entière. En matière d'art contemporain ou de création musicale, Londres maintient un rayonnement mondial. C’est également la capitale de l’édition : elle accueille des artistes de divers styles qui lui permettent de rayonner culturellement sur le monde entier.

Exemple
La saga Harry Potter de J.K. Rowling connaît un rayonnement mondial. Publiés chez Bloomsbury, dont le siège social se trouve à Londres, vendus à des millions d’exemplaires, traduits dans de nombreuses langues et adaptés au cinéma, les livres ont connu un tel succès qu’on parle d’« Harry Potter mania ».

L'héritage de grands groupes de musique britannique comme les Beatles est toujours bien vivant, et le clubbing londonien donne le ton aux nuits d'autres villes du monde. Dans le domaine du sport, la capitale britannique compte beaucoup, puisqu’elle a été choisie pour accueillir les Jeux Olympiques de 2012.

 

 

Le Tower Bridge en 2012, lorsque Londres a accueilli les Jeux Olympiques ǀ ©Pixabay - ahnssoni

 

 

La capitale britannique attire 23 millions de visiteurs par an grâce à ses points d'attractions nombreux et variés (musées, animations culturelles, galeries d’art, etc.), qui offrent un large choix d'activités touristiques. Enfin, elle comptabilise une trentaine d'universités et au moins six technopôles .

d. Une métropole cosmopolite

Londres est une capitale européenne très attractive. 30 % de sa population est d’origine étrangère, il s’agit de la ville la plus cosmopolite du continent européen.

Une ville cosmopolite est une ville qui rassemble des individus d’origines et de cultures différentes.

Exemple
Le slogan des Jeux Olympiques de Londres 2012 était « The World In One City » (« Le monde dans une seule ville »). Ce slogan fait référence au cosmopolitisme londonien.

Le multiculturalisme de la capitale est lié à l’industrialisation précoce de Londres et à son ancien Empire colonial britannique. De nombreux immigrés sont à la recherche d’une formation de qualité, d’un travail ou d’une terre d’asile.

Ainsi, un recensement réalisé en 2011 annonçait que les Londoniens britanniques étaient pour 44,9 % d'origine anglais, écossaise ou galloise, 12 % d'origine indienne, pakistanaise ou bengali, 13,3 % d'origine africaine ou antillaise, 1,5 % d'origine chinoise.

Exemple
Le penjâbi (parlé en Inde et au Pakistan) est la deuxième langue parlée à Londres.
2. Une métropole polycentrique et fragmentée
a. Une aire métropolitaine polycentrique

La métropole londonienne s’étend considérablement. Son aire métropolitaine rassemble 12 millions d’habitants.

Dès 1944, Londres mène une politique de déconcentration urbaine qui a mené à un étalement urbain précoce.

De nouvelles villes ont ainsi été rapidement créées à proximité de l’agglomération londonienne. Cette politique d’aménagement s’est accompagnée d’un développement des réseaux de transports dans un périmètre allant de 30 à 100 kilomètres de la capitale. Ainsi, un Londonien résidant à 30 ou à 45 kilomètres de la ville-centre peut conserver son emploi et s’y rendre quotidiennement sans difficultés, c’est la migration pendulaire.

Migration pendulaire : déplacement quotidien d’un habitant de son lieu de résidence à son lieu de travail, situé généralement dans la ville-centre.

 

 

 

 

La déconcentration urbaine s’est accompagnée d’une redistribution interne des activités. En conséquence, des villes localisées dans l’agglomération et dans l’aire urbaine londonienne sont devenues des pôles secondaires d’activités spécialisés. Ils sont facteurs d’emploi et d’attractivité.

À retenir
Londres est donc une métropole polycentrique, puisque l’espace métropolitain tend à s’organiser autour de pôles secondaires situés en périphérie.
b. La politique de réaménagement urbain

Londres est une puissance économique, politique et culturelle à l’échelle mondiale. Afin de conserver ce statut, la métropole doit rester ouverte sur le monde. Elle est aujourd’hui un carrefour majeur de communications pour les flux de population comme de marchandises.

Séparée du continent européen par la Manche, la capitale britannique est pourtant bien connectée au reste du monde grâce à l’aéroport d’Heathrow – premier aéroport européen et quatrième aéroport mondial – et à ces liaisons ferroviaires avec le continent européen, dont l’Eurostar qui permet de relier Londres à Paris et à Bruxelles en 2 heures.

Afin de rester une métropole compétitive et attractive, Londres réalise d’importants travaux de rénovation qui témoignent des recompositions intra-urbaines. La rénovation urbaine s’accompagne systématiquement d’une gentrification.

Des aménagements sont ainsi réalisés dans des quartiers stratégiques, comme dans le Docklands, le nouveau centre d’affaires de Canary Wharf), afin de renforcer l’économie londonienne. Les classes sociales les plus populaires sont dans l’obligation de quitter progressivement les quartiers récemment rénovés. La politique d’aménagement ne permet pas de lutter contre la précarité, celle-ci est uniquement déplacée.

À retenir
Les recompositions intra-urbaines de la métropole londonienne se traduisent par des vastes opérations de rénovation se portant sur des quartiers stratégiques. Ces travaux de rénovation sont à l’origine d’une gentrification des quartiers qui renforce les inégalités socio-spatiales dans la métropole.
c. Londres : une métropole aux fortes inégalités

Londres ne figure qu’en 17e position dans le classement des villes globales pour le cadre de vie. Cette place s’explique par le fait que la capitale britannique est caractérisée par de fortes inégalités socio-économiques et socio-spatiales.

 

 

 

 

Cette fragmentation spatiale est liée à la gentrification des quartiers récemment rénovés et se traduit de diverses manières.

Ainsi, les inégalités sont telles que Londres enregistre une fracture immobilière record. Il est donc nécessaire de résider dans les villes les plus excentrées de l’aire métropolitaine, afin de trouver un logement à un prix plus attractif.

Cette fragmentation est également sociale, puisque les inégalités socio-économiques sont telles que précarité et élite se côtoient. De ce fait, des écarts d’espérance de vie relativement importants sont enregistrés dans l’aire métropolitaine londonienne. L’ensemble de la population londonienne n’a donc pas la même facilité d’accès aux soins médicaux.

Exemple
Sur une même ligne de métro, l’espérance de vie moyenne de la population varie de 18 ans en fonction du quartier de résidence.
Dans un quartier défavorisé du sud de Londres, situé à proximité de la station de métro Vauxhall, l’espérance de vie est de 78 ans. Dans un quartier du cœur de Londres, situé à proximité de la station de métro Oxford Circus, l’espérance de vie est de 96 ans.

Comment as-tu trouvé ce cours ?

Évalue ce cours !

 

Question 1/5

La médiane de 6 notes est 13. Cela signifie que :

Question 2/5

On a obtenu la série statistique suivante :

Combien vaut la médiane ?

Question 3/5

On a obtenu la série ci-dessous :

Quelle est la médiane de cette série ?

Question 4/5

On a relevé les tailles en cm des élèves d’une classe :

 

Parmi les propositions suivantes, laquelle est vraie ?

Question 5/5

Les notes en français de deux classes littéraires sont données dans le tableau suivant :

Quelle est la note médiane ?

Vous avez obtenu75%de bonnes réponses !

Reçois l’intégralité des bonnes réponses ainsi que les rappels de cours associés

Une erreur s'est produite, veuillez ré-essayer

Consultez votre boite email, vous y trouverez vos résultats de quiz!

Découvrez le soutien scolaire en ligne avec myMaxicours

Le service propose une plateforme de contenus interactifs, ludiques et variés pour les élèves du CP à la Terminale. Nous proposons des univers adaptés aux tranches d'âge afin de favoriser la concentration, encourager et motiver quel que soit le niveau. Nous souhaitons que chacun se sente bien pour apprendre et progresser en toute sérénité ! 

Fiches de cours les plus recherchées

Géographie

Mumbai : une métropole en mutation marquée par les inégalités

Géographie

La France : une métropolisation inégale

Géographie

Paris : une métropole macrocéphale de rang mondial

Géographie

Une façade maritime mondiale : la « Northern Range »

Géographie

Un grand projet européen : Ariane

Géographie

L'Afrique, un continent encore à l'écart de la mondialisation- Première- Géographie

Géographie

La Silicon Valley : un espace productif de haute technologie

Géographie

Les systèmes productifs français : valoriser pour mieux intégrer à la mondialisation

Géographie

Les transformations de l'espace productif et décisionnel français

Géographie

Les atouts de l'Afrique pour s'intégrer à la mondialisation