Mumbai : une métropole en mutation marquée par les inégalités - Maxicours

Mumbai : une métropole en mutation marquée par les inégalités

Objectif
  • Connaitre les caractéristiques d’une métropole émergente.
  • Comprendre et savoir expliquer les mutations en lien avec la métropolisation.
Points clés
  • Mumbai est une métropole émergente de rang mondial.
  • Elle est la 9e plus grande métropole avec plus de 22 millions d’habitants.
  • Mumbai est également la capitale économique de l’Inde, avec la présence de ports qui concentrent 40 % du commerce maritime indien, de la bourse indienne, des sièges d’entreprises internationales, de centres d’affaires ultra modernes et du centre de production du cinéma bollywood.
  • D’importantes mutations, renforcées par la métropolisation, s’y opèrent, mais ces mutations renforcent les inégalités avec notamment la présence de nombreux slums (bidonvilles en français) dont Dharavi, le plus grand.
Pour bien comprendre

métropole émergente, Suds, fragmentation urbaine, slums, gentrification, urbanisation.

En 1996, Bombay devient Mumbai. Située sur la côte Ouest de l'Inde, au bord de l'océan Indien, la ville-capitale de l'État du Maharashtra est la 2e ville indienne par son nombre d’habitants, et occupe la 9e position dans le classement des métropoles mondiales. Elle est symbole de modernité au sein d'une Inde encore et toujours ancestrale, profondément ancrée dans ses traditions.

1. Mumbai : du statut de métropole à celui de mégapole

Mumbai est la plus grande ville du pays et l'une des 10 métropoles les plus peuplées du monde. L'agglomération compte 22 millions d'habitants en 2012, ce qui la propulse au rang de mégapole.

a. Une croissance urbaine d'exception

En 1901, Mumbai concentre déjà 928 000 habitants. Le pouvoir colonial britannique a fait réaliser de grands ouvrages d'aménagement, qui ont permis à la ville de s'imposer comme la capitale économique de l'Inde.

Tout au long du XXe siècle, le peuplement se poursuit sur la façade ouest, tournée vers la mer d'abord, puis vers l'Est, le long du réseau ferroviaire. La ville de Mumbai est ainsi constituée aujourd'hui de la Island City (District de Mumbai-ville) et de ses banlieues (District de Mumbai-banlieue).

Ainsi, le district de Mumbai-ville concentre 13 millions d’habitants et son agglomération en compte 10 millions de plus. Malgré une transition démographique qui débute en 1920 et s’accentue en 1950 et un accroissement naturel plus modéré – mais encore élevé –, la croissance urbaine de la mégapole se poursuit. Elle est renforcé par un exode rural important qui ne permet pas de stabiliser l’étalement urbain de Mumbai.

 

 

Pourtant, les autorités cherchent à freiner sa croissance en favorisant la construction de villes nouvelles et la décentralisation.

Exemple
La ville nouvelle de Navi Mumbai a été aménagée par les autorités publiques dans les années 1970 dans le cadre de la politique de décentralisation.
b. Un vaste espace composite

L’aire urbaine de Mumbai est très vaste, puisque la densité de population de la métropole est très élevée : 20 680 habitants/km2. L’aire urbaine s’étend, quand à elle, sur une superficie de 603,4 km2.

Comme la plupart des villes de son agglomération, la métropole est formée d'une mosaïque d'espaces imbriqués très différents les uns des autres.

On y trouve :

  • des zones planifiées et aménagées ;
  • des espaces au développement anarchique ;
  • des zones interstitielles qui abritent des slums (bidonville, en français).

Plus précisément, Mumbai s'est développée autour de son « fort », situé au Sud-Est de l'île, qui constitue aujourd'hui, avec ses vieux noyaux de résidences coloniales européennes, ses sièges sociaux d'entreprises, ses banques et ses hôtels, le centre économique, historique et culturel de la métropole. C'est là que se situe le principal quartier d'affaires.

Autour du fort et au Sud-Est de l'île, des quartiers résidentiels aisés ont vu le jour, dont le plus ancien est Malabar Hill et le plus récent celui de Marine Drive

Quartier résidentiel de Marine Drive, Mumbai ǀ © iStock - cabman237

 Au-delà de ces quartiers élégants et même parfois en leur cœur, s'étendent des zones de construction illégales, les slums.

Slum de Dharavi, Mumbai ǀ © iStock - allou

2. Mumbai : une métropole émergente de rang mondial

Du point de vue économique, Mumbai est la métropole la plus riche de l'Inde. En effet, ville portuaire et industrielle, elle est également devenue une grande place financière et commerciale. Son influence se fait sentir, en dépit de l'importance de Chennai (anciennement Madras), jusque dans le Sud du pays.

a. Mumbai : capitale économique et puissance financière

Mumbai est la 24e ville mondiale sur le plan économique. Attractive, elle concentre 32,7 % des flux d’IDE (investissements directs à l’étranger) entre 2000 et 2013.

À elle seule, Mumbai contribue à hauteur de 6 % du PIB (Produit intérieur brut) indien. Elle abrite les sièges sociaux de grandes entreprises nationales et internationales, ainsi que des instituts universitaires et technologiques.

Exemple
Mumbai centralise les sièges sociaux de firmes nationales et internationales, telles que Air India et Tata Group. Tata Group constitue plusieurs firmes transnationales indiennes, dont fait partie Tata Motors qui a racheté récemment Jaguar et Land Rover à General Motors.

La métropole attire également les grandes fortunes, puisqu’elle est la 6e ville à accueillir les plus grandes fortunes mondiales, symbole de son dynamisme.

La ville dispose du port le plus puissant du pays : il gère près de 40 % du commerce maritime, lui permettant ainsi d’occuper une place stratégique dans les échanges internationaux.

L’ensemble de ces facteurs justifient son statut de capitale économique de l’Inde.

Enfin, Mumbai compte parmi les 10 plus importantes plateformes financières mondiales, par l'importance de ses flux de capitaux. Le centre concentre les activités du monde de la finance et abrite la Bourse de Mumbai, le Bombay Stock Exchange of India qui a une importance mondiale.

b. Une métropole industrielle

Mumbai est une ville industrielle depuis que les Britanniques ont commencé à y développer une industrie textile.
Aujourd'hui, plus de 40 % des actifs de la métropole sont employés dans l'industrie et ces actifs fabriquent le quart de la production industrielle du pays. Les secteurs les plus dynamiques sont ceux de l'industrie mécanique (qui fabriquent des machines et des véhicules), chimique (70 % des usines chimiques et pétrochimiques indiennes sont installées dans la région) et agroalimentaire.

On y trouve également des raffineries de pétrole, des pêcheries, l'aéronautique et une centrale atomique construite au nord de la ville.

À côté de cela, la métropole est également à la tête d'une puissante activité artisanale, avec des secteurs particulièrement dynamiques comme l’orfèvrerie de l'or et de l'argent, la fabrication de pots et d'ustensiles en cuivre ou en laiton, le travail du bois laqué, les incrustations de bois de santal, etc.

Enfin, Mumbai est considérée comme la capitale du diamant, le savoir faire indien est mondialement reconnu.

Exemple
Sur 15 diamants vendus dans le monde, 14 sont taillés en Inde. La métropole vient de créer la plus grande bourse au diamant à l’échelle mondiale.

La force industrielle de Mumbai lui permet donc d’être parfaitement intégrée au commerce mondial, la métropole emploie à elle seule 10 % de l’emploi industriel à l’échelle nationale.

c. La ville de Bollywood

Mumbai abrite les studios de films et de téléfilms du genre cinématographique Bollywood (contraction de Bombay et Hollywood).

Ce genre cinématographique est célèbre dans le monde entier et s’exporte surtout dans les pays du Maghreb, du Moyen-Orient et du Sud-Est asiatique. Ces films s'apparentent au genre des comédies musicales : ils comportent plusieurs séquences chantées et dansées. Ils témoignent d’un rayonnement culturel nouveau de l’Inde. 

 

Poster de film Bollywood

3. Mumbai : un espace mégapolitain fragmenté
a. L'exception culturelle indienne : un atout de la métropolisation

Comme dans les plus grandes métropoles des pays émergents, la croissance économique de Mumbai profite d'une part aux plus riches, mais également à une nouvelle classe moyenne, qui émerge depuis une quinzaine d'années et dont les revenus leur permettent de profiter du développement culturel de la ville.

Mumbai compte de nombreux théâtres, salles de concerts, musées et galeries d'art. Une partie de ses habitants participent à de nombreux festivals et événements extrêmement divers et ce, quelles que soient leurs castes, leurs religions ou leurs ethnies d'origines. 

Même limité, ce phénomène de métropolisation différencie Mumbai des autres métropoles indiennes, car, même s’il a été officiellement aboli, le système des castes n'en demeure pas moins encore très prégnant dans les mentalités.

b. Mumbai : entre gentrification et urbanisation informelle

L’aire urbaine de Mumbai connaît une urbanisation tentaculaire qui répond à une dynamique de métropolisation.

L’attractivité et le dynamisme de Mumbai lui ont permis de rayonner à plusieurs niveaux à l’échelle internationale.

Nouvelle place forte dans les domaines de l’industrie, de l’économie, de la finance et du cinéma, Mumbai attire de nouvelles classes sociales plus fortunées et des politiques d’aménagement et de rénovation sont mises en place. Or, celles-ci conduisent à une gentrification de certains quartiers.

Exemple
Bandra (banlieue ouest) est devenu un quartier chic dans lequel résident de nombreuses stars de Bollywood et des cadres de la finance. Avant les travaux de réhabilitation, Bandra était un quartier délabré.

À la gentrification s’oppose une urbanisation informelle liée à un exode rural effréné. La pauvreté des campagnes pousse chaque année 12 000 agriculteurs indiens au suicide. Certains décident donc de fuir la pauvreté des campagnes pour rejoindre la ville.

C'est pourquoi plus de 10 millions de personnes (soit environ 55 % de la population) vivent dans la rue ou dans des slums

À Mumbai, bidonvilles et quartiers d'affaires se succèdent sans transition dans le paysage : c’est la fragmentation urbaine.

Exemple
Dharavi, au cœur de Bombay, est le plus grand et l'un des plus anciens bidonvilles d'Asie. Au moins 1 million d'individus (soit plus de 100 000 familles) y vivent, pour une densité de population moyenne de 17 000 habitants/km2.

 

La fragmentation urbaine de Mumbai ǀ © iStock - GCShutter

c. Le renforcement des inégalités

Au cours du XXIe siècle, les habitats informels se sont multipliés dans la métropole.

Les familles qui habitent les bidonvilles sont le plus souvent séparées de leur groupe familial d’origine, de leur caste, de leur métier traditionnel et, pour certaines d’entre elles, de leur dialecte ou de leur groupe linguistique. Ajoutée à la grande pauvreté matérielle et à la promiscuité, cette situation rend l’intégration encore plus difficile et génère une déstructuration des liens familiaux et sociaux qui facilite le développement de la délinquance, de la prostitution et de la drogue.

De plus, les écoles primaires publiques de Mumbai sont saturées. Les classes dotées d'effectifs de plus de 65 élèves sont communs et les enseignants épuisés sont obligés de scinder leurs effectifs en deux groupes : le premier assiste à la classe le matin, et l'autre l'après-midi.

Il existe en Inde une sorte de course acharnée à la réussite scolaire, à laquelle les pauvres ne peuvent pas participer.

Enfin, Mumbai est une ville extrêmement polluée, puisque le niveau de pollution est 25 fois plus élevé que ce qui est préconisé par les normes internationales. La métropole est connue pour sa mauvaise gestion des déchets.
L’accès limité à l’eau et l’absence de sanitaires pour 45 % de la population fragilisent la santé des classes sociales les plus pauvres.

L’accès à un logement décent leur étant impossible, ils sont les premiers à souffrir sur le plan sanitaire des manques de la métropole.

Vous avez déjà mis une note à ce cours.

Découvrez les autres cours offerts par Maxicours !

Découvrez Maxicours

Comment as-tu trouvé ce cours ?

Évalue ce cours !

 

Des profs en ligne

quote blanc icon

Découvrez Maxicours

Exerce toi en t’abonnant

Des profs en ligne

  • 6j/7 de 17 h à 20 h
  • Par chat, audio, vidéo
  • Sur les matières principales

Des ressources riches

  • Fiches, vidéos de cours
  • Exercices & corrigés
  • Modules de révisions Bac et Brevet

Des outils ludiques

  • Coach virtuel
  • Quiz interactifs
  • Planning de révision

Des tableaux de bord

  • Suivi de la progression
  • Score d’assiduité
  • Un compte Parent