Le romantisme - Maxicours

01 49 08 38 00 - appel gratuit de 9h à 18h (hors week-end)

Objectif : connaître les principaux courants littéraires du XIXe siècle.
1. Les principes de base
a. La réaction face à la rigueur du XVIIIe siècle
Dès le début du XIXe siècle, le romantisme apparaît comme un renversement de la littérature austère du mouvement classique. Les auteurs romantiques remettent en cause le rationalisme affirmé pendant les Lumières pour s'intéresser davantage au « moi ».
b. Les principales thématiques
Les œuvres romantiques accordent une place importante à la nature, qui est le lieu privilégié de la méditation romantique. Le héros réfléchit sur le mal-être qu'il ressent et sur son impuissance face au destin.
En effet, les auteurs romantiques se livrent à une analyse de la vie spirituelle (une introspection). Un moyen de lutter contre cette appréhension est la fuite dans le rêve. C'est pourquoi beaucoup d'œuvres romantiques sont placées dans un cadre onirique. Le temps est une dernière composante essentielle car il rappelle à l'homme qu'il va vers la mort sans pouvoir rien y changer.
c. Les principaux genres concernés
La poésie est un genre qui représente souvent le romantisme. Ainsi ce mouvement a conduit les poètes vers un style lyrique (qui favorise l'expression des sentiments) et élégiaque (qui exprime la douleur et la mélancolie).

Le théâtre est également soumis à des changements puisque Victor Hugo, dans la Préface de Cromwell (1827), donne les principes du drame romantique. Ce nouveau genre est caractérisé par un mélange du beau et du laid, dans une pièce plus libre que la tragédie, mais plus grave que la comédie.

Le roman offre les œuvres romantiques par excellence, notamment par l'intermédiaire des écrits de Chateaubriand, de Hugo, de Balzac et de Stendhal.

2. Les œuvres représentatives
a. Le chef de file : Victor Hugo
Homme de lettres, engagé en politique, Victor Hugo est sans conteste le chef de file du cénacle romantique et il lui en donna sa poétique. Dans la dramaturgie d'abord avec la Préface de Cromwell, puis au fil de ses productions poétiques.

b. Les œuvres poétiques : trois auteurs majeurs
Alfred de Vigny (1797-1863)

Les Poèmes antiques et modernes (1826) sont un recueil divisé en trois livres qui rappellent tout d'abord les mythes bibliques, puis l'Ancien et le Nouveau Testament et enfin des événements de l'histoire européenne plus récente (XVIIe siècle).
La thématique principale est la mort, associée à la souffrance. L'ensemble des poèmes est fidèle à la problématique romantique d'un homme faible qui ne peut réaliser ses désirs.

Alfred de Musset (1810-1857)

Les Nuits (1835-1837) regroupent quatre textes (« La Nuit de mai », « La Nuit de décembre », « La Nuit d'août », « La Nuit d'octobre »), qui s'organisent comme des dialogues entre le poète et plusieurs interlocuteurs (la Muse et un double du poète).
Ces poèmes traitent de la souffrance du poète, qui apparaît comme un lien essentiel entre l'art et la vie.

Alphonse de Lamartine (1790-1869)

Les Méditations poétiques (1820) sont un recueil de quarante et un poèmes qui ont pour principale thématique la mélancolie et la passion, tout en y mêlant des idées d'inspiration religieuse, ce qui les rapprochent des écrits de Chateaubriand.

b. Les œuvres dramatiques : la bataille d'Hernani
Hernani est un drame en cinq actes de 1830. Cette pièce incarne les nouveaux principes que soutient Hugo à propos du texte dramatique. Ainsi, il tente d'imposer le romantisme comme un « libéralisme en littérature » (Préface d'Hernani, 1830). C'est pourquoi les premières représentations de la pièce deviennent l'occasion d'affrontements célèbres entre les Anciens et les Modernes. Ce combat est rapporté par Gautier et par Dumas.
c. Les œuvres romanesques : l'influence de Chateaubriand
Parmi les différents textes de Chateaubriand, René (1802), qui constitue une partie du Génie du christianisme (1802), illustre le « mal du siècle » que ressentent de nombreux poètes.
Cette courte histoire se pose donc comme un des textes fondateurs du mouvement romantique en France, car il mêle l'impuissance humaine à la recherche d'un secours dans la religion.
d. Le romantisme dans les arts en Europe
En littérature

– En Allemagne : des romans, dont Les Souffrances du jeune Werther (1774) de Goethe ; des poèmes, dont Henri d'Ofterdingen (posth. 1802) de Novalis.
– En Angleterre : des poètes comme Coleridge (1772-1834) et Byron (1788-1824).
– En Russie : des romans, dont Eugène Onéguine (1833) de Pouchkine.

En peinture

Les œuvres d'Eugène Delacroix (1798-1863) – La Liberté guidant le peuple, 1831 ; Musée du Louvre, Paris – et de Caspar David Friedrich (1774-1840) – Lever de lune sur la mer, 1822 ; Musée de Berlin – sont représentatives parmi de nombreuses autres.

En musique

L'œuvre du compositeur français Hector Berlioz (1803-1869) fait partie de celles qui reprennent les préoccupations romantiques du siècle. Les œuvres des compositeurs allemands Beethoven (1770-1827), Schumann (1810-1856), Wagner (1813-1883) et celles de l'Autrichien Schubert (1797-1828) et du Polonais Chopin (1810-1849) ont marqué l'apogée du romantisme musical.

L'essentiel

Le romantisme est un courant qui touche l'Europe entière dans différentes formes artistiques. En réaction contre le XVIIIe siècle qui prônait le rationalisme, il se caractérise par l'importance qu'il accorde au « moi » et à la méditation sur la faiblesse de l'être humain.

Comment as-tu trouvé ce cours ?

Évalue ce cours !

 

Découvrez
Maxicours

Des profs en ligne

Géographie

Aidez votre enfant à réussir en SVT grâce à Maxicours

Des profs en ligne

  • 6j/7 de 17h à 20h
  • Par chat, audio, vidéo
  • Sur les 10 matières principales

Des ressources riches

  • Fiches, vidéos de cours
  • Exercices & corrigés
  • Modules de révisions Bac et Brevet

Des outils ludiques

  • Coach virtuel
  • Quiz interactifs
  • Planning de révision

Des tableaux de bord

  • Suivi de la progression
  • Score d’assiduité
  • Une interface Parents