Apollinaire et l'Esprit nouveau - Maxicours

Apollinaire et l'Esprit nouveau

Objectif
  • Découvrir le courant de l’Esprit Nouveau
  • Connaitre les caractéristiques de ce courant poétique
  • Connaitre les principaux poètes qui s’inscrivent dans ce courant
Points clés
  • L’Esprit Nouveau est contemporain à la peinture cubiste.
  • Guillaume Apollinaire est le premier à avoir utilisé l'expression « Esprit Nouveau ».
  • Les poètes cherchent à inventer une poésie moderne dont l’écriture reste lyrique.
Pour bien comprendre
  • La poésie du XXe siècle
  • Le calligramme
  • La poésie moderne
1. Le contexte culturel
a. Le projet

La conscience de vivre dans un monde nouveau, bouleversé par les inventions scientifiques et techniques, conduit les artistes du début du XXe siècle à vouloir rompre avec le passé.

Dans le domaine pictural, cette nouvelle vision du monde donne naissance au mouvement cubiste, représenté par des peintres comme Picasso, Braque, Léger.

En poésie, plusieurs artistes comme Apollinaire (1880-1918), Cendrars (1887-1961), Jacob (1876-1944) et Reverdy (1889-1960), qui fréquentent les peintres cubistes, partagent avec eux la volonté d'être en accord avec le monde moderne.

b. La création d'un mouvement poétique

En 1917, la conférence sur L'Esprit Nouveau et les Poètes prononcée par Apollinaire voit naitre l'expression « Esprit Nouveau » ; elle qualifiera désormais le mouvement poétique qui a commencé de se développer depuis quelques années.

2. Une poésie du monde moderne
a. Des objets modernes comme source d'inspiration

Pour les poètes, la volonté d'être en adéquation avec le monde moderne se traduit notamment par l'évocation d'objets ou d'éléments résolument ancrés dans le réel, comme la Tour Eiffel.

Exemple
« À la fin tu es las de ce monde ancien
Bergère ô tour Eiffel le troupeau des ponts bêle ce matin
Tu en as assez de vivre dans l'antiquité grecque et romaine »
(Guillaume Apollinaire, « Zone », Alcools, 1913)
b. Une modernité formelle

Cette volonté s'exprime également par la rupture de style avec les formes du passé.

Les vers deviennent « libres », détachés des contraintes de la prosodie classique :

  • les mètres sont irréguliers ;
  • on note l'absence de rimes construites sur un système d'alternance ;
  • la strophe est abandonnée ;
  • la ponctuation est supprimée.

Dans cette perspective, la création la plus originale est celle des calligrammes, poèmes-dessins inventés par Apollinaire : les mots y sont disposés de façon à représenter un objet qui est généralement en rapport avec le sens du texte.
Ces poèmes d'un genre nouveau sont publiés dans un recueil intitulé Calligrammes en 1918.

« La colombe poignardée et le jet d'eau », Apollinaire

c. La poésie simultanée : Blaise Cendrars et Sonia Delaunay

Une autre œuvre de cette époque frappe les esprits par son utilisation nouvelle du rapport entre le texte et l'image : il s'agit de La Prose du Transsibérien, de Blaise Cendrars. 

Elle se présente non pas sous la forme d'un livre, mais sous celle d'un tableau associant la peinture de Sonia Delaunay au texte de Cendrars. Le texte et les dessins sont produits de manière simultanée et forment une seule œuvre d’art, unique.

3. Une poésie du « Moi »

En même temps qu'elle ambitionne de se plier au rythme du monde moderne, la poésie de l'Esprit Nouveau doit rester une poésie lyrique.

Le monde, tel qu'il est évoqué, est souvent le reflet de l'univers intérieur du poète.

Exemple 
Dans cet extrait de La Prose du Transsibérien, le châle, le train express et les paysages traversés sont à l'image de la vie du poète :
« Je suis couché dans un plaid
Bariolé
Comme ma vie
Et ma vie ne me tient pas plus chaud que ce châle
Ecossais
Et l'Europe tout entière aperçue au coupe-vent d'un express à toute vapeur
N'est pas plus riche que ma vie
Ma pauvre vie. »
(Cendrars, La Prose du Transsibérien, 1913)

De même, la poésie d'Apollinaire accorde une large place à l'expression du Moi intime. C'est tout particulièrement le cas des Poèmes à Lou, adressés à l'amante du poète.
Cette veine lyrique existait déjà dans le recueil Alcools, avec des textes comme « La Chanson du Mal-Aimé » dans lequel s'exprime le désespoir amoureux du poète.

Vous avez déjà mis une note à ce cours.

Découvrez les autres cours offerts par Maxicours !

Découvrez Maxicours

Comment as-tu trouvé ce cours ?

Évalue ce cours !

 

Des profs en ligne

quote blanc icon

Découvrez Maxicours

Exerce toi en t’abonnant

Découvrir le reste du programme

Des profs en ligne

  • 6j/7 de 17 h à 20 h
  • Par chat, audio, vidéo
  • Sur les matières principales

Des ressources riches

  • Fiches, vidéos de cours
  • Exercices & corrigés
  • Modules de révisions Bac et Brevet

Des outils ludiques

  • Coach virtuel
  • Quiz interactifs
  • Planning de révision

Des tableaux de bord

  • Suivi de la progression
  • Score d’assiduité
  • Un compte Parent

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de Cookies ou autres traceurs pour améliorer et personnaliser votre navigation sur le site, réaliser des statistiques et mesures d'audiences, vous proposer des produits et services ciblés et adaptés à vos centres d'intérêt et vous offrir des fonctionnalités relatives aux réseaux et médias sociaux.