Lycée   >   Seconde, Premiere, Première STMG   >   Français   >   Le registre fantastique

Le registre fantastique

  • Fiche de cours
  • Quiz
  • Profs en ligne
Le registre est la catégorie dans laquelle on peut classer un texte en fonction des émotions qu'il suscite et de la visée qu'il remplit. Ainsi, le registre fantastique comprend tous les textes, descriptifs ou narratifs, poésie ou roman, qui font intervenir l'étrange au sens où nous allons le définir.
Le registre fantastique s'est beaucoup développé au 19e siècle avec le genre de la nouvelle, dont Théophile Gautier est l'un des représentants majeurs, avec Guy de Maupassant, Edgar Poe, Prosper Mérimée.
1. Le fantastique
a. La caractéristique essentielle
Le texte fantastique témoigne, avant tout, de l'apparition de l'étrange et du surnaturel dans un contexte quotidien. Cette apparition n'est jamais totalement confirmée par le narrateur. C'est pourquoi le lecteur ne sait pas s'il est face à des personnages qui ont une perception déformée du réel ou face à une aventure étrange. Cette incertitude entre réel et irrationnel est volontairement cultivée par les narrateurs de récits fantastiques.
b. Le cadre spatio-temporel
Afin de favoriser l'émergence du mystère, le récit fantastique se déroule, de préférence, dans des lieux abandonnés (châteaux) et sombres. Ces endroits éveillent chez le lecteur une appréhension liée aux événements qui leur sont traditionnellement associés (fantôme, mort, malédiction, etc.).
L'action se produit plutôt de nuit, pendant l'hiver ou à l'automne, saisons qui connotent la tristesse, l'obscurité et le froid.
c. Le personnage principal
Le héros est souvent le narrateur de l'histoire qu'il a vécue ou dont il a été le témoin. Cette implication favorise la persistance de l'incertitude, puisque le récit est relaté à travers une perception subjective de la réalité. Il arrive qu'il fasse part au lecteur de ses doutes sur la réalité des événements qu'il rapporte. En effet, le narrateur est généralement une personne fragilisée par la maladie, par la fatigue ou par une trop grande sensibilité.
2. Quelques procédés
a. L'expression du doute
Tout au long du récit, le lecteur est confronté à des événements qu'il ne peut totalement définir. Des indices, tels que l'emploi du conditionnel, du lexique de l'incertitude (le doute, la supposition, etc.), du lexique du rêve ou du trouble (le délire, le rêve, le songe, l'apparition, etc.) ou encore d'adverbes (comme peut-être, certainement, etc.), ne lui permettent pas de trancher pour une interprétation ou pour une autre.

En outre, le lecteur est généralement en prise directe avec les perceptions du narrateur. Ce dernier emploie un lexique subjectif, nuance ses propos (ex. : cela avait l'air d'un fantôme...) ou exprime vraiment sa propre incrédulité (ex. : je n'y croyais pas non plus, mais...).
b. Les images
Le narrateur a recours à la métaphore et à la comparaison afin de transmettre au mieux au lecteur l'inimaginable. On trouve, par conséquent, de longues parties descriptives qui se focalisent parfois sur un détail important.
Tout est fait pour que le lecteur ait la vision la plus précise de la situation. Cependant, placé dans cette fausse objectivité, le lecteur est mieux trompé par le narrateur car il ne dispose pas de tous les éléments pour se faire une opinion propre sur l'action.
L'essentiel
Registre narratif lié à l'irrationnel et au surnaturel, le fantastique se présente parfois comme un sous-genre à part entière car il a donné une production particulière et importante. Il s'illustre beaucoup dans la nouvelle. Plusieurs auteurs, notamment au 19e siècle, l'ont pratiqué avec talent : Gautier, Maupassant, Poe, etc. Mais certains romans présentent aussi des passages fantastiques.

Comment as-tu trouvé ce cours ?

Évalue ce cours !

 

Question 1/5

La médiane de 6 notes est 13. Cela signifie que :

Question 2/5

On a obtenu la série statistique suivante :

Combien vaut la médiane ?

Question 3/5

On a obtenu la série ci-dessous :

Quelle est la médiane de cette série ?

Question 4/5

On a relevé les tailles en cm des élèves d’une classe :

 

Parmi les propositions suivantes, laquelle est vraie ?

Question 5/5

Les notes en français de deux classes littéraires sont données dans le tableau suivant :

Quelle est la note médiane ?

Vous avez obtenu75%de bonnes réponses !

Reçois l’intégralité des bonnes réponses ainsi que les rappels de cours associés

Une erreur s'est produite, veuillez ré-essayer

Consultez votre boite email, vous y trouverez vos résultats de quiz!

Découvrez le soutien scolaire en ligne avec myMaxicours

Le service propose une plateforme de contenus interactifs, ludiques et variés pour les élèves du CP à la Terminale. Nous proposons des univers adaptés aux tranches d'âge afin de favoriser la concentration, encourager et motiver quel que soit le niveau. Nous souhaitons que chacun se sente bien pour apprendre et progresser en toute sérénité ! 

Fiches de cours les plus recherchées

Français

Le drame

Français

José Maria de Heredia

Français

Le registre laudatif

Français

L'éloge

Histoire

Français

L'Encyclopédie

Français

Le registre tragique

Français

Le registre pathétique

Français

Le registre épique

Français

Le registre didactique

Français

Le registre comique