Le registre didactique - Cours de Français avec Maxicours - Lycée

01 49 08 38 00 - appel gratuit de 9h à 18h (hors week-end)

Le registre didactique

Le mot « registre » correspond à ce qu'on appelait avant les tonalités. Ce terme est emprunté au vocabulaire de la musique pour lequel il désigne la palette des sons d'un instrument ou d'une voix (des graves aux aigus).
En littérature, il désigne l'impression particulière que provoque un texte sur le lecteur : de la tristesse à la peur, en passant par la joie, toutes les émotions peuvent être engendrées par un texte et l'étude des différents registres a pour objectif de les analyser.
1. Les effets recherchés sur le lecteur
Le registre didactique est à la fois l'un des plus diffus et l'un des plus répandus qui soit. En effet, il vise d'abord et avant tout à instruire le lecteur, un peu à la manière d'un instituteur ou d'un professeur. On pourrait donc penser que tous les textes visent à éduquer leur lecteur, ne serait-ce qu'en leur présentant leur vision singulière du monde. Dans la pratique, on réserve l'étiquette de didactique aux seuls textes qui affichent pour principale ambition d'édifier leurs lecteurs, de leur transmettre un savoir scientifique ou technique, de leur imposer un point de vue, une idée ou bien encore une opinion précise.
2. Les procédés mis en œuvre
a. Les thèmes
Toutes les grandes questions sont, bien entendu, abordées par les textes didactiques. De la même manière que le registre ironique privilégie les grandes questions telles que la justice, la tolérance, la guerre ou encore la peine de mort, les textes didactiques traitent en priorité de ces mêmes problèmes majeurs, mais de manière directe, sans recourir au second degré qui est l'apanage de l'ironie.

On peut tout de même signaler un thème récurrent, tout à fait spécifique au registre didactique : l'utopie. En effet, rien de plus efficace pour imposer et mettre en scène sa vision de l'humanité que de décrire par le détail un monde idéal, son monde idéal. C'est certainement le plus sûr moyen d'instruire efficacement son lecteur, et nombre d'écrivains ont sacrifié à cet exercice depuis l'Antiquité.

b. Les figures de style
On trouve, dans les textes didactiques, beaucoup de figures de style propres au texte argumentatif. La volonté de convaincre s'accompagne, en effet, souvent d'énumérations ou d'accumulations :
« La poésie veut quelque chose d'énorme, de barbare, de sauvage. »
(Denis Diderot, Discours sur la poésie dramatique, 1758.)

Le plus souvent, et par souci d'efficacité, ces procédés stylistiques sont placés au service d'exemples ou d'arguments qui ont pour principal objectif de frapper l'imagination du lecteur :

« L'inutilité de toutes les guerres est évidente. Qu'elles soient défensives, offensives, civiles, pour la paix, le droit pour la liberté, toutes les guerres sont inutiles. La succession des guerres dans l'histoire prouve bien qu'elles n'ont jamais conclu puisqu'il a toujours fallu recommencer les guerres. »
(Jean Giono, Lettre aux paysans sur la pauvreté et la paix, 1938.)

Ces textes présentent également un grand souci de clarté et multiplient les connecteurs logiques afin de mieux guider le lecteur :

« Pource, il te plut jadis bâtir tout ce grand Monde,
   Et peupler d'animaux toute la terre ronde,
   A fin que ton trône en voyant les humains
   Prisses quelque plaisir aux œuvres de tes mains ;
   Mais ores un chacun blâmera ta Puissance,
   Et tu seras en mépris comme un Dieu d'inconstance. »
(Pierre de Ronsard, Hymnes, 1555-1556.)

De la même manière, il est fréquent que l'auteur intervienne directement dans son texte et cherche à impliquer le lecteur pour mieux le convaincre, par le recours fréquent à l'impératif de l'ordre ou du conseil.

« De Bèze, je te prie, écoute ma parole
   Que tu estimeras d'une personne folle :
   S'il te plaît toutefois de juger sainement,
   Après m'avoir ouï tu diras autrement. »
(Pierre de Ronsard, Continuation du discours des misères de ce temps, 1562.)
c. Le lexique
Il est difficile de recenser un vocabulaire type du registre didactique tant les thèmes abordés sont variés, mais on peut tout de même noter l'importance du lexique pédagogique :

« Son exemple est pour nous un précepte excellent. »
(Nicolas Boileau, Art poétique, chant IV, 1674.)

3. Les genres littéraires concernés
Présent dans la fable, l'essai ou les discours, on retrouve également le registre didactique dans ce qu'on appelle les « arts poétiques ». Dans ces textes en prose ou en vers, les auteurs exposent leur vision personnelle de la création littéraire, son utilité, ses difficultés ou encore la nature de son évolution.

Contrairement à l'image qu'on pourrait s'en faire, la poésie est le genre privilégié du registre didactique, notamment parce qu'en s'appuyant sur les moyens mnémotechniques du jeu sur les sonorités, la poésie est plus facile à retenir.

L'essentiel

Le registre didactique peut être identifié dans nombre de textes qui visent à convaincre leurs destinataires de la véracité d'un fait ou de la justesse d'une opinion. On peut donc considérer que nous sommes en présence du registre didactique dès que l'auteur se fait professeur.

Comment as-tu trouvé ce cours ?

Évalue ce cours !

 

Découvrez
Maxicours

Des profs en ligne

Géographie

Aidez votre enfant à réussir en SVT grâce à Maxicours

Des profs en ligne

  • 6j/7 de 17h à 20h
  • Par chat, audio, vidéo
  • Sur les 10 matières principales

Des ressources riches

  • Fiches, vidéos de cours
  • Exercices & corrigés
  • Modules de révisions Bac et Brevet

Des outils ludiques

  • Coach virtuel
  • Quiz interactifs
  • Planning de révision

Des tableaux de bord

  • Suivi de la progression
  • Score d’assiduité
  • Une interface Parents