Le registre dramatique - Cours de Français avec Maxicours - Lycée

01 49 08 38 00 - appel gratuit de 9h à 18h (hors week-end)

Le registre dramatique

Le mot « registre » correspond à ce qu'on appelait avant les tonalités. Ce terme est emprunté au vocabulaire de la musique pour lequel il désigne la palette des sons d'un instrument ou d'une voix (des graves aux aigus).
En littérature, il désigne l'impression particulière que provoque un texte sur le lecteur : de la tristesse à la peur, en passant par la joie, toutes les émotions peuvent être engendrées par un texte et l'étude des différents registres a pour objectif de les analyser.
1. Les effets recherchés sur le lecteur
Le registre dramatique est très proche des registres tragique et pathétique, au point qu'on les confond régulièrement. Il faut dire qu'ils sont souvent couplés. On peut convenir que le registre dramatique cherche à entraîner le lecteur dans une suite d'événements rapides qu'ils soient tristes ou gais. Ce registre vise à obtenir du lecteur ou du destinataire qu'il perde en partie son esprit critique au profit d'une adhésion pleine et entière aux propos qui lui sont tenus ou aux personnages qui lui sont présentés.
2. Les procédés mis en oeuvre
a. Les thèmes
On ne peut signaler les thèmes propres au registre dramatique, tous peuvent être traités sur ce mode. On retrouve donc tous les grands thèmes littéraires que sont l'amour, la mort, l'injustice, les obstacles au bonheur, les rêves d'ascension sociale, etc.
b. Les figures de style
Les procédés les plus fréquemment employés sont les figures d'insistance telles que la métaphore ou la comparaison, ainsi que les figures d'exagération que sont les hyperboles. Les trois figures sont réunies dans le dénouement de cette célèbre pièce de Musset :
« – [...] Vous voyez ce qui se passe ; nous sommes deux enfants insensés, et nous avons joué avec la vie et la mort ; mais notre coeur est pur ; ne tuez pas Rosette , Dieu juste ! Je lui trouverai un mari, je réparerai ma faute ; elle est jeune, elle sera riche, elle sera heureuse ; ne faites pas cela, ô Dieu ! vous pouvez bénir encore quatre de vos enfants. Eh bien ! Camille, qu'y a-t-il ?
   – Elle est morte. Adieu, Perdican ! »
(Alfred de Musset, On ne badine pas avec l'amour, III, 8, 1834.)

A la fin de cette pièce, tous les éléments de registre dramatique se trouvent réunis. Tout d'abord, le suspense demeure jusqu'à l'ultime réplique, et jusqu'à cette dernière phrase, le spectateur espère : il est entraîné par l'histoire, il prend parti pour tel ou tel personnage. L'amour, le bien, le mal, la place de Dieu dans une destinée, tous les grands thèmes sont convoqués. Le rythme est tendu, rapide, tout comme dans cet autre extrait de roman :

« Robinson a dû découvrir la disparition du barillet [...]. Il lève la chicote. C'est alors que les quarante tonneaux de poudre noire parlent en même temps. Un torrent de flammes rouges jaillit de la grotte. [...], Robinson se sent soulevé, emporté, tandis qu'il voit le chaos rocheux qui surmonte la grotte culbuter comme un jeu de construction. »
(Micher Tournier, Vendredi ou les Limbes du Pacifique, 1967.)

Ce passage est dramatique dans la mesure où les événements s'enchaînent très rapidement, où ils sont involontaires (excepté pour le premier, le lancer) et où ils ont des conséquences énormes : la fin de tout ce qu'avait construit et élaboré Robinson pendant près de vingt-cinq ans.

3. Les genres littéraires concernés
Loin d'être cantonné au seul théâtre, le registre dramatique se rencontre partout, dans les poèmes, dans les récits ou même dans les comédies. Néanmoins, un sous-genre théâtral lui fait la part belle, il s'agit du mélodrame. Ces pièces de théâtre se caractérisent par l'invraisemblance d'une intrigue aux rebondissements multiples ainsi que par l'aspect caricatural des personnages (les gentils/les méchants). Si le mélodrame comporte souvent des passages dramatiques, il mêle aussi d'autres registres, y compris le comique.
L'essentiel

Nous insisterons, pour conclure, sur les différences entre les trois registres les plus proches que sont le registre pathétique, le registre dramatique et le registre tragique. Ce qui permet à coup sûr d'identifier le dramatique, c'est la fréquence et l'importance des procédés propres au théâtre que sont les rebondissements, l'utilisation des silences et des gestes.

Comment as-tu trouvé ce cours ?

Évalue ce cours !

 

Découvrez
Maxicours

Des profs en ligne

Géographie

Aidez votre enfant à réussir en SVT grâce à Maxicours

Des profs en ligne

  • 6j/7 de 17h à 20h
  • Par chat, audio, vidéo
  • Sur les 10 matières principales

Des ressources riches

  • Fiches, vidéos de cours
  • Exercices & corrigés
  • Modules de révisions Bac et Brevet

Des outils ludiques

  • Coach virtuel
  • Quiz interactifs
  • Planning de révision

Des tableaux de bord

  • Suivi de la progression
  • Score d’assiduité
  • Une interface Parents