Bel-Ami : Les personnages - Cours de Français avec Maxicours - Lycée

01 49 08 38 00 - appel gratuit de 9h à 18h (hors week-end)

Bel-Ami : Les personnages

Toutes les références renvoient à l'édition suivante :
MAUPASSANT, G. de, Bel-Ami, GF Flammarion, 1999.
1. Les personnages masculins
a. Georges Duroy
C'est le personnage principal du roman. Bel homme, blond, à l'allure élégante et dynamique, il plaît aux femmes et va se servir de son charme pour réussir dans la vie.

Au début du roman, c'est un jeune homme sans le sou mais ambitieux avant tout. Originaire de Canteleu, près de Rouen, il vient d'une famille peu aisée. Ses parents tiennent une guinguette. Ayant échoué au baccalauréat, il est parti faire son service en Afrique. Avant d'avoir fini ses cinq années de service, dégoûté par l'armée, il vient à Paris avec le désir de réussir et faire fortune.

Deux tremplins vont assouvir sa soif de réussite : les femmes et le journalisme. Georges Duroy un homme malin et conquérant, prêt à tout pour réussir. Son esprit rusé et subtil lui permet de monter rapidement les échelons au journal La Vie Française. Il devient reporter, puis chef des échos, et enfin chef de la rédaction politique.

Il rêve constamment de richesse et surtout des procédés qui lui permettront d'atteindre cette richesse. C'est une humiliation pour lui de ne pas faire fortune aussi vite qu'il le souhaite.
Surnommé « Bel-Ami », il réussit grâce aux femmes qu'il séduit. Son ambition se retrouve dans le choix de ses maîtresses : c'est par intérêt qu'il devient l'amant de Mme de Marelle, une parisienne influente, puis de Mme Walter, la femme de son patron.

La mort de son ami Forestier lui permet d'épouser, sans scrupules, sa femme Madeleine. Il l'épouse sous le nom de Du Roy du Cantel, à la demande de Madeleine ; ce nouveau nom est pour lui une grande victoire. Ce mariage est une association aux yeux de Duroy, une « belle affaire » qui lui apporte richesse et appartement luxueux : en épousant Madeleine, il hérite de la fortune de Forestier mais aussi de son poste au journal. Il devient célèbre et influent dans le milieu journalistique et politique.

Opportuniste et manipulateur, il divorce de Madeleine, prétextant un flagrant délit d'adultère entre Laroche-Mathieu et celle-ci, non sans lui avoir extorqué une bonne partie de sa fortune.

C'est un être jaloux du succès des autres qui va prendre de l'assurance au cours du roman. Son mariage avec Suzanne Walter est sa plus belle réussite ; cela le propulse en haut de la société parisienne : il épouse la fille d'un richissime et influent homme d'affaire.

Duroy représente le héros du roman d'apprentissage. De sa province normande à son mariage avec la riche Suzanne Walter, le lecteur suit son évolution, sa réussite mondaine et financière et les moyens qu'il met en place pour y parvenir.
b. Charles Forestier
C'est un jeune homme corpulent, en mauvaise santé dès le début du roman. Il n'a que vingt-sept ans mais sa maladie et sa corpulence le font paraître plus vieux.

C'est un ancien camarade de l'armée de Duroy. Il le fait entrer au journal où il dirige la rubrique politique, La Vie Française. C'est un journaliste reconnu, souvent aidé dans la rédaction de ses articles par sa femme Madeleine.

Son état de santé se dégrade et son agonie, décrite sur plusieurs pages, permet à Maupassant de souligner l'angoisse de la mort.
c. M. Walter
Rond et petit, c'est le patron du journal La Vie Française. Député et homme d'affaire juif, il s'est enrichi grâce à son journal et à diverses corruptions.

Sous ses airs bienveillants, il est assoiffé de puissance et de richesse et ne s'entoure que de personnes qui peuvent être utiles à ses fins.

Il trouve Duroy, qu'il a nommé chef des échos, malin et précieux. Cependant, celui-ci n'est pas un assez bon parti et le mariage de Duroy avec sa fille sera pour lui vécu comme un gâchis.
d. Le comte de Vaudrec
Homme très riche, à la figure sévère et aux cheveux gris, il est très proche de Madeleine Forestier. Fidèle et dévoué, il lui léguera toute sa fortune.
e. Laroche-Mathieu
Député, ancien avocat, proche de Walter et de son journal, c'est un homme politique ambitieux mais sans grands moyens, à l'instar d'un grand nombre d'hommes politiques de l'époque. Il devient ministre des Affaires étrangères, grâce à ses relations dans le milieu journalistique.
2. Les personnages féminins
a. Madeleine Forestier
Réservée, pudique, c'est une femme intelligente et indépendante.

Elle est d'une grande aide à Duroy : elle le pousse à gravir les échelons de la société par les femmes, notamment en lui conseillant au tout début du roman de séduire Mme de Marelle. A la mort de Forestier, Madeleine se marie avec Duroy, plus par passion pour le journalisme que par véritable amour pour Bel-Ami.

Cette femme, en héritant de Vaudrec et en devenant la maîtresse de Laroche-Mathieu, se révèle être un personnage malicieux qui se sert des hommes pour réussir. Elle tient un salon important et aide Duroy dans l'écriture de ses articles.
b. Mme Walter
Plus grande et beaucoup plus jeune que son mari, Virginie Walter est une belle femme, un peu grasse. Fille de banquier, elle est âgée d'une quarantaine d'années.

Elle a la réputation d'être une femme droite et honnête, et c'est une belle proie pour Duroy.

Parfaite mondaine, elle est très apprêtée. Très pieuse, c'est pourtant à l'église qu'elle donne son premier rendez-vous à Duroy. Elle a repoussé pendant une année son attirance pour Duroy mais cela tournant à l'obsession, elle cède à ses pulsions, à son grand désarroi. Vite, Duroy va se lasser de ses minauderies. Cette femme si sérieuse en public s'avère être une amante puérile. Elle souffre énormément quand Duroy la quitte. Elle ne se remettra pas du mariage de sa fille Suzanne et de Duroy, elle tombe dans une dévotion extrême, à la limite de la démence.
c. Laurine de Marelle
C'est la fille de Mme de Marelle. Drôle et vivace, elle est bienveillante et son insouciance de jeune fille plaît à Duroy.

Duroy lui plaît beaucoup. Jalouse de la relation entre sa mère et celui qu'elle a surnommé « Bel-Ami », elle se montre distante avec cet homme qu'elle considérait comme un ami.
d. Mme de Marelle
C'est une amie de Madeleine Forestier. Elle a une morale flexible de parisienne qui ne tient pas sa langue.

Clotilde de Marelle est l'amante de Duroy. Elle lui loue un appartement pour le voir ; c'est une femme libre et passionnée, mal mariée à un homme plus vieux qu'elle et souvent absent. Gaie, futile et intempérante, elle aime les endroits populaires, voir malfamés, là où s'amuse le peuple.

Elle ne supporte pas qu'on lui résiste et tolère mal le comportement de goujat de Duroy, quand il la délaisse pour d'autres femmes plus riches ou bien quand il se marie avec Madeleine puis Suzanne. C'est un être capricieux mais qui aime Duroy d'un amour sincère.
e. Suzanne Walter
C'est la plus jeune des deux filles des Walter. Petite et frêle, c'est une adolescente à l'allure de poupée. Rêveuse, c'est une personne fragile et facile à manipuler ; charmée par Duroy, enfermée dans sa vie bourgeoise, elle se laissera épouser par lui, malgré la foudre de ses parents.
f. Rachel
C'est une prostituée qui n'apparaît que très peu dans le roman. Elle fréquente les Folies-Bergères où elle a connu Duroy quand il était sans le sou, et où elle le croisera plus tard en compagnie de Mme de Marelle. Elle est sans gêne et grossière mais c'est un personnage symbolique de l'époque où plaisir facile et divertissement mondain étaient le lot de la société parisienne.

Découvrez
Maxicours

Des profs en ligne

Géographie

Aidez votre enfant à réussir en histoire des arts grâce à Maxicours

Des profs en ligne

  • 6j/7 de 17h à 20h
  • Par chat, audio, vidéo
  • Sur les 10 matières principales

Des ressources riches

  • Fiches, vidéos de cours
  • Exercices & corrigés
  • Modules de révisions Bac et Brevet

Des outils ludiques

  • Coach virtuel
  • Quiz interactifs
  • Planning de révision

Des tableaux de bord

  • Suivi de la progression
  • Score d’assiduité
  • Une interface Parents