La notion de mythe - Cours de Français Terminale L avec Maxicours - Lycée

01 49 08 38 00 - appel gratuit de 9h à 18h (hors week-end)

La notion de mythe

Objectifs
Connaître les fonctions et les caractéristiques du mythe.
Savoir différencier mythe et mythologie.
1. Généralités
La littérature a toujours été le conservatoire et le réservoir des mythes et c'est essentiellement par elle que nous, occidentaux, connaissons ces récits extraordinaires. La littérature s'aventure jusqu'à créer elle-même ses propres mythes, en particulier des mythes politico-héroïques.
Ainsi, de célèbres figures historiques tels que Napoléon, Louis XIV et César sont devenues des héros mythiques, rivalisant avec les héros grecs. Le passé historique est capable d'exercer sur nous une fascination égale à celle des mythes primitifs.

Bien souvent, le mythe illustre un thème qui se définit dans un ou plusieurs personnages agissant dans une situation particulière.
Ainsi, l'histoire d'Abel et Caïn qui conte l'opposition entre deux frères, est devenue un mythe littéraire à part entière tant son scénario repose sur des archétypes ancestraux et des éléments mythiques comme la marque du Diable.

Michel Panoff
, quelque peu agacé, remarque dans un numéro de la revue Esprit que le mot « mythe » est sans cesse employé aujourd'hui, son sens apparaît donc multiple et fluctuant. Le mythe est ainsi devenu un mot générant sa propre mythologie et dont le sens n'a fait que dévier.

Le terme s'est peu à peu chargé d'un « contenu péjoratif et mesquin » comme l'analyse Henri Meschonnic et a pris le sens de « tromperie collective consciente ou non ». C'est pourquoi aujourd'hui le mot « mythe » signifie l'amplification et la déformation par l'imagination populaire d'un personnage, d'un fait historique, ou d'un phénomène social.

On emploie à l'inverse les expressions telles que « détruire des mythes, démythifier ».
2. Définition
Le terme de « mythe » vient du bas latin mythus et du grec muthos signifiant « récit ».
Le mythe raconte donc avant toute chose une histoire. Il s'agit d'un récit structuré, parfois labyrinthique, et qui est symbolique. 

Le dictionnaire Larousse propose la définition suivante de ce terme :
« Récit populaire ou littéraire mettant en scène des êtres surhumains et des actions imaginaires, dans lesquels sont transposés des événements historiques, réels ou souhaités, ou dans lesquels se projettent certains complexes individuels ou familiaux et sociaux ».

Dans Aspects du mythe, Mircea Eliade rejoint également cette définition : « Le mythe raconte une histoire sacrée ; il relate un événement qui a eu lieu dans le temps primordial, le temps fabuleux des commencements ».

Les dialogues de Platon présentent déjà le mythe comme un récit structuré mais aussi extrêmement nébuleux.

Dans l'ouvrage de Gilbert Durand, Les Structures anthropologiques de l'Imaginaire, il s'agit d' « un système dynamique de symboles, d'archétypes et de schèmes, système dynamique qui, sous l'impulsion d'un schème, tend à se composer en récit ».
En plus de raconter, le mythe a une autre fonction, qui est celle d'expliquer grâce aux êtres surnaturels l'origine du Monde.

Selon André Jolles, « c'est donc toujours le récit d'une « création » : on rapporte toujours comment quelque chose a été produit, a commencé à être ».
Le mythe ethno-religieux comme celui de la Genèse illustre parfaitement une telle définition puisque ce dernier explique les causes et les origines du Monde. De plus, le mythe primitif a pour rôle de révéler l'être ou le dieu. Il a donc une fonction sacrée et répond ainsi à une conception religieuse.

Selon Lévi-Strauss, le plus célèbre spécialiste de l'ethnologie, « les mythes n'ont pas d'auteur : dès l'instant qu'ils sont perçus comme mythes, et quelle qu'ait été leur origine réelle, ils n'existent qu'incarnés dans une tradition ».
C'est pourquoi l'origine de ces récits mythologiques apparaît comme surnaturelle, dotant ces histoires fabuleuses d'une force vivante et quasi magique.
3. Mythologie
Quant au terme même de « mythologie », cela désigne l'ensemble des mythes et des légendes qui sont propres à une civilisation, à un peuple ou bien à une région. Ainsi, par exemple, la mythologie gréco-romaine regroupe les récits héroïques d'Achille, Hercule, Ulysse, etc.
L'essentiel
Le mythe est un récit d'origine populaire narrant les exploits des héros ou des dieux. Il a plusieurs fonctions : conter, expliquer et sacraliser. La mythologie regroupe l'ensemble des mythes d'une civilisation ou d'un peuple.

Comment as-tu trouvé ce cours ?

Évalue ce cours !

 

Découvrez
Maxicours

Des profs en ligne

Géographie

Aidez votre enfant à réussir en histoire des arts grâce à Maxicours

Des profs en ligne

  • 6j/7 de 17h à 20h
  • Par chat, audio, vidéo
  • Sur les 10 matières principales

Des ressources riches

  • Fiches, vidéos de cours
  • Exercices & corrigés
  • Modules de révisions Bac et Brevet

Des outils ludiques

  • Coach virtuel
  • Quiz interactifs
  • Planning de révision

Des tableaux de bord

  • Suivi de la progression
  • Score d’assiduité
  • Une interface Parents